AÏD EL FITR : 5 DOCUMENTAIRES POUR CHILLER CE WEEK-END

On aime les week-end prolongés. Pour partir en mini vacances, pour refaire sa déco, pour voir les amies qu’on n’a pas le temps de voir et aussi… pour ne –presque– rien faire. Dans cette optique qui nous ravit déjà, on a préparé une liste de documentaires – culturels, musicaux, historiques– à binge watcher à souhait : tous passionnants, tous instructifs, et disponibles ce mois de juin sur Netflix. Avec, fin du Ramadan oblige, des nachos, du guacamole, un pot de glace, etc.

840x200_LVV_S19


LES NOUVEAUTÉS

Pour les mélomanes 

Bob Dylan par Martin Scorsese. Le pitch pourrait largement s’arrêter là. On sait le réalisateur multi-oscarisé grand fan de musique en général et de rock 70’s en particulier : il avait déjà réalisé un film sur les Rolling Stones. Martin Scorsese remet le couvert avec cette histoire mi-mythique, mi-réelle de la tournée hallucinante de Bob Dylan en 1975 : Rolling Thunder Review. Un voyage dans le temps que l’on a hâte de faire.

Sur Netflix à partir du 12 juin

Pour les sneakers addicts aka sneakersheads

C’est LE documentaire sur l’un des phénomènes les plus populaires de notre époque : les sneakers. À quel moment cette chaussure est-elle devenue un objet de collection ? Quand a-t-elle commencé à coûter des prix aussi élevés que les dunks de Michael Jordan ? Qui est à l’origine de ce mouvement ? Autant de questions auxquelles répond le troisième épisode de Social Fabric, série documentaire (chaque épisode dure une petite demi-heure) dans laquelle on suit le créateur Kyle Ng dans ses enquêtes/aventures.

Pour ceux qui aiment les légendes, avec un grand L

Le trailer commence avec Quincy Jones qui déclare “C’était un homme qui ne connaissait pas la peur”. Mais de qui parle-t-on ? Qui est ce Clarence Avant, le “Black Godfather” que les plus grands artistes admirent? Ludacris, Babyface, Snoop Dogg, Bill Clinton, et même Barack Obama, tous témoignent dans ce documentaire de la surpuissance de l’un des producteurs les plus secrets et les plus influents de l’industrie du show business américain.

Sur Netflix à partir du 7 juin

À VOIR OU À REVOIR

Pour les nostalgiques de Lady Di

Alors que la ville de Paris s’apprête, 22 ans après son décès tragique, à renommer la place de la flamme (Pont de l’Alma), Place Lady Diana, la princesse de Galles fait toujours autant parler d’elle. La naissance du Royal Baby du prince Harry et de Meghan Markle, ce parc immonde aux Etats-Unis qui propose des attractions en 3D retraçant son accident, le compte Instagram dédié à ses looks “revanche” et jusqu’à la sortie de Rocket Man, biopic sur son très grand ami Elton John… elle est toujours dans les esprits. L’occasion de revoir ce touchant documentaire, de près de deux heures, qui date de 2017, mais dans lequel on retrouve des images inédites de Lady Di.

Diana : une icône mystérieuse

Pour les gagas… de Gaga

Restons dans les ladies. Cette fois avec la plus déjantée de toutes : Lady Gaga. Provocatrice, rebelle, tête brûlée de la pop music, Lady Gaga, de son vrai nom Stefani Germanotta, est aussi une âme –très– sensible. On le découvre avec ce docu qui la suit lors de la sortie de son album Joanne et sa préparation au sacro-saint half-time du Super Bowl. Confidences d’une des plus grandes artistes de notre époque, sans fards (avant son rôle révélateur dans A Star is Born) et sur fond de musique. Une heure quarante qui passe à la vitesse d’un clip : bienvenue dans le monde Gaga.

Gaga : Five foot Two

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.