L’ART BARRÉ DU VERBE : LES CHRONIQUES CAUSTIQUES DE PIERRE-EMMANUEL BARRÉ

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Dans ce monde de plus en plus cynique, mal barré(e) celui ou celle qui ne connait pas encore l’humoriste Pierre-Emmanuel Barré.

Gardez vos enfants à distance de cette page. Ce qui va suivre est une devinette très politiquement incorrecte tirée du répertoire de Pierre-Emmanuel Barré : « Quelle est la différence entre le vagin de Christine Boutin et l’Assemblée Nationale ? » Réponse : « Aucune ! Construit en 1720, c’est tout rouge à l’intérieur et même à 13000 euros par mois, t’as pas envie d’y aller ! » Nous vous avions avertis…
C’est par des devinettes aussi trash que Pierre-Emmanuel Barré (c’est son vrai nom !) commence ses chroniques sur la chaîne de radio française France Inter. Les vendredis à partir de 9h20 (heure GMT), le beau jeune homme au regard ténébreux et à la chevelure épaisse et délicieusement grisonnante s’empare du micro pour convoquer la misogynie la plus dégueulasse ou encore les clichés racistes et homophobes à la sauce gros beauf…  pour mieux les déconstruire justement. Et, vous l’auriez deviné, le vocabulaire utilisé pour ficeler ces chroniques à l’humour caustique est tout aussi cru. 

La biologie mène à tout
Ce breton né en 1984 a d’abord usé ses jeans sur les strapontins d’une faculté de biologie avant de monter à Paris. Il s’inscrit au cours Florent et s’essaie au répertoire classique, de Shakespeare à Victor Hugo en passant par Molière ou Alfred de Musset. Mais c’est vers la comédie contemporaine qu’il se dirige. Il écrit ses propres textes et monte sur scène pour son premier one man show en 2007. S’en suivra un deuxième en 2011, intitulé Pierre-Emmanuel Barré est un sale con. L’année suivante, il débute à la radio sur France Inter dans l’émission On va tous y passer de Fréderic Lopez. Depuis 2014, il participe à La bande originale présentée par Nagui, sur cette même chaîne publique. L’humoriste a aussi fait de la télé: il a tenu une chronique quotidienne pendant deux ans dans l’émission La nouvelle édition présentée par Ali Baddou, sur Canal +.

Un humour caustique universel
Lorsqu’on écoute une chronique de l’humoriste, on rit beaucoup mais pas seulement. Très souvent, on rougit aussi. De gêne. Le vocabulaire est cru et les images souvent glauques. Parfois, on ne résiste pas à l’envie de pousser des cris face à tant d’aplomb: « Ohhhhhhhhhh non, quelle horreur ! Il a osé ! ». Grossier, Pierre-Emmanuel Barré ? Pas du tout. En tout cas, beaucoup moins que les personnages publics véreux dont il dénonce les agissements : hommes politiques français, dignitaires saoudiens, autorités iraniennes, personnalités de la haute finance internationale, etc. en prennent pour leur grade et sont ouvertement mis face à leurs responsabilités. 

L’exercice auquel il se livre est très délicat et il y excelle. Pierre-Emmanuel parle avec détachement et légèreté de choses graves, de l’immoralité ambiante, et parvient à nous faire rire. De tout. De nous-mêmes évidemment, de la récession économique qui encourage les crispations identitaires, du terrorisme, du rachat de Monsanto par Bayer ou encore de l’incapacité des politiques à répondre aux vrais besoins de leurs électeurs

Dans sa biographie sur le site de France Inter, on peut lire cette phrase à la fois hilarante et effrayante : « Chroniqueur à France Inter depuis 2012, il traite de politique et d’actualité avec cynisme en attendant la troisième guerre mondiale ». Oui, Pierre-Emmanuel Barré choque pour mieux dénoncer les ravages du cynisme. Et ça marche. 

La drôle d’humeur de Pierre-Emmanuel Barré. Tous les vendredis à 11h20 (heure française), sur France Inter.
Pierre-Emmanuel Barré se produit sur la scène du Sentier des halles à Paris. Dates et réservations.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.