Habillage DIOR 2019

NIGHTLIFE & RAMADAN À CASABLANCA : 5 BONS PLANS

Le mois sacré a de nombreuses vertus. Il purifie le corps, apaise l’âme et l’esprit (pour les plus forts d’entre nous), et il est surtout l’occasion rêvée pour (enfin) se reconnecter à ses proches. Seulement voilà, avouons-le, après huit jours de ftours en compagnie de papa et maman, des frères, des sœurs, des voisines, des collègues, des cousines et tantines, certaines regrettent déjà leur vie nocturne pré-ramadanesque et frôlent la crise de nerfs. Qu’il semble infiniment loin le temps des vernissages, des mondanités et des fêtes. Pourtant, le Ramadan ne rime pas forcément avec désert social et culturel, bien au contraire. Certes, il faut changer de mindset, et ne pas s’attendre à partir en after jusqu’au petit matin (même si Casablanca est pleine de surprises, sauf que ce n’est pas l’objet de l’article), cela dit, conserver une nightlife pendant le Ramadan est possible. Il suffit simplement d’un peu de bonne volonté et d’envie d’essayer de nouvelles choses. Voici 5 bons plans dénichés par Shoelifer. Il y en a pour tous les goûts.
Par Nina Kozlowski

840×200 DIOR


 

Pour les amoureuses du 7ème art

Imaginez un peu : vous, un pouf confortable, une légère brise dans les cheveux, du pop-corn et un écran géant. C’est ce que propose le festival Cinéma Cameo à l’hippodrome Casa-Anfa jusqu’au 8 juin. Avec la projection d’un long-métrage en plein air tous les soirs, et une programmation éclectique allant du blockbuster américain aux grands classiques. Par exemple : Pentagon Paper de Spielberg (18 mai), Argo de Ben Affleck (19 mai) ou encore Game night de Jonathan Goldstein (22 mai). Le ticket d’entrée est à 100 DH, avec une boisson comprise. L’achat est à faire sur place.
Plus d’infos sur la page Facebook.

Pour les amatrices de musique

Le karaoké et les lives vous manquent ? Ne désespérez pas, le Backstage Casablanca (à l’angle du Bd Zerktouni et du Bd d’Anfa) a gardé ses portes ouvertes ce Ramadan. En première partie, la semaine, la scène est ouverte à toutes et à tous pour pousser la chansonnette. En fin de semaine, le live club propose des concerts ou des spectacles de stand-up. Un petit avant-goût : du reggae avec le groupe The Rulerz le 17 mai et du l’humour avec le one man show du talentueux Koman N House, le 19 mai. Pour les passionnées de foot, le Backstage organise aussi un “Tournoi Fifa” sur Playstation, tous les mercredis pendant Ramadan.
Plus d’infos sur la page Facebook du club et au +212 6 60 52 05 28

 

Pour les passionnées d’histoire, d’architecture et de Casablanca

Voici deux rendez-vous incontournables consacrés à la ville blanche. Les Nocturnes du Patrimoine d’abord, organisées par Les journées du Patrimoine et Casamémoire. Les visites, animées par des guides bénévoles passionnés et intarissables, auront lieu les 23, 24 et 25 mai, à partir de 21h. Au programme, trois circuits : l’ancienne médina, son histoire rocambolesque et ses plus grands mystères, le boulevard Mohammed V et ses façades majestueuses, et enfin le quartier des Habous, un cas d’école de l’architecture traditionnelle.
Pour les moins aventureuses, le Musée collectif de Casablanca organise un café culturel au Jardin du Ritz (en face du cinéma Rialto) les 16, 23 et 30 mai. Chaque semaine, des artistes, des écrivains, des chercheurs ou des acteurs socio-culturels, viennent raconter leur Casablanca autour d’un thé à la menthe ou d’un nouss-nouss de 21h30 à 23h.

 

Pour soutenir la scène culturelle casablancaise

Chaque année depuis 2014, L’Uzine, centre culturel de la fondation Touria et Abdelaziz Tazi , propose une programmation ramadanesque riche, variée et multidisciplinaire, intitulée “Chbe3 Fen f’Remdane”. Théâtre, stand-up et hip-hop sessions le vendredi, concerts et dj-sets le samedi, mais aussi masterclass (de photographie, de danse ou de graffiti) et projections de long-métrages tout au long de la semaine. Parmi les dates à retenir : Gingobass, une soirée gnawa-électro avec Hassan Bousssou le 18 mai et un concert du rappeur Mobydick le 1er juin. Pour les plus curieuses, plus d’informations ici.

 

Pour les éternels enfants

Vous aimez les énigmes, le suspense et les frissons ? Dans ce cas vous devriez vous essayer aux “escape games”. Pour celles qui ne connaissent pas ces jeux d’évasion grandeur nature à réaliser en équipe, Shoelifer a déjà consacré un article à cette activité. C’est l’occasion de réunir votre famille ou vos amis et (au choix) de faire sauter le coffre d’une banque, voler le trésor de redoutables pirates, enquêter sur un horrible crime et démasquer le meurtrier ou vous libérer d’un sadique qui vous a kidnappé. Casablanca compte trois escape games ultra réalistes : The Doorz escape Room, The Escape Hunt Experience et Escape Legend. Il faut bien entendu réserver à l’avance, il est aussi possible de prendre le ftour sur place.
Pour les gameuses dans l’âme, n’hésitez pas à faire un tour du côté de Dream World (boulevard Roudani), qui rassemble des jeux d’arcade, des jeux en réalité virtuelle et même des mini bowlings. Retour en enfance garanti !

 

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.