RAMADAN 2019 : 5 FTOURS À TABLE À TESTER

Un peu marre de penser au menu du ftour au quotidien ? Un peu marre aussi d’aller rompre le jeûne chez maman, belle-maman ou tatie ? Mais pas non plus envie de vous bousculer autour de buffets qui se vident à la vitesse à laquelle vous videz votre premier verre d’eau ? On vous comprend, et on a sélectionné quelques adresses, testées pour la plupart, pour dé-jeûner dehors, tout en étant confortablement attablés. Du détox, du chic-issime, du raffiné et surtout du très bon, voici 5 ftours à tester ces 15 prochains jours.

840x200_LVV_S19

Le plus discret : S. Lianozoff

Le concept: C’est un ftour qui sort définitivement de l’ordinaire. Ramadan rime souvent avec répétition : les mêmes chhiwates, les mêmes soupes etc. S. Lianozoff vous propose un ftour découverte, avec au menu un voyage en Russie, des mets à base de saumon, de caviar et de spécialités russes comme le bœuf Strogonoff. Des produits fins, frais et goûteux qui reposent un peu le palais des plats traditionnels.
Pourquoi on aime ? Outre les propositions du menu aussi chic que raffinées, on aime l’intimité du lieu, au cœur du Casablanca Hôtel. Attention, il n’y a que 10 places assises. Votre réservation inclut 5 personnes ou plus ? Le lieu est alors privatisé. Parfait pour les réunions de famille ou les business ftours.
Prix : 590 DH par personne.
19, boulevard Franklin Roosevelt, Casablanca.
Tél. : +212 5 22 64 97 97

Le plus raffiné : Le Quatorze

Le concept: Un ftour dinatoire avec plusieurs services. Pour la mise en bouche, des soupes, des sucreries traditionnelles au miel (faites maison bien sûr), des dattes, des nèfles, du fromage blanc à l’huile d’olive, un carpaccio d’oranges pour la fraîcheur, des œufs ou encore du lait à la fleur d’oranger. Ensuite arrivent une succession de briouates salées, au fromage, au poulet, des bouchées au khlie, à la viande… Bref, de quoi accompagner son thé à la menthe ou son café. Une fois la partie ftour finie, vient le service des entrées. Une sorte de buffet servi à table : on a le choix entre 6 petites salades servies, dont on se sert à sa guise (la burrata/tomate est d’ailleurs à tomber). Il en va de même avec 6 plats de résistance : presque tout le menu habituel du restaurant vous est proposé, comme les délicieuses cailles aux pommes caramélisées, pour ne citer qu’elles. Enfin, viennent les desserts, avec également 6 petites verrines, histoire de déguster un aperçu des propositions du chef. Mais ce n’est pas fini, une fois tous ces mets savourés, on vous sert de nouvelles gourmandises marocaines, dont du sellou maison, des ghriibates, ou encore des fekkass. Un vrai délice.
Pourquoi on aime ? Parce que prendre son temps lorsque l’on rompt le jeûne hors de chez soi est assez rare pour être souligné. Si vous vous rendez au QuatorZe, sachez qu’il faut prévoir au moins deux bonnes heures. On n’y vient pas engloutir un ftour pour repartir jouer aux cartes en enchaînant les cafés. On mange doucement, on apprécie le moment, autant que ce que l’on goûte.
Prix : 650 DH, boissons incluses
14, rue Najib Mahfoud, Quartier Gauthier.
Tél. : +212 5 22 20 96 52

Le plus exotique : Iloli

Le concept: On commence avec une mise en bouche de chebbakia au soja et du lait aromatisé à la fleur d’oranger, accompagnés d’une datte by Two More. Puis le chef vous propose un assortiment : atijama (œuf mariné au soja), un velouté de maïs et espuma de cacao, un flan de sésame frit, des rouleaux de printemps au sumibiyaki de poulet, un donburi de sashimis variés à la truffe et un dimsum de gambas. Et ce ne sont que les entrées. En plat principal, trois choix : un sumibiyaki de poisson, un teppanyaki de viande ou des capellini japonais – comprenez des pâtes japonaises. Vous pouvez accompagner ces plats de tempuras variées ou de légumes. Enfin, une belle farandole de desserts clôture le repas avec les incontournables mille-crêpes au matcha, signature de la maison, de la crème brûlée ou encore de la glace à l’amlou. En revanche, à part l’eau et le lait, sachez que les boissons ne sont pas incluses dans le tarif, ce qui est dommage.
Pourquoi on aime ? Parce qu’on ne sort jamais de chez Iloli sans être finement – et durablement- rassasié, et le ftour ne fait pas exception.
Prix : 590 DH par personne.
Rue Najib Mahfoud, Casablanca
Tél. : +212 6 08 86 66 33

Le plus détente : Om Yoga

Le concept : Oui, Ramadan est un mois de partage et de réunions mais on le sait, surtout à Casablanca, c’est aussi un mois qui peut être ponctué de grands moments de stress (comme les embouteillages, un exemple parmi tant d’autres !). Histoire d’allier détente et rupture du jeûne, chez Om Yoga on vous propose un ftour précédé d’une méditation d’une demi-heure (voire 40 minutes) incluse dans le tarif. Le ftour, lui, commence avec un verre de lait d’amandes et des dattes fourrées aux amandes. Vient ensuite la – pas si – traditionnelle harira, à base de quinoa, surprenante et goûteuse. Elle est accompagnée d’un œuf mollet sur un lit d’avocat. Le plat de résistance ? Un wok aux légumes et lait de coco, saupoudré de brisures de cacahuètes, accompagné de tapas à la méditerranéenne (hummus, falafels ou encore mini tartines de ricotta). Enfin, pour le dessert, c’est un assortiment de quatre douceurs marocaines et energy balls qui vous est proposé. Pendant ce temps, plusieurs jus pressés à froid sont posés à table.
Pourquoi on aime ? Parce que c’est détox, bon et copieux. On aime aussi l’idée de rompre le jeûne au calme, au bord de la piscine de la villa Om Yoga. Attention, les places sont très limitées et le concept très populaire. Pensez à réserver à l’avance.
Prix : 280 DH par personne, boissons incluses.
Tél. : +212 7 07 41 01 45

Le désormais classique : Le Doge

Le concept : Au Doge, vous avez le choix entre deux ftours. Celui qui nous intéresse aujourd’hui est celui qui est servi à table. En arrivant, vous pouvez choisir entre soupe miso ou harira traditionnelle, accompagnées de chebbakia, d’œufs ou de fruits secs, au préalable posés à table. Sont aussi disposées une multitude de boissons froides et chaudes : oranges pressées, jus de citron gingembre, cocktail de fruits ou lait frais, à la demande. Ensuite, sont servis des rghaifs au khlii, des briouates aux crevettes, des croquettes aux crevettes et langoustines, du poulpe à la Gallega et des mini pastillas poulet. Un petit bémol cependant : les chhiwates sont préparées selon les réservations en nombre égal. Pensez donc à préciser vos intolérances, allergies ou préférences en réservant car si vous n’aimez pas les crevettes, vous n’êtes pas assuré de pouvoir vous servir deux fois des rghaifs au khlii, par exemple.
Pourquoi on aime ? Parce que le Doge est une valeur sûre pendant –ou hors– Ramadan et que, surtout, on ne se lasse pas de son cadre.
Prix : 480 DH par personne, boissons incluses
9, rue Dr Veyre, Casablanca
Tél. : +212 5 22 46 78 00

 

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.