LE FENG SHUI : ÇA MARCHE VRAIMENT?

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

On a lu tellement tout et n’importe quoi au sujet du feng shui, victime de son succès, qu’on a du mal à démêler le vrai du faux et à le prendre au sérieux. Pourtant cet art chinois vieux de plus de 5000 ans n’a rien d’une blague. Nos explications et cinq règles à suivre pour débuter.

Pour ceux qui le pratiquent, le feng shui (qui signifie vent et eau en chinois) aurait la capacité d’influer positivement sur notre vie au quotidien. Le docteur Michael Lacroix, consultant international en feng shui traditionnel & astrologie chinoise, nous assure ainsi que cet art permet « une modification profonde de l’énergie ambiante qui apporte son soutien aux habitants dans tous les domaines de la vie ». En ayant une influence sur notre travail, nos relations (amicales et professionnelles) nos finances, notre santé
Comment ? Grosso modo en harmonisant les énergies de nos lieux de vie –résidences ou bureaux– grâce à l’aménagement de l’espace. Le feng shui consiste à favoriser la circulation du chi (prononcer « tchi ») ou énergie vitale. Un exemple : le désordre ralentit le chi car il constitue un stock d’énergies anciennes qui empêchent les flux nouveaux de circuler.

Seulement voilà, contrairement à certaines idées reçues le feng shui ne se réduit pas à bouger des meubles, ni même à refaire sa déco. Certes, l’emplacement des meubles a son importance, mais aussi celui des objets, ouvertures, sources lumineuses. « C’est un art subtil et complexe qui ne s’improvise pas, exactement comme l’acupuncture ou un art martial de haut niveau » précise Michael Lacroix.

Surtout –on omet souvent de le dire–, pour en ressentir pleinement les bienfaits il faudrait construire ou choisir sa maison selon les préceptes feng shui. Cela peut sembler extrême, voire tiré par les cheveux. Pourtant, en Asie (où on y croit dur comme fer), à Hong Kong, Pékin ou Shanghai, par exemple, pas un architecte ne construit un immeuble de bureaux sans tenir compte des principes du feng shui.

Pourquoi on essaie ?
Parce que même si on n’a pas l’intention de se lancer à fond, il existe quelques règles simples et efficaces à suivre pour favoriser les bonnes ondes, chez soi ou au travail.

Pour qui ?
Tous, même les plus pragmatiques. Car la bonne nouvelle, c’est que dans le feng shui il n’y a pas de magie, mais beaucoup de bon sens.

Pour ceux qui veulent approfondir le sujet :
Le feng shui au quotidien pour les nuls de David Kennedy. 11,95 euros sur fnac.com

Cinq conseils fondamentaux pour « feng shuiser » votre home sweet home

– Bannissez les miroirs dans les chambres. Motif ? Ils activent et accélèrent le chi, ce qui nuirait à votre repos.

– Veillez à toujours maintenir un intérieur propre et bien rangé, inspirant l’harmonie et l’esthétique.

– Adossez le lit à un mur solide. Idem pour le bureau.
Et privilégiez au maximum une vue libre et dégagée devant. En effet, il faut éviter les meubles imposants type grosse commode, table, etc.

– Même si votre espace n’a pas été conçu selon les règles du feng shui, tentez tout de même de changer l’orientation de votre lit et de l’éloigner de la porte d’entrée. Et veillez à ce que les pieds ne soient pas juste en face de la porte de la chambre, position dite « du défunt ».

– Pensez à la lumière. Et trouvez le bon éclairage pour favoriser l’hospitalité et le bien-être. Trop fort il est agressif et peut provoquer tensions et migraines. A l’inverse, quasi-absent, il plonge le lieu dans une ambiance lugubre, favorisant le stress et l’angoisse. Il faut donc trouver le juste milieu. 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.