GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

Voir la galerie
19 Photos
GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

Habiba Farhat, propriétaire de la franchise Gio Pagani Casablanca en compagnie de Giovanni Pagani

GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

Alessandra Suardi de Gio Pagani en compagnie de Giovanni Pagani

GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

De gauche à droite Sophia Zerati, Mounia et Saâd Fechtali de l’Hôtel Suisse Casablanca et Palm Plaza Marrakech

GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

Yasmine Ittochane de Gio Pagani Casablanca

GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

Hakim Lahlou et son épouse Zineb Bennani Lahlou

GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

Habiba Farhat propriétaire de Gio Pagani Casablanca entourée des associés Luca Montali et Giovanni Pagani

GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

De gauche à droite Othmane Touzani et son épouse l'avocate Bouchra Belluchi, en compagnie de l'avocate Fatim Fassi El Fihri

GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

Farah Nadifi de Shoelifer et la créatrice Angéline Dangelser

GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

L'architecte et designer Réda Bouamrani

GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

La décoratrice Halima Berrechid

GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

L'équipe Shoelifer quasi au complet avec de gauche à droite Farah Nadifi, la photographe Assia Oualiken, Sofia Benbrahim, Hasna Chaâbi, Zoubida Jennane et Meriem Khaldi

GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

La Djette Siham Benhsaïn alias La Baronne

GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

Le socialite et RP Nacer Tazi

GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

Raymond Farhat de Saham et son épouse Habiba Farhat propriétaire de Gio Pagani Casablanca

GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

Réda El Alj de Safari Advisors et Mehdi Sahel de GBS Leaders Morocco

GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

Reda El Alj de Safari Advisors et son épouse Meryem Belyamani de BMCE Bank

GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

Selma Kettani Benhima de Nuances Maisons et le socialite et RP Nacer Tazi

GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

Sofia Benbrahim de Shoelifer et Leila Benhima Cherif

GIOPAGANI : LA DÉCO « HAUTE COUTURE » MILANAISE À CASABLANCA

Sophia de Faucamberge de Arrakis et Selma Kettani Benhima de Nuances Maisons, Salima Benhima et Houria Benjelloun

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Dans une belle villa de Aïn Diab, a été inauguré mercredi 11 avril 2018, « l’Atelier haute couture » GIOPAGANI. Une belle soirée baignée dans l’univers de la maison, entre inspirations modeuses, poétiques, ou encore parisiennes. Bien sûr, Shoelifer y était. L’architecte et designer milanais, Giovanni Pagani ainsi que Habiba Farhat, qui a eu la brillante idée de le faire venir à Casablanca, nous en disent plus.

L’architecte et designer milanais

L’atelier GIOPAGANI nait à Milan il y a 3 ans, sous l’impulsion de Giovanni Pagani et d’un  investisseur avisé, Luca Montali. L’univers original, parfois inattendu et « joyeux » de l’architecte et designer, ainsi que son approche sur-mesure, font rapidement parler d’eux. La marque est déjà présente en Europe, Asie et Amérique et last but not least, le célèbrissime grand magasin londonien Harrods, consacre depuis septembre 2017 aux créations de la griffe italienne un espace de plus de 100 mètres carrés.

Des meubles qui racontent une histoire…

L’inspiration, Giovanni la trouve… partout. Il la trouve dans le monde de la mode, qui, pour lui, est « très connecté à celui du design » et qui inspire particulièrement la ligne Sartoria. « Lorsque vous êtes designer vous avez besoin de penser forme et matériaux. Les matériaux doivent habiller les formes, cela rejoint le but d’un créateur de mode » explique-t-il. Il énumère ensuite d’autres sources d’inspirations « plus… philosophiques ». Il y a Baudelaire, Saint-Germain-des-Prés ou encore Saint-Ouen, le marché aux puces parisien. « C’est un endroit extraordinaire, je ne pourrais pas dire combien d’heures j’ai pu y passer à fouiner, à chercher puis trouver de nouvelles choses… venues du passé. C’est tout un concept : le ‘nouveau du passé’ ».
Surtout, à travers ses lits, canapés, chaises, fauteuils, armoires, consoles, tables basses ou de chevet, Giovanni tente de « raconter une histoire, d’écrire un livre, un livre unique ». Et d’ajouter : « Il faut l’écrire avec le bon langage afin que les gens comprennent le message ». Car le designer italien aime à travailler, avec chacun de ses clients, sur une version sur-mesure de ses créations, en leur permettant, par exemple, de choisir une couleur dans une palette de 32 teintes, qu’il appelle ses « crayons », comme le nom de sa collection de peintures murales.

…l’histoire d’une rencontre

Giovanni évoque aussi sa ville, Milan, dont l’énergie sans cesse renouvelée est un moteur pour lui. D’ailleurs, le designer imagine volontiers Casablanca « contaminer » son travail. La Casablancaise Habiba Farhat répond alors avec un sourire que « c’est un joli virus ». Belle complicité entre ces deux personnages qui se sont connus en 2016, alors que Habiba visitait Milan à la recherche de meubles pour son intérieur !
Les architectes d’intérieur qui l’accompagnaient lui font découvrir l’atelier milanais et lui présentent Gio. On lui dessine des meubles sur-mesure, notamment une lampe qu’elle essaie de décrire, puis de dessiner, « en vain » raconte-t-elle en riant. Mais le contact se fait tellement aisément avec Giovanni que celui-ci comprend instantanément ce qu’elle veut. C’est ainsi que nait la « Habiba floor lamp », un luminaire, inspiré d’une fontaine, d’où la lumière jaillit. Habiba voit alors « illico » l’intérêt de proposer ce produit « couture », sur-mesure, à une clientèle marocaine friande d’exclusivité.  L’aventure était lancée. Il ne reste plus qu’à aller admirer le résultat.

Détail de la Villa Gio Pagani
Vue du salon de la Villa Gio Pagani
Salon au premier étage de la Villa Gio Pagani
Table de réunion Gio Pagani

Atelier d’ameublement haute couture GIOPAGANI
11, rue Ibnou Jabir, Aïn Diab, Casablanca
Tél. : +212 5 22 64 80 88.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.