VOYAGE ÉTÉ 2020 : 5 CONSEILS BIEN-ÊTRE POUR PARTIR SANS STRESS

shoelifer-voyage-été-2020

Vous appréhendez votre prochain voyage cet été 2020 ? Rien d’anormal. À l’heure où la Covid-19 rôde – encore –dans nos villes et nos esprits, organiser son prochain trip avec des amis ou en famille représente une nouvelle forme de stress. Peur démultipliée de l’avion, des rassemblements… Pas de panique : voici 5 conseils bien-être pour voyager avec un maximum de sérénité.


Angoissés nous ? Entre les rumeurs de reconfinement, les règles sanitaires pas vraiment respectées et les cas de Covid-19 toujours plus nombreux, pas évident de se projeter dans son prochain voyage, cet été 2020. Certes, la RAM a dévoilé de nouvelles mesures de sécurité sanitaire, les trains ont repris du service, et les hôtels ouvrent – enfin – leurs portes… Mais c’est plus fort que nous, l’épée de Damoclès du coronavirus nous empêche d’envisager les vacances sereinement. Et puisque malgré tout, ou souhaite plus que tout profiter de la saison estivale, on est allé glaner quelques conseils pour tranquilliser tous les nouveaux stressés des vacances. Avec, of course, gel hydroalcoolique et masque de protection, en première place dans nos bagages.


Se reconnecter à son esprit

En période de stress, notre cerveau s’affole et engendre un tourbillon de pensées anxiogènes. Pour ne pas le laisser faire et nous aider à y voir plus clair, Maryne De Araujo, thérapeute énergétique à Casablanca, a quelques astuces à nous confier.

Premièrement ? Apprendre à respirer. “C’est une des premières clés pour contrer le stress. Car on oublie souvent de prendre le temps de respirer correctement. Fermez les yeux, faites le vide et prenez une grande inspiration par le nez en gonflant bien le ventre. Expirez ensuite par la bouche en vidant bien tout l’air de votre corps. Et on recommence plusieurs fois calmement”, nous livre-t-elle.

Secundo, faire le plein de pensées positives. “Partez déjà en vous disant que tout va bien se passer, vous avez tout bien organisé, tout bien prévu. Gel hydroalcoolique, masques et savon désinfectant… Vous mettez toutes les chances de votre côté. Une fois ce côté pratique réglé, n’oubliez pas l’importance et la force de vos pensées sur votre état psychologique et votre état physique”, explique-t-elle. Compris ? On essaie donc de lâcher prise, de relativiser et de visualiser son voyage avec optimisme. “En permettant à son imaginaire de rêver aux vacances idéales, on attire un état d’esprit positif. On ne va quand même pas partir en voyage pour être encore plus stressé ! Autant rester chez soi. Donc, encore une fois, on respire et on profite!”, résume-t-elle gentiment avant d’ajouter, “il est aussi important d’écouter son instinct et ses envies. Si vous ne sentez vraiment pas quelque chose (sans que ce soit dicté par votre mental), ne le faites pas. Vivre à l’encontre de vos envies et intuitions est tout sauf agréable”. Reçu 5 sur 5.


S’aider des plantes

On ne le dira jamais assez, pour lutter contre le stress, les plantes sont nos meilleures alliées. Et comme partir à la cueillette dans les bois, ça n’est plus vraiment au programme, on se tourne plutôt vers les huiles essentielles.

Dans notre whish-list anti-stress ? La camomille romaine pour calmer l’anxiété, l’insomnie et les chocs nerveux grâce à ses effets calmants et antispasmodiques. Mélangez deux gouttes d’huile essentielle avec deux gouttes d’huile végétale à appliquer sur le plexus solaire (au-dessous de la poitrine) deux fois par jour. Sinon, lors d’une crise d’angoisse, on ouvre le flacon et on respire directement, jusqu’à 6 fois par jour.

Les plus stressés préféreront peut-être eux l’huile essentielle de marjolaine à coquille, idéale pour combattre les troubles nerveux grâce à ses puissantes propriétés calmantes et anxiolytiques. Elle combat l’angoisse et l’anxiété et favorise la détente musculaire. Elle est également hypotensive : elle fait baisser la pression artérielle. Comment l’utiliser ? On mélange deux gouttes de cette huile essentielle avec quatre gouttes d’huile végétale en massant bien son plexus solaire (oui, encore lui) maximum deux fois par jour. Enfin, on n’oublie pas de faire un test cutané avant l’application et on passe son chemin si on est enceinte de moins de 3 mois. Et surtout, on respecte bien les doses, prévient Alix Merle des Isles, naturopathe, réflexologue et énergéticienne.


Respirer en musique

En partant du principe que la musique calme les maux – et les nerfs – on s’arrange pour se créer une playlist sur mesure pour voyager cet été 2020. Évidemment, on oublie la dernière chanson de PNL et on privilégie des sons doux au tempo lent. Objectif, faire baisser le rythme cardiaque. C’est prouvé, respirer au même rythme qu’une musique avec des faibles pulsations par minute fait baisser la pression artérielle.

Le service de musique en ligne Spotify a même poussé le concept plus loin en créant en 2013 pour ses abonnées premium une playlist antistress baptisée “musiques de relaxation pour l’avion”. En haut de la sélection ? La chanson Someone like you d’Adèle qui, grâce à son tempo lent de 67 pulsations par minute, calmerait les esprits et la respiration des plus angoissés en voyage. Nous, on tente aussi le dernier opus de Pomme, sacré album révélation de l’année aux Victoires de la musique cette année. A écouter les yeux fermés et les écouteurs bien vissés aux oreilles.


Manger équilibré

On s’en doute, avaler un burger-frites avant de prendre la route, ce n’est certainement pas l’idée du siècle pour démarrer du bon pied son voyage. Car on l’a bien compris pendant le confinement, le bien-être passe aussi par l’assiette. Et comme on veut à tout prix éviter une digestion difficile et les ballonnements qui vont avec, on respecte LA règle incontournable avant de partir : manger sain et équilibré.

La coach en nutrition et rééquilibrage hormonal Abla Amor nous donne même un exemple de menu voyager léger. (Dans notre corps, on est bien d’accord, parce que niveau bagages, on n’y arrivera jamais).

Au petit déjeuner, un jus frais pomme-citron-gingembre pour booster son organisme avec deux tranches de pain de seigle et un thé vert. Pour déjeuner, du saumon à la moutarde ou une salade de quinoa et tomates. A glisser dans un tupperware pour ne pas se jeter sur le prochain paquet de chips à la station-service. Et pour les petites faims en cours de route, on privilégie les fruits et les noix afin de rester frais et bien éveillé. Ah oui, autre conseil de la pro : éviter à tout prix les boissons sucrées et bien s’hydrater avant de partir à l’aventure.


Occuper les enfants

Voyager avec ses bouts de chou relève souvent du parcours du combattant. C’est vrai que répétée à l’envie, la question “on arrive quand ?”, a le don de stresser n’importe qui. En voiture, en avion, ou en train, on mise donc (pour une fois) sur les jeux 2.0. Et dans la grande famille des applications pour enfants, quelques-unes se révèlent des bijoux d’ingéniosité pour calmer les esprits de toute la petite tribu. À l’image de “Petites choses” un livre interactif ultra poétique pour les petits de 3 à 6 ans ou encore “Le voyage d’Adeline la girafe” pour les plus grands, jusqu’à 10 ans. Parfait pour partir à la découverte du monde avec son passeport virtuel depuis le siège passager et avaler les kilomètres dans un calme (presque) parfait.

Photo (c) Anja.

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

@shoelifer

Instagram

This error message is only visible to WordPress admins

Error: API requests are being delayed. New posts will not be retrieved.

There may be an issue with the Instagram access token that you are using. Your server might also be unable to connect to Instagram at this time.

Error: API requests are being delayed for this account. New posts will not be retrieved.

There may be an issue with the Instagram Access Token that you are using. Your server might also be unable to connect to Instagram at this time.

Error: No posts found.

Make sure this account has posts available on instagram.com.

s’abonner

Abonnez-vous dès maintenant pour recevoir des nouveautés !