AGENDA CULTUREL: OÙ SORTIR EN OCTOBRE 2021?

sortir

Grasse mat’ ? Done. Yoga ? Done. Brunch ? Done. Vous vivez à mille à l’heure en semaine mais vous tournez un peu en rond le week-end ? La rédac’ a fait le point sur les derniers évènements culturels à ne pas louper dans le Royaume. Ça commence à bouger ! Films, expositions, festivals… Notre agenda pour sortir et occuper vos dimanches. 

Après le faux départ de la rentrée des classes, c’est avec impatience qu’on attendait la reprise des évènements culturels. Un peu timide, la rentrée artistique se concentre principalement sur Casablanca et Tanger ; Marrakech et Rabat sont à la traine. Heureusement, l’allègement des restrictions sanitaires devrait faire bouger les choses. En attendant, voici une sélection de films, de spectacles et d’expositions pour sortir et oublier le quotidien en ce mois d’octobre 2021.


Efflorescence @ Galerie d’art L’Atelier 21 

Pour son nouveau solo show à L’Atelier 21, le peintre Yamou entraine le spectateur dans un univers floral dont il est le seul à avoir le secret. Feuilles, lianes, graines, fleurs, lichen, humus… une nature luxuriante semble se développer et se rétracter, comme si elle était mouvante, sous nos yeux, dans des tons de vert sombre, de violet et de bleu. Tantôt baptisées Ile, Paysage sobre ou Tactile, les toiles exposées – toutes des œuvres récentes de l’artiste – esquissent aussi bien des paysages sous-marins que des compositions japonisantes qui semblent tendre vers un art purement décoratif. 

Exposition Efflorescence de Yamou, du 5 octobre au 8 novembre 2021
L’Atelier 21, 21, rue Abou Mahassine Arrouvani, Casablanca


Les séances cinéphiles du cinéma Lutetia 

Voilà une nouvelle qui devrait réjouir les amateurs du 7e art : le cinéma Lutetia, situé au plein cœur de la ville blanche, lance une série de de séances cinéphiles, chaque vendredi et dimanche. Dune, 007, Nomadland, Le miracle du St Inconnu… la programmation alterne entre grosses productions très attendues et films d’art et essai. On y va aussi pour redécouvrir ce bijou architectural des années 60 : sa très belle salle parfaitement conservée, et son petit café depuis lequel on peut admirer la ville, en attendant le début de sa séance. 

Ciné-théâtre Lutetia, 19, rue Tata, Casablanca. 


Welcome to look at me @ Loft Art Gallery 

Pour la rentrée, la Loft Art Gallery expose une nouvelle artiste de sa sélection, l’allemande Marion Boehm. Cette dernière y présente une vingtaine de toiles grands formats, issues de ses séries “Nomad” et “Ageless”. On y découvre des portraits XXL (dont ceux de jeunes Marocains capturés par le photographe Nour Eddine El Ghoumari) que la plasticienne vient ensuite retravailler en les recouvrant de peinture et de matière, pour leur offrir des habits de lumière. 

Exposition Welcome to look at me, jusqu’au 16 octobre 2021.
Loft Art Gallery, 13, rue El Kaïssi, Bourgogne, Casablanca.


Ernest Pignon Ernest @ Institut Français de Tanger

Ernest Pignon Ernest, un des pères fondateurs du street art à la française, prend ses quartiers d’automne à la Galerie Delacroix de l’Institut Français de Tanger. L’occasion de (re)découvrir les travaux de ce précurseur de l’art urbain, à travers notamment ses dessins et sérigraphies. 

Exposition Ernest Pignon Ernest, du 1er octobre au 30 novembre 2021.
Institut français de Tanger, 86, rue de la Liberté, Tanger.


Leïla Alaoui sur la façade de l’Eglise St Merry à Paris

The Moroccans, la série de portraits grandeur nature de Marocains et Marocaines, capturés dans un studio mobile par la photographe Leïla Alaoui, continue de faire le tour du monde. Après Madrid ou encore Marrakech, cette fois c’est sur les murs de l’église St Merry, à Paris, dans le quartier du Marais, qu’on peut les admirer à l’occasion de la Nuit Blanche et de la Biennale sociale et environnementale Photoclimat. 

The Moroccans, jusqu’au 18 octobre 2021 sur les murs de l’Eglise St Merry, 76, rue de la Verrerie, Paris.


Un regard sur la ville @ NKOA 

La jeune galerie itinérante Art First débute sa saison avec une exposition photographique de Pedro Orihuela. Cet architecte espagnol résidant au Maroc y présente ses clichés en noir et blanc réalisés à travers les villes et médinas du Royaume. On en profite pour s’offrir une sortie deux-en-un:  on goûte la cuisine fusion originale du restaurant NKOA et on découvre le regard singulier que pose le photographe sur nos villes.

Exposition photo de Pedro Orihuela, présentée par Art First Galerie, du 7 au 30 octobre à NKOA, 11, rue Abou Kacem Chabi, Casablanca.

VOIR AUSSI : DÉCORATION INTÉRIEURE : 10 PIÈCES QU’IL NE FALLAIT PAS LOUPER AU SALON DU MEUBLE DE MILAN


Les rencontres chorégraphiques de Casablanca 

Comme chaque année depuis désormais 7 ans, les salles de spectacle de la ville blanche vont vibrer au rythme de la danse contemporaine. Au programme de cette nouvelle édition, workshops, rencontres professionnelles, projections de films et bien entendu… des représentations, chaque soir à 19h. L’occasion de sortir pour découvrir le travail de compagnies allemandes, belges, anglaises, tunisiennes et marocaines. 

Les rencontres chorégraphiques de Casablanca, du 6 au 9 octobre 2021.
Programme sur www.coljam.ma

VOIR AUSSI : 3 ARTISTES AFGHANES QUI DISENT NON À L’OPPRESSION


Cycle Chris Marker à la Cinémathèque de Tanger 

Photographe, réalisateur, poète, écrivain, philosophe. Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire la carrière prolifique de l’artiste français. Au mois d’octobre 2021, la Cinémathèque de Tanger lui consacre un cycle spécial, en projetant ses œuvres les plus appréciées. Level Five, Sans Soleil, Lettre de Sibérie, La Jetée… que vous soyez ou non familier du travail de ce géant du cinéma documentaire, vous ne pourrez que succomber à ses œuvres énigmatiques et pleines de poésie. 

Cinémathèque de Tanger, place du 9 Avril 1947, Grand Socco, Tanger.
www.cinemathequedetanger.com 

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés