NETFLIX : QUOI DE NEUF POUR SEPTEMBRE 2019 ?

La rentrée rime avec cartables, fournitures scolaires et retour des embouteillages, mais aussi avec… Netflix ! Le programme du numéro 1 mondial du streaming est aussi chargé que celui d’un étudiant en thèse, avec des documentaires inédits, de nouvelles séries, et des saisons finales très attendues. On a fait le tri pour vous : voici la watchlist de la rédaction de Shoelifer.

LVV_840x200

Les séries

La plus dark

C’est la chauve-souris la plus connue de la planète. Vous voyez de qui on parle. Sauf que, dans cette série, il ne s’agit pas de suivre le sauveur masqué dans ses missions héroïques. Ou du moins, pas encore. Gotham pose les bases de Batman. On suit le jeune Bruce Wayne, dont les parents viennent d’être sauvagement assassinés, dans sa quête de justice, épaulé par un jeune agent de police, Gordon, qui deviendra son meilleur ami. On le voit ainsi grandir et devenir, saison après saison, the Batman, de la même façon que l’on introduit Catwoman, amie paumée de Bruce, le Joker, jeune délinquant qui perd peu à peu la raison ou bien encore le Pingouin, fils à maman frustré de ne pas réussir à devenir un gentleman. Après une saison 3 dédiée aux méchants, Gotham revient avec un Bruce Wayne qui n’est plus un enfant, évoluant dans une ville infestée de psychopathes.

Gotham, saison 4, disponible le 6 septembre.

La plus crédible

Marie, une jeune adolescente, porte plainte pour viol, et –comme cela arrive souvent– se rétracte par peur des représailles : c’est une histoire vraie qui est racontée dans cette nouvelle série intitulée Unbelievable. Celle d’une jeune américaine accusée par la police d’avoir inventé son viol. Mais, plus tard, une inspectrice est appelée sur une scène de crime. L’agression, qui ressemble à celle de Marie, est suivie par une autre, puis une autre et une autre… Grace Rasmussen, incarnée par l’actrice Toni Colette (United State Of Tara), se lance alors dans une chasse à l’homme. A noter : l’histoire qui a inspiré cette série avait été révélée à l’époque par un article de presse qui a reçu le prix Pulitzer.

Unbelievable, saison 1, disponible le 13 septembre.

  

La plus flippante

Apocalypse, c’est le titre de la 8e saison de la série American Horror Story.  Le titre en dit long. Âmes sensibles –et spectateurs qui se cachent derrière leurs doigts en persiennes–, s’abstenir. On vous aura prévenus : la fin du monde a bien eu lieu et une élite a été formée pour reconstruire et redonner vie à la planète Terre. Jusque-là, tout va bien, nous direz-vous. Sauf que cette élite est dirigée par un fou furieux, qui sème la peur. Avec un casting toujours aussi incroyable (Sara Paulson, Emma Roberts, Kathy Bates ou bien encore Cheyenne Jackson) et des special guests surprenants (Joan Collins ou B.D Wong), la série continue de nous tenir en haleine, non sans une touche d’humour.

American Horror Story, saison 8,  disponible le 14 septembre.

La der des ders

Si vous avez suivi The Good Place depuis la première saison, sortez vos mouchoirs, celle-ci sera la dernière. Quatre saisons que l’on suit Eleanor Shellstrop, dont l’âme est arrivée (après son trépas) à “The Good Place” par erreur. Si les responsables y avaient regardé de plus près, elle aurait dû atterrir dans un endroit… beaucoup moins paradisiaque. Ses aventures et celles des personnages qui l’accompagnent s’achèvent et les fans se demandent bien comment les scénaristes ont réussi à trouver un dénouement à leur histoire. Si vous ne l’avez jamais vue, c’est l’occasion de la binge watcher, car même si cette série évoque la mort, elle le fait avec un humour… à mourir.

The Good Place, saison 4, à partir du 27 septembre (un épisode par semaine).

Le trailer de la saison 4 n’est pas encore disponible, alors pour ceux qui ne connaissent pas, faisons les présentations.

La plus ironique

The Politician raconte l’histoire de Payton, un jeune homme américain persuadé qu’il va devenir Président des États-Unis. Risible ? Rappelons qu’une autre candidature, réelle celle-ci, avait beaucoup fait rire, avant de devenir réalité. Bref, son rêve en poche, il va devoir surpasser les obstacles de la vie, à commencer par l’un des plus compliqués : la vie de lycéen. Si l’acteur – Ben Platt – qui campe l’acteur principal ne vous dit rien, le reste du casting, en revanche, est un vrai panel de stars : Gwyneth Paltrow, Barbra Streisand, Bette Midler, Jessica Lange ou Dylan Mc Dermott (entre autres).

The Politician, saison 1, disponible le 27 septembre

Les documentaires

Le plus cérébral

La vie de Bill Gates, le magnat de l’informatique, ce qui peut se passer dans sa tête et comment il voit le monde. Classé pendant des années à la première place des hommes les plus riches du monde, Bill Gates s’avère d’une humilité rare et tente de trouver des idées, des solutions aux problèmes de ce monde. Ce portrait inédit, produit par Netflix, promet d’être inspirant.

Dans le cerveau de Bill, disponible le 20 septembre

Le plus street

You never thought that hip-hop would take it this far” (tu ne pensais pas que le hip hop irait si loin), assenait Biggie dans son titre Juicy. Hip-Hop Evolution, docu canadien, traite de l’évolution de ce courant musical avec brio. On y retrouve des témoignages inédits de producteurs et de rappeurs qui ont connu les débuts du mouvement. Mais aussi des interviews de rappeuses, dont Queen Latifah. Après l’avoir regardé, on a envie de se balader dans les rues, Ghetto Blaster (l’iconique radiocassette des années 80) à l’épaule, du Public Enemy plein les oreilles.

Hip-Hop Evolution, disponible le 6 septembre.

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.