TOP 9 : BABOUCHE MON AMOUR

Été après été, elle revient habiller nos pieds et finir nos looks : la babouche. Revisitée – presque – à l’infini, elle remplace peu à peu la mule, moins exotique. Que ce soit chez Acne il y a 3 ans, Balenciaga (s’inspirant des emballages McDo? ) ou Louis Vuitton en passant par Kenzo, aucune maison ne résiste à créer son modèle de slippers d’inspiration marocaine. Dans notre sélection, place à nos marques nationales –elles connaissent leur sujet– mais aussi à des marques internationales, avec du cannage réalisé à partir des emblématiques foulards chez Hermès, du raphia chez Zyne, de la sfifa chez Rhita Sebti, de la santiag revisitée chez Alexander Wang ou bien encore de la dentelle chez Dolce & Gabbana. Bref, l’été 2019 voit ce modèle décliné pour toutes les Cendrillon qui cherchent babouche à leur pied. Alors, que vous penchiez pour un modèle traditionnel ou la version ultra luxe de chez Chanel, voici notre top 9 babouches 2019.


Babouche en maille et veau vernis
Chanel
Env. 7200 DHS

Babouche en cuir tressé
Bottega Veneta
Env. 5400 DHS

Babouche Sofia compensée en veau velours et sfifa
Rhita Sebti
1200 DHS

Babouche en cannage de raphia
Zara 
545 DHS

Babouche en cuir grainé
Nicholas Kirkwood
Env. 6700 DHS

Babouche en cannage de foulard de soie
Hermès
Env. 8200 DHS

Babouche en dentelle
Dolce & Gabbana.
Env. 6500 DHS

Babouches en brocard brodé
Uterqüe.
1299 DHS

Babouche en veau velours et sfifa
Zyne
Env. 2090 DHS

 

Farah Nadifi

C’est d’abord à une carrière d’avocate que Farah aspire, après avoir eu son bac à Marrakech. Rapidement, néanmoins, sa passion pour la mode la rattrape. Née à Paris où elle vit jusqu’à ses 14 ans, elle baigne dans ce milieu : sa mère fait carrière dans le retail de luxe. Après être passée chez YSL, Salvatore Ferragamo, Giorgio Armani ou encore Miu Miu, elle est approchée pour diriger le premier flagship de luxe à Casablanca : la boutique Fendi. Elle la dirige quatre ans avant de devenir acheteuse pour Gap et Banana Republic. Mais au bout de 10 ans de carrière dans le retail, elle se lance dans une nouvelle aventure en s’essayant à l’écriture. C’est avec Sofia Benbrahim qu’elle collabore d’abord, pour L’Officiel Maroc, puis Shoelifer, en tant que journaliste mode et lifestyle.

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.