LE MERCATO LOVE DES PEOPLE

La plus grosse tendance de la rentrée 2016 ? Les chokers, les souliers poilus ? Non ! Les divorces des people. Shoelifer joue les chouafa de l’amour et annonce ses prévisions matrimoniales. Des pronostics plus ou moins réalistes…

Après Amber Heard & Johnny Depp, la « fusac » démantelée des Brangelina, la séparation à rallonge de Jennifer Garner et Ben Affleck, et la rupture entre Naomi Watts et Liev Schreiber, on peut officiellement déclarer l’avènement d’une tendance. Mais que cachent ces amours qui volent en éclats (de Baccarat) ? Et s’ils étaient tous liés ? Qui sera avec qui en 2017 ? Shoelifer devine les prochains gros titres des tabloïds.

Le plus plausible : Angelina Jolie et Johnny Depp

Vallée Village 970×250

Il faut le dire, ce couple déjà porté à l’écran dans The Tourist (2010) a un certain potentiel glam. Tous les deux rebelles, tous les deux tatoués, tous les deux aguerris à l’exercice des substances illicites, tous les deux parents, tous les deux excessifs, tous les deux sous le charme du Sud de la France où ils ont acquis des propriétés. Qui se ressemble s’assemble ? D’autant plus que Johnny Depp aurait apporté son soutien à Angélina Jolie dans son divorce lui soufflant même le nom de l’avocate à engager. Last but not least, Amber Heard était un peu la nouvelle Angie, briseuse de couple (avec, dans le rôle de Jen Aniston, Vanessa Paradis), bisexuelle affichée, sulfureuse et sexy… Mais, comme pour les sacs Hermès, rien ne vaut l’original. Johnny Depp saura-t-il renouer avec le vintage ? Shoelifer n’en démord pas, ce couple tient sacrément la route.

Combien tu m’aimes ?
Entre propriétés diverses, revenus par films, et hobbies lucratifs (égérie Dior pour Monsieur) la fusion des deux fortunes s’élèverait à 600 millions de dollars. A la clé, un nouveau combat pour Angelina. Après la défense de la veuve et de l’orphelin, elle pourrait se dévouer à la parité pécuniaire puisque en mise de départ, Johnny part avec le double : 400 millions de dollars contre 200 millions pour la perfection au féminin.

Le plus controversé : Amber Heard et Ben Affleck

La rumeur voudrait que Ben Affleck soit quelque peu porté sur la bouteille (et la gymnastique nocturne). Amber Heard en a bien pris, elle, de la bouteille, avec son mariage éclair à Johnny Depp, icône grunge. Ras-le-bol du khôl qui dégouline et des déguisements de pirate, sans être prête à lâcher l’haleine parfumée au Jack Daniels ? Ben Affleck c’est le bon compromis. Plus intello, plus crédible au cinéma, pas cantonné aux rôles qui impliquent Tim Burton ou un accoutrement de crèche pour enfants. Mais visiblement dépressif et nymphomane, c’est assez tordu pour tomber dans les filets de la vénéneuse Amber Heard. Et si par hasard, un scandale de violences conjugales éclatait, on ne la fait pas à l’envers à Ben : avec Gone Girl, il en connaît un rayon.

Combien tu m’aimes ?
Seul bémol, la fortune peu conséquente –comparée à celle de Johhny Depp–, de Ben. On perd clairement au change avec 75 millions de dollars, dont beaucoup passent en budget préservatifs et pots-de-vin versés aux escort girls. Ça ne laisse pas grand-chose à plumer et à reverser aux associations caritatives. Cela dit, c’est mieux que les 4,5 millions de dollars que l’on attribue à Amber. 79,5 millions de dollars pour l’heureux couple, donc, soit moins du sixième de Jay Z (610 millions de dollars, et sans Queen B !). Petits joueurs.

Le plus ennuyeux : Brad Pitt et Naomi Watts

Lassé de l’exubérance de la famille Benetton, Brad Pitt pourrait bien craquer pour la discrétion australienne de Naomi Watts, sorte de Nicole Kidman moins botoxée et moins heureuse dans le choix de ses rôles depuis le cultissime Muholland Drive –c’était en 2001, et avant il y avait quand même eu Babe, un cochon dans la ville, faites vos conclusions. Il renouerait alors avec ses amours d’antan, les girls next door un peu fadasses (Gwyneth Paltrow, Jennifer Aniston), blondes comme les blés, qui le regardaient avec une admiration béate. Un couple calme, partageant probablement le même coiffeur, qui coulera une retraite loin des tumultes.

Combien tu m’aimes ?
240 millions de fortune estimée pour lui, le dixième pour elle : à eux deux ils pèseraient 250 millions de dollars. Avec 6 enfants à charge (enfin si Angelina Jolie accepte davantage les dollars que les visites) et un divorce qui promet d’être philantropique, Brad devrait connaître les vraies valeurs de la vie d’ici peu.

Celui qui rime le mieux : Jennifer Garner et Liev Schreiber

Ce serait probablement le couple le plus insipide issu de cette série de séismes conjugaux. Au point de se demander : « c’est qui eux ? ». Panne générale de Snapchat, Instagram sans selfies ? Le couple Jennifer Garner et Liev Schreiber, acteurs un brin has been à tel point que l’on ne se souvient plus dans quoi ils ont joué, pourrait être la chose la plus excitante depuis l’annonce de la floraison des tulipes de la voisine. Il est abonné aux séries, et joue Ray Donovan après son rôle mythique dans la saga Scream. Elle est accro aux couches et aux kleenex, mère au foyer trompée 6 fois par jour depuis 10 ans. Avec la même tête au carré, ils pourraient percer ensemble dans une version novatrice des Loosers à Hollywood. Sauf si Liev se prend lui aussi d’amour pour la baby-sitter.

Combien tu m’aimes ?
Quarante millions pour elle, dont la moitié en produits Mustela, et 16 millions pour lui on arrive à un petit 56 millions de dollars, une somme modeste pour s’offrir une maison en banlieue, un golden retriever, un SUV, et une ligature des trompes.

Soraya Tadlaoui

Amoureuse de mode et d’(entre)chats, Soraya Tadlaoui a étudié à Paris la conception rédaction et la danse. Après une première expérience auprès du service de presse de Burberry, elle fait ses armes à la rédaction d’ABCLuxe, au Glamour, en tant que styliste photo auprès du Bureau de Victor agence de photographe, puis à L’Express.fr/Styles. En 2009, elle s’envole pour New York à la poursuite de ses deux passions, avant de tenter l’aventure casablancaise en 2011. Elle intègre alors la rédaction de L’Officiel Maroc. Depuis, professeur de danse, styliste, rédactrice freelance pour différents supports de presse, éditrice de contenus en communication éditoriale et rédactrice web pour le webzine nssnss.ma, elle surfe sur la tendance et sur les petites vagues de Dar Bouazza.

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.