FASHION WEEK : 5 LOOKS À ADOPTER CET AUTOMNE-HIVER 2021 (ET MÊME AVANT)

shoelifer_fashion_week

Le monde est en pause mais la planète mode, elle, ne s’est pas arrêtée de tourner. Loin de là. De Paris à Milan en passant par Londres et New York, les directeurs artistiques des grandes maisons de couture s’inspirent de l’air du temps pour dessiner le style (du monde) de demain. À quoi va-t-il ressembler à la rentrée ? Shoelifer décrypte les tendances automne-hiver 2021 et vous dit tout de celles que l’on peut d’ores et déjà adopter.

Je voulais créer des vêtements qui fassent des câlins aux gens”. C’était là le désir tendre et ingénu du styliste Alber Elbaz, qui vient tout juste de tirer sa révérence, emporté par le Covid-19 à seulement 59 ans. Hasard du calendrier ou magie de la mode, en cet automne-hiver 2021-2022, les prières du styliste israélo-américain, né au Maroc – et qui officia durant 15 ans à la direction artistique de la maison Lanvin – ont été entendues. Les tendances mode de la saison à venir s’annoncent déjà comme une promesse de chouchoutage, avec des vêtements ultra-comfy qui se déclinent en autant de “câlins-à-porter”. Maxi doudounes, fausses fourrures, ponchos graphiques, robes longues en laine… Tandis que Miu Miu dévoile une collection de ski wear shootée sur le fond blanc immaculé du massif des Dolomites – moufles, écharpes en maille épaisse, moon boots revisitées et combi chamarrées façon sport d’hiver – Raf Simmons surenchérit avec une large collection de blousons oversize matelassés, de tricots en laine bouillie, de cagoules et de cols roulés asymétriques, qu’il présente sur son propre label. La femme Prada, de son côté, n’arpente pas les pistes enneigées, mais plutôt les trottoirs de sa ville avec style, emmitouflée dans d’imposants manteaux en fausse fourrure ; tandis que chez Chanel, elle alterne remontées mécaniques et piste de danse, troquant (ou non) sa combinaison griffée pour une petite robe à paillettes, en deux temps trois mouvements.


Des lendemains qui chantent… et qui font la fête

Car il a aussi été question de fête sur les catwalks (virtuels ou physiques) de Paris, Londres et Milan. De nuits endiablées qui nous mènent jusqu’au petit matin sans avoir le temps de cligner des yeux… une douce folie dont on rêve depuis plusieurs mois déjà. Un rêve que l’on désespère de voir s’accomplir. Eh bien, les tendances automne-hiver 2021-2022 présentées durant les fashion weeks, de Paris à Londres en passant par Milan et New York, nous donnent envie d’y croire. Du gold, du satin, des paillettes, du lamé : la collection Burberry dessine ainsi la garde-robe de la party girl post-Covid. Chez Vuitton, Nicolas Ghesquière signe une collection hommage au facétieux designer italien Piero Fornasetti avec des robes à froufrous, des tuniques incrustées de bijoux et des vestes à motifs inspirées de l’œuvre de l’artiste. Des pièces qui font souffler un peu de joie et d’optimisme sur l’arrivée de l’automne. Et pour les 40 ans de la marque, Michael Kors s’offre un show sur Broadway en hommage à l’entertainment à l’américaine, à grand renfort de paillettes, de strass et de robes fendues. Mais le show qui donne sans doute le mieux le pouls des futures tendances – et la boucle sera ainsi bouclée – n’est autre que le vidéoclip de présentation de la collection Lanvin. La maison parisienne met en scène ses dernières créations sur des mannequins qui s’adonnent à une fête improvisée dans les espaces de l’hôtel Shangri-La. Le tout sur l’air entêtant du tube Rich Girls de Gwen Stefani et Eve. Tout simplement jouissif.

Billboard 970*250

Un total look : la maille

Atout cocooning par excellence, la maille a investi les podiums cette année, sous de multiples déclinaisons. À la rédac’, on a flashé sur le total look : quitte à être confortable, autant y aller à fond. Robe longue (dont l’ourlet frôle le sol) et près du corps pour Chloé, ensemble jupe-pull-over structuré façon Ports 1961 ou brassière-jupe-longue à la mode Fendi afin de casser le côté nounours du tricot et d’y apporter une touche sexy… à vous de sélectionner votre silhouette. Une seule règle : choisir la maille la plus grosse possible pour se la jouer plus fashion que grand-mère.

shoelifer_maille

De gauche à droite : Chloé, Ports 1961, Fendi


Une couleur : le lilas

Le crush chromatique de cet automne-hiver 2021 ? On vous le donne dans le mille, ce sera le lilas. Cette nuance de violet, un brin plus sombre que le parme et à mi-chemin entre le lavande et le mauve, s’annonce déjà comme un atout de choix pour illuminer les longues soirées hivernales. Comment on le porte ? De préférence en total look, version robe en satin comme chez Givenchy ou tailleur en laine comme chez Chanel. Histoire de se la jouer printanière avant l’heure.

shoelifer_fashion week lilas

De gauche à droite : Chanel, Salvatore Ferragamo, Givenchy

Voir aussi : LES 5 TENDANCES DE L’AUTOMNE-HIVER 2020 À ADOPTER DÈS LA RENTRÉE


Une matière : les sequins 

Vous l’aurez compris, cette fin d’année 2021 s’annonce (très) festive. Du moins, on l’espère. Et parce qu’on n’aime pas être prises de court, autant se préparer dès maintenant en mettant le cap sur les sequins. La journée on la joue sobre, avec un pantalon à sequins noirs comme chez Céline ou avec une chemise à sequins dorés ouverte sur une tenue casual aux tons beiges comme chez Burberry. La nuit, on sort le grand jeu : robe longue de diva, petite robe à bretelles et sequins multicolores recouverte d’un gros manteau ou même robe à motifs… rien n’est too much, on brillera de mille feux.

shoelifer_sequins

De gauche à droite : Chanel, Burberry, Celine


Un accessoire : le foulard 

Chapka, casquette, bob, cagoule ou chapeau cloche… à en scruter les podiums des fashion weeks, on peut vous assurer que cet automne-hiver, nos têtes seront couvertes. Déjà grande vedette des défilés à l’automne-hiver 2020, le foulard n’a pas encore dit son dernier mot. Qu’on le porte façon star hollywoodienne avec de grosses lunettes comme chez Max Mara, façon fille des champs comme chez Dior ou en mode nœud structuré comme chez Oscar de la Renta, l’essentiel reste de trouver sa propre signature.

shoelifer_foulard

De gauche à droite : Max Mara, Dior, Moschino

Voir aussi : COMMENT S’APPROPRIER LA TENDANCE FOULARD DE L’AUTOMNE-HIVER 2020


Un imprimé : le léopard

Longtemps disparu des podiums car jugé trop vulgaire, l’imprimé léopard a progressivement retrouvé ses lettres de noblesse à partir de la fin des années 2000. A l’automne-hiver 2021, et pour notre plus grand plaisir, le motif félin fait son grand come-back. Manteau, robe, accessoires, chaussures… il se décline sous toutes ses formes et dans tous les coloris. Robe-nuisette sexy chez Lanvin, pantalon taille-haute-suede chez Rokh, manteau chez Michael Kors, et parka assortie au sac et au foulard chez Dior… Ce qu’on aime avec le léopard c’est qu’il n’y a pas qu’une seule manière de l’arborer, et qu’il fait toujours son effet.

shoelifer_leopard

De gauche à droite : Dior, Rokh, Michael Kors

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés