LES TENDANCES À SUIVRE -OU À FUIR- DE LA RENTRÉE

Après avoir arboré fièrement les tops à volants « bare shoulders », le cropped flare jean, le choker en velours noir, la robe nuisette en satin qui rend votre père tachycardique –il est persuadé que vous dormez encore à 16h–, il est temps de ranger sa panoplie estivale pour affronter la rentrée. Cet automne nous réserve des nouveautés, plusieurs come-back, et quelques tendances à fuir absolument. Suivez le guide.

LES WTF

Les couleurs de gamines pré-pubères
Régulièrement —allez savoir pourquoi—, les créateurs voient la vie en rose. Cet automne voit ainsi déferler une avalanche de teintes rappelant Paris Hilton période Juicy Couture. Un rose mièvre, bien tendre, qui n’ira qu’à votre nièce, et encore, seulement si elle porte des grenouillères. De Jil Sander à Chanel, le rose s’impose et c’est bien dommage. Le pire ? C’est que ça ne s’arrête pas là. Le mauve et ses variantes (le violet, le lilas, le lavande) ont également envahi les podiums dans un déluge eighties. Mauv-iettes ?

Michael Kors.

Vallée Village 970×250

Le vinyl
Malgré le retour de son homonyme musical, le triomphe du vinyl version textile sur les podiums de l’automne en a surpris plus d’un(e). Anthony Vaccarello, Lanvin et Isabel Marant ont décidé qu’à la rentrée on réinvestirait dans cette mystérieuse matière, pourtant assez proche, disons-le franchement, du sac poubelle. “Zéro Mika” on a dit !

Nina Ricci.

La doudoune
Aussi pratique qu’un sac de couchage mais aussi —peu— esthétique, la doudoune a régné sur les podiums. Marc Jacobs, Stella McCartney, Chanel, DKNY… L’uniforme du Bibendum Michelin se décline sous toutes les coutures. L’automne sera donc matelassé ou ne sera pas.

Alexander Mc Queen.

LES ENCORE…

Le velours 
Le velours lisse ne tombe pas en panne. Il a brillé de mille feux sur tous les podiums, poursuivant son come-back fashion entamé l’automne dernier. Matière synonyme des années 80 et 90’, il habille de lumière les collections, de Fendi à Topshop.

Giorgio Armani.

Le blouson en shearling
Ce marronnier des podiums hivernaux n’est pas près de retourner sa veste. Cette saison encore, on reviendra à nos moutons avec nos peaux lainées. Burberry, Margiela, Lacoste, Marc Jacobs et les autres continuent de friser. Dommage.

Balenciaga.

La veste d’officier
Il fallait s’y attendre. Les créateurs se sont inspirés du si pacifique climat mondial actuel. Le résultat ? La veste d’officier, militaire (version kaki), navy (bleu marine) à brandebourgs ou strass, qui réapparait régulièrement dans les collections depuis 2005, prend encore du galon.

Dolce & Gabbana.

La mono boucle
Celles qui ont tendu l’oreille à l’automne-hiver 2014 ne seront pas surprises. La boucle d’oreille sera unique. Massive, comme un fashion statement du lobe, elle en bouche un coin chez Stella McCartney et Sonia Rykiel. Saurez-vous prêter l’oreille à la tendance ?

Stella Mc Cartney.

LES DO

Les dessous dessus 
Le vestiaire nocturne fait des heures sup’ et s’invite dans nos looks de jour. Une tendance, pour ceux et celles qui auraient des troubles de la mémoire fashion, (ré) apparue en 2014, et qui a déjà sévi cette saison. Satins, dentelles, robes de nuit, on nage en plein revival 90’s (ENCORE).

Alberta Ferretti.

Le tailleur pantalon
Inspiré par la flexibilité de l’identité sexuelle, appelée gender fluid par les Anglo-Saxons, le costume d’homme intemporel, fantaisiste et comble du chic s’impose de Sonia Rykiel à Lanvin. Il promet de montrer qui porte le mieux la culotte, en toute élégance.

Lanvin.

La combi-pantalon
Sportive –façon skieur– chez Louis Vuitton, biker chez Chloé et Wanda Nylon, minimaliste chez Courrèges, la combinaison pantalon va nous faire une belle jambe. Sophistiquée, surprenante, on aime son allure. Sacré combine !

Chloé.

Les volants (et le plissé !)
La rentrée sera tout sauf morose. Ode aux eighties, les matières brillent (lurex), et les lignes ne sont pas en reste. Céline, Valentino, Loewe, Chloé, Isabel Marant ou Rochas font voler l’automne en éclats. Volants et plissés ponctuent des collections plus féminines que jamais.

Saint Laurent Paris.

LES DO NO MORE

Le léopard 
De saison en saison on rugit, sans grande efficacité visiblement. Si en été le fauve se veut ethnique sur des gandouras et maxi dress, l’hiver, depuis que Kate Moss en a fait un basique, il se métamorphose en bête de cirque urbaine à l’aura rock. Les plus obstinées persisteront, suivant ainsi les enseignements de Prada ou Givenchy. Que les autres répètent en chœur le mantra shoelifer : “le léopard n’aura plus notre peau ”.

Givenchy.

Les cuissardes
Gare à celles qui n’ont pas la cuisse légère ! La cuissarde arpente le podium du très adulé label Vêtements (entre autres). C’est assez pour la déclarer chaussure de l’hiver. Hélas, réservée aux OGM de plus d’1m80 pour 40 kg, la cuissarde s’avère plus que risquée lorsqu’on a la jambe courte. A méditer avant de tenter l’aventure.

Wanda Nylon.

Soraya Tadlaoui

Amoureuse de mode et d’(entre)chats, Soraya Tadlaoui a étudié à Paris la conception rédaction et la danse. Après une première expérience auprès du service de presse de Burberry, elle fait ses armes à la rédaction d’ABCLuxe, au Glamour, en tant que styliste photo auprès du Bureau de Victor agence de photographe, puis à L’Express.fr/Styles. En 2009, elle s’envole pour New York à la poursuite de ses deux passions, avant de tenter l’aventure casablancaise en 2011. Elle intègre alors la rédaction de L’Officiel Maroc. Depuis, professeur de danse, styliste, rédactrice freelance pour différents supports de presse, éditrice de contenus en communication éditoriale et rédactrice web pour le webzine nssnss.ma, elle surfe sur la tendance et sur les petites vagues de Dar Bouazza.

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.