5 SPOTS COOL OÙ MANGER LES MEILLEURS POISSONS DU MAROC

Le Maroc, c’est 3416km de côtes, dont 512km sur la mer Méditerranée et 2934km, du Cap Spartel à Lagouira, sur la façade Atlantique. Mais laissons de côté la géographie, et parlons pêche ! Et quelle meilleure journée, pour parler poisson, que le 1er avril ? Blague à part, voici nos 5 adresses préférées pour déguster les meilleurs produits de la mer du royaume. Des spots sans chichi, où l’on mange bien et pour pas cher.


RABAT : Le Goéland

Institution rbatie, le Goéland est, depuis 20 ans, the place to eat quand on aime les bons poissons, cuisinés comme à la maison. Il y a quatre ans le restaurant s’est refait une beauté : la déco a été rénovée, le menu, revisité. On retrouve les classiques de la maison, les huîtres, les gambas ou la lotte (en sauce ou grillée) mais aussi, pour les friands de poissons crus, un tartare de daurade. Le poisson est du jour, donc si vous ne trouvez pas votre poisson préféré, c’est qu’il a préféré rester dans l’eau.
Bon à savoir : le service n’est pas continu, le déjeuner s’arrête à 15h et le dîner commence à 19h.
9, rue Moulay Ali Chérif, Rabat.
Tél. : +212 5 37 76 88 85

AGADIR : Mimi La Brochette

On descend plus bas sur l’Atlantique pour visiter une autre institution : Mimi La Brochette. Ouvert depuis 1983, ce petit resto à la déco chaleureuse et feutrée propose une carte variée qui va des grands classiques marocains (comme la pastilla) aux mets plus originaux comme le chameau, en passant par la spécialité de la maison: le poisson, et tout spécialement le requin. Lorsque l’on demande aux habitants d’Agadir si Mimi est toujours une bonne adresse, la réponse est sans appel : “Bien évidemment, ne serait-ce que pour les moules frites, inégalables !” Vue imprenable sur la mer, bons petits plats, addition toute douce et détente, la recette d’un moment parfait.
Fermé le vendredi soir et le samedi midi.
Promenade Tawada, Agadir.
Tél. : +212 5 28 84 03 87

CASABLANCA côté plage et côté ville

Entre ces deux adresses incontournables, notre cœur balance. La première, L’Mrissa, n’est pas un restaurant à proprement parler. C’est le tout petit port de Dar Bouazza. On voit le poisson arriver sur les barques des pêcheurs, à qui on l’achète ce que l’on va manger directement, en face. Dans l’un des petits restos de l’autre côté de la rue, on s’installe et l’on confie son poisson au serveur: il revient après quelques minutes, grillé au charbon, assaisonné de gros sel.
L’autre adresse, au cœur du centre-ville de la Ville blanche, est du même style : le Marché Central. Comme son nom l’indique, ce n’est pas un restaurant mais bien un marché où l’on fait ses courses, où l’on trouve du poisson frais arrivé directement du port de pêche de Casablanca, à quelques pas de là. Même principe qu’à Dar Bouazza (pardon, “Darb”) : on achète son poisson pour l’emmener juste derrière, toujours dans l’enceinte du marché, être cuisiné dans l’un des petits stands, sous les alcôves. Amateurs d’huîtres ? Vous pouvez les déguster directement chez le poissonnier, debout devant son échoppe. Le conseil des habitués ? Demandez Malika.
Boulevard Mohamed V, Casablanca.

TANGER : Chez l3achab

Comme souvent au Maroc, ce n’est pas le vrai nom du restaurant. Oui, oui, “l3achab” (l’apothicaire ou l’herboriste), c’est le surnom que les Tangérois donnent à leur spot préféré de poisson, et ce depuis des décennies. Son vrai nom ? On ne sait pas vraiment, la devanture affiche seulement “restaurant populaire”, avec un petit poisson peint à côté. Alors pourquoi l’herboriste ? Pour la profusion d’herbes et de condiments qui parfument les sauces et les marinades. On le trouve dans le Grand Socco, dans les escaliers qui mènent vers la médina, rue de La Liberté (vers l’Hôtel Minzah). Quelques mètres plus loin, on tombe sur un autre spot emblématique de la ville : l’El Dorado est connu pour son poisson grillé mais aussi pour avoir été le QG de l’auteur Mohamed Choukri.
Ouvert de midi à tard le soir (l’herboriste fait un peu comme il veut !)

MARRAKECH : le snack Grand Atlas

Parce qu’il est injuste de ne pouvoir se délecter d’un bon poisson qu’en bord de mer, on vous a trouvé une adresse dans les terres. À Marrakech, plus précisément, et validée par les meilleurs tauliers de la ville. La spécialité ? La friture de poisson, un poisson qui vient d’Essaouira deux fois par semaine. Mieux vaut donc demander la date d’arrivage avant de s’installer.
Rue Ibn marine, Marrakech. (A deux pas de la place Jamaa El Fna)
Tél. : +212 6 68 33 36 55
Ouvert 7/7, jusque tard dans la nuit pour les fringales post soirées en boîte.

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.