TENDANCE MAQUILLAGE : LE TOP DES PRODUITS POUR RÉALISER L’ŒIL CHARBONNEUX

Tendance maquillage majeure, repérée pendant les défilés Max Mara, Dolce & Gabbana, Tom Ford ou encore Saint Laurent, l’œil charbonneux revient en force. Supplanté jusqu’alors par la mouvance nude et la déferlante cat eye, le smoky eye jette de la poudre aux yeux cette saison. Léger en journée, appuyé par un trait d’eye-liner graphique et félin, ou encore version glitter cendré le soir, Shoelifer vous livre les ingrédients indispensables pour en mettre plein les yeux.

1. Ombre à paupières Color Riche de L’Oréal Paris

Composé de 3 nuances de gris et d’un noir profond, ce poudrier est idéal pour appliquer votre smoky eye de façon dégradée, pour plus de subtilité.
Si vous aimez les nuances de vert foncé- le nouveau gris – dans votre smoky, optez pour la toute nouvelle palette en collaboration avec la créatrice Isabel Marant, au nom explicite : « Smoke ».
Prix : 110 dhs Chez Marionnaud
192, Bd D’ Anfa, Casablanca.
Tél. : +212 5 22 36 45 00

2. Le crayon Kajal de Mac

Un crayon khôl et eye-liner qui peut être appliqué dans la muqueuse sans qu’il ne coule ou s’efface. Ce waterproof est un bon deux en un comme on les aime.
Prix : 210 dhs chez Mac – Morocco Mall
1, boulevard de l’Océan Morocco Mall, Casablanca
Tél. : +212 5 22 79 21 80

3. Le mascara Diorshow Pump’n’Volume

On complète son regard de braise (ou de cendres au choix) par ce mascara, nouvelle génération du désormais iconique Diorshow, qui étire et noircit correctement les cils, sans paquets. Petit rappel : on ne l’applique que sur les cils du haut quand on joue aux black eyes.
Prix : 400 dhs Chez Wojooh
24 Boulevard Al Massira Al Khadra, Casablanca.
Tél. : + 212 5 22 39 66 74

Bonus, un petit tuto:

Farah Nadifi

C’est d’abord à une carrière d’avocate que Farah aspire, après avoir eu son bac à Marrakech. Rapidement, néanmoins, sa passion pour la mode la rattrape. Née à Paris où elle vit jusqu’à ses 14 ans, elle baigne dans ce milieu : sa mère fait carrière dans le retail de luxe. Après être passée chez YSL, Salvatore Ferragamo, Giorgio Armani ou encore Miu Miu, elle est approchée pour diriger le premier flagship de luxe à Casablanca : la boutique Fendi. Elle la dirige quatre ans avant de devenir acheteuse pour Gap et Banana Republic. Mais au bout de 10 ans de carrière dans le retail, elle se lance dans une nouvelle aventure en s’essayant à l’écriture. C’est avec Sofia Benbrahim qu’elle collabore d’abord, pour L’Officiel Maroc, puis Shoelifer, en tant que journaliste mode et lifestyle.

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.