DESTINATION DAKAR AVEC LES 5 ADRESSES D’ALPHY (AKA L’ESTHÈTE)

Dakar, capitale en pleine évolution du Sénégal, est à peine à 3h20 de vol de Casablanca (comme Paris). Pour aller à sa découverte sans se tromper, nous avons fait appel à L’Esthète, Alphy de son vrai nom, que nous avons remarquée sur Instagram : avec son style effortless, on a eu un vrai coup de cœur pour elle. La blogueuse nous fait profiter de ses meilleurs plans. Suivez le guide !

Où dormir : Le Djoloff

J’ai choisi cet hôtel pour son côté intimiste. C’est un petit havre de paix, situé entre le centre-ville et les quartiers résidentiels de Dakar. La décoration est faite avec goût, d’inspiration africaine et moderne. Outre le confort des chambres, l’un des plus beaux atouts du Djoloff est son rooftop qui offre une vue magnifique sur le village de pêcheurs de Soumbédioune et les dizaines de barques colorées qui égaient le petit port. Il ne faut pas manquer le coucher du soleil. Enfin, j’aime l’ambiance du jazz club de l’hôtel, installé dans une cave voûtée.
7, rue Nani – Fann Hock, Dakar
Tél. : +221 33 889 36 30

Où manger : Le Barolo by Noliane

C’est une adresse qui n’est absolument pas typique, mais le Barolo est de loin LE restaurant que je conseille systématiquement. C’est mon préféré à Dakar. En une bouchée, le Chef Alassandro nous emmène en Italie. Les produits sont frais, la carte soignée. On y vit une véritable expérience gastronomique. Si vous y allez pour la première fois, je vous conseille le menu carte blanche composé de 7 plats “découverte”. L’accueil est chaleureux, on y est aux petits soins. Côté addition, rien de douloureux, bien au contraire, pensez donc à réserver car on s’y bouscule.
Dans le Palm Luxury Boutique Hotel,
Rue du Meridien, les Almadies, Dakar.
Tél. : +221 78 168 63 52

Où prendre un verre : l’hôtel Sokhamone

Plus précisément sur la terrasse du Sargall, le restaurant de l’hôtel. Le Sokhamone est situé sur la petite corniche du centre-ville et offre une vue magnifique sur l’océan, comme beaucoup d’endroits à Dakar. Mais ici, la vue est l’une des plus dégagées et le lieu est très calme, en particulier si vous cherchez un brin d’intimité entre amoureux. L’avantage du bar, c’est que son heure de fermeture est littéralement “l’heure de départ du dernier client”. Ou comment prendre son temps version Sénégal…
Hotel Sokhamon
Bd Roosevelt x Av Nelson Mandela
Tél. : +221 33 889 71 00 

On shoppe quoi ?

C’est un peu la fierté du milieu de la mode sénégalaise, la marque Tongoro. Pas seulement parce que Beyoncé y shoppe sa garde-robe de vacances mais aussi parce qu’elle fait la promotion du savoir-faire sénégalais. J’aime ses coupes amples, fluides, toujours féminines et surtout la qualité des pièces, que ce soit le prêt-à-porter, la maroquinerie ou les bijoux. Si vous aimez emprunter des modèles au vestiaire masculin (ou tout simplement shopper pour monsieur), Tongoro propose également une ligne pour hommes.
En ligne sur https://www.tongoro.com/shop

On visite quoi ?

OH Gallery, qui est sans conteste le secret le mieux gardé de Dakar et, selon moi, un incontournable. C’est une galerie d’art –comme son nom l’indique-, dont l’adresse est tenue secrète (il y a d’ailleurs très peu de photos du lieu), accessible uniquement sur rendez-vous. Océane Harati accueille chacun de ses hôtes pour un moment privilégié et personnalisé en leur faisant découvrir les artistes qu’elle représente, Kiné Aw par exemple, surnommée la Picasso africaine. Il y a aussi un espace mode/showroom privé. Le petit plus, c’est le jardin suspendu, qui offre une belle vue sur toute la ville.
Uniquement sur rendez-vous.
Du mardi au samedi de 9h30 à 19h. Et le dimanche de 9h30 à 13h.
Tél. : +221 33 822 84 66

L’Esthète aka Alphy à la OH Gallery, en t-shirt Das Mot par Samar Seraqui de Buttafoco.

Farah Nadifi

C’est d’abord à une carrière d’avocate que Farah aspire, après avoir eu son bac à Marrakech. Rapidement, néanmoins, sa passion pour la mode la rattrape. Née à Paris où elle vit jusqu’à ses 14 ans, elle baigne dans ce milieu : sa mère fait carrière dans le retail de luxe. Après être passée chez YSL, Salvatore Ferragamo, Giorgio Armani ou encore Miu Miu, elle est approchée pour diriger le premier flagship de luxe à Casablanca : la boutique Fendi. Elle la dirige quatre ans avant de devenir acheteuse pour Gap et Banana Republic. Mais au bout de 10 ans de carrière dans le retail, elle se lance dans une nouvelle aventure en s’essayant à l’écriture. C’est avec Sofia Benbrahim qu’elle collabore d’abord, pour L’Officiel Maroc, puis Shoelifer, en tant que journaliste mode et lifestyle.

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.