PARFUM : ÇA 100BON À CASABLANCA… ET C’EST NATUREL

Des fragrances 100% naturelles, sans perturbateurs endocriniens et autres joyeusetés issues de l’industrie pétrochimique, c’est le pari green de la jeune marque française 100BON, désormais disponible à Casablanca. Cerise sur le flacon (rechargeable), leur prix, accessibles. Alléchant ? Non, enivrant : car les parfums élaborés à Grasse sentent –vraiment- bons. On les a testés.

100% pur jus

Le concept store casablancais Chez Ilda propose depuis le mois de novembre les parfums 100BON. Ce nom ne vous dit peut-être rien : cette nouvelle marque de parfumerie est née à Lyon il y a deux ans à peine. Mais elle fait déjà parler d’elle dans l’Hexagone avec ses parfums composés d’ingrédients 100% naturels (huiles essentielles, absolues…) et d’alcool de blé bio. Surtout, élaborés à Grasse, par la prestigieuse maison Robertet, fondée en 1850, les 30 jus de 100BON sont loin d’être de simples soliflores sans envergure.

BMCI 970*250

La bergamote s’allie à la rose sauvage de Grasse, les notes de thés rejoignent le gingembre, ou encore l’Amaretto embrasse une framboise poudrée : notre coup de cœur on l’avoue, qui n’a absolument rien à voir avec l’amaretto…#Mensonge. On a aussi aimé la gamme de savons liquides (parfumés à la verveine et mandarine impériale ou à l’héliotrope et l’amande) ainsi que les brumes légères pour l’intérieur.

100% bonne idée

Derrière cette nouvelle marque, un “vétéran du secteur”. Christophe Bombana n’est pas un parfumeur, non, mais un cadre qui a fait ses classes chez L’Oréal avant de prendre la direction internationale des parfums Hermès. “Après avoir baigné vingt-cinq ans dans la parfumerie de luxe, j’ai eu envie de proposer des produits accessibles et 100% naturels, sans pétrochimie” explique-t-il. Il imagine une marque de parfums “green, made in France et rechargeables”.

Ainsi, si vous avez aimé (et donc terminé) votre parfum, pas la peine de racheter le flacon. Il suffit de le recharger. Pareil pour les vaporisateurs de sacs. Et parce que quand on aime, on ne compte pas, la recharge fait 200 ml : de quoi remplir plusieurs fois son flacon de parfum. L’économie de verre et de papier – voués à finir à la poubelle– est réelle, le packaging pesant près de 30% du prix de vente d’un flacon dans l’industrie traditionnelle. C’est aussi pour pouvoir proposer des prix accessibles que Christophe Bombana a décidé de se passer d’égérie.

Du coup, comptez entre 350 dirhams (pour les Colognes) et 450 dirhams pour les eaux de parfum (format 50ml). Les recharges de 200 ml sont à 580 DH.

100BON chez Ilda
19, rue Jean Jaurès, quartier Gauthier, Casablanca.
Tél. : +212 5 22 20 31 20

Farah Nadifi

C’est d’abord à une carrière d’avocate que Farah aspire, après avoir eu son bac à Marrakech. Rapidement, néanmoins, sa passion pour la mode la rattrape. Née à Paris où elle vit jusqu’à ses 14 ans, elle baigne dans ce milieu : sa mère fait carrière dans le retail de luxe. Après être passée chez YSL, Salvatore Ferragamo, Giorgio Armani ou encore Miu Miu, elle est approchée pour diriger le premier flagship de luxe à Casablanca : la boutique Fendi. Elle la dirige quatre ans avant de devenir acheteuse pour Gap et Banana Republic. Mais au bout de 10 ans de carrière dans le retail, elle se lance dans une nouvelle aventure en s’essayant à l’écriture. C’est avec Sofia Benbrahim qu’elle collabore d’abord, pour L’Officiel Maroc, puis Shoelifer, en tant que journaliste mode et lifestyle.

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.