CHIRURGIE ESTHÉTIQUE AU MAROC : PERTE DE SENSIBILITÉ APRÈS UNE OPÉRATION MAMMAIRE, L’ULTIME TABOU

chirurgie esthétique au maroc

La chirurgie esthétique au Maroc n’est plus un tabou. L’opération la plus demandée ? L’augmentation mammaire. Problème, si on a facilement accès aux informations sur les différents types d’interventions (avantages et risques), la question de la perte de sensibilité des seins et mamelons, elle, reste (bien trop) souvent éludée. On vous dit tout.

Avec 10,9 milliards d’euros générés en 2019, le marché mondial de l’esthétique médicale est toujours en pleine croissance. Et selon l’organisation professionnelle IMCAS, l’opération la plus pratiquée reste l’augmentation mammaire. La démocratisation de cette opération de chirurgie esthétique (dont nous vous avons déjà présenté les différents types) s’est accompagnée d’un meilleur accès à l’information (techniques, risques sanitaires, réputation des chirurgiens, origine et composants des prothèses…). En revanche, la perte de sensibilité des seins et des mamelons (zones érogènes) après une chirurgie d’augmentation (ou de réduction) demeure un sujet éludé, voire méprisé par certains chirurgiens. Il suffit de faire un tour sur les forums dédiés pour l’observer. Pourtant, la perte de sensibilité est toujours un risque et de nombreuses patientes s’en plaignent après une intervention sur la poitrine. Implants mammaires, lipofilling, réduction mammaire ou encore lifting, chacune de ces opérations comporte un risque, on vous dit tout de ce sujet encore tabou.

chirurgie esthétique au maroc


Perte de sensibilité après la pose de prothèses mammaires

S’il y a bien un risque de perte de sensibilité lié à la pause d’implants mammaires, il n’est pas inéluctable. Tout dépend de la manière dont sont posées les prothèses. Placées sous les pectoraux, le chirurgien ne touche ni aux mamelons si aux seins. La sensibilité reste donc inchangée. En revanche, les implants sous cutanés (sous la peau) peuvent modifier la sensibilité au niveau du mamelon. Cette dernière revient généralement entre six mois et un an après l’intervention. Il est d’ailleurs conseillé de stimuler les mamelons afin d’activer les fibres nerveuses (préliminaires, pincements, chaud/froid avec un glaçon). Sachez aussi qu’un implant avec un volume plus important appuie plus fortement sur les nerfs et engendre donc un engourdissement… Un paramètre à prendre en compte lors du choix de la prothèse.

chirurgie esthétique au maroc


Après un lipofilling 

C’est l’intervention avec laquelle la perte de sensibilité est la moins commune. Comme il n’y a pas d’introduction de corps étrangers, la sensibilité du mamelon ou de l’aréole n’est pas troublée. Cependant, comme après toute intervention, les seins seront durs et gonflés. Il faudra compter environ trente jours pour retrouver les premières sensations. Au bout de trois à six mois, le galbe et le volume des seins seront définitifs et la sensibilité entièrement retrouvée.

chirurgie esthétique au maroc


Après une réduction mammaire

Après cette opération, la réduction ou la perte complète de la sensibilité du mamelon est fréquente. Mais transitoire. Chez la plupart des femmes, elle s’améliore en quelques mois, la guérison complète pouvant prendre jusqu’à un an. Attention, dans certains cas, la perte de sensibilité est permanente et elle s’accompagne d’une perte de la capacité érectile du mamelon.

chirurgie esthétique au maroc


Après un lifting mammaire 

Dans le cas d’un lifting mammaire (qu’il soit seul ou couplé à une augmentation ou à une réduction de poitrine), l’aréole du sein est remodelée et les mamelons peuvent être remontés. Puisqu’il s’agit du centre nerveux (donc érogène) des seins, le risque de perte de sensibilité est assez important. Mais si elle est fréquente les premiers mois qui suivent l’intervention, elle s’atténue progressivement avec le temps (entre 6 et 18 mois).

chirurgie esthétique au maroc


Briser le tabou de la sensibilité avec son chirurgien…

Avant de se lancer dans une opération de chirurgie esthétique au Maroc, il est très important de choisir un chirurgien compétent et à l’écoute, dont vous vous êtes renseigné sur la qualification (auprès de l’Ordre National des médecins ou des conseils régionaux), le travail et la réputation. Vérifiez que préserver la sensibilité des seins fait partie de ses préoccupations et de ses compétences. De façon plus générale, vous devez vous sentir dans une relation de confiance et de sincérité avec votre chirurgien, et surtout être considérée comme une patiente avec des attentes (comprises et entendues) et non une énième cliente.

…et lui poser les bonnes questions

Avec lui, vous aborderez des questions purement médicales (état de santé, bilan sanguin, type d’anesthésie, risques opératoires, suivi post-op…). Mais aussi le point de vue esthétique : exprimez vos attentes, questionnez-le et si vous êtes soucieuse d’obtenir un résultat naturel, usez et abusez avec votre chirurgien des simulations réalisées grâce aux logiciels de morphing (avec ça, on évite normalement le hors-piste). 

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés