DRAGUE : CE QUE LES HOMMES ADORENT ET QUE LES FEMMES IGNORENT

drague

Et si, question drague, les femmes avaient tout faux ? Notre chroniqueur masculin vous explique comment vous y prendre pour faire craquer les hommes et, pour être honnête, on ne s’attendait pas vraiment à ça. Au diable les clichés, les hommes sont des femmes comme les autres qui aiment qu’on réveille leur part de douceur, voire de fragilité. 

Vous nous regardez dans les yeux en vous demandant ce qu’il y a derrière ces épaisses lignes de sourcils… Même si notre regard dévie immanquablement vers votre décolleté (désolé, c’est plus fort que nous !), draguer un homme ne se résume pas à affoler ses sens. Allez, on vous aide : la clé en matière de drague, c’est de faire fi des stéréotypes pour mieux jouer avec. Entre envies classiques et idées folles, besoin d’être rassurés et goût pour le risque, nous aussi nous avons nos petites contradictions ! Mettez en valeur notre impétuosité, mais laissez parler notre douceur. Et souvenez-vous, du premier date à l’entretien de la flamme, la drague est un travail au long cours qui suppose de savoir se laisser porter, mais aussi de faire quelques efforts. Petit tour d’horizon de ce que les hommes apprécient sans toujours oser (se) l’avouer.


Conseil n°1 : Assumez-vous ! 

Gamins, toutes les bandes de mecs accueillaient en leur sein la fille dite “garçon manqué”. Celle qui donnait des épaules au foot, crachait aussi loin qu’il est possible de cracher et grimpait aux arbres avec plus de célérité qu’un ouistiti. Cette “bonne pote”, cette “fille pas comme les autres” qui n’en avait que faire des codes sociaux et des poupées, les petits mecs en étaient tous plus ou moins secrètement amoureux. Et… ça ne change pas toujours avec l’âge. Une étude commandée par le site de rencontres Happn soulignait l’attrait des mecs pour les “sportives”, voire les “baroudeuses”. Alors n’ayez pas peur d’être vous-même et d’exhiber votre appétence pour Khabib Nurmagomedov ou vos croûtes aux genoux récoltées en skate. Au risque de brusquer ? Oui, c’est toute l’idée.
S’assumer comme on est, laisser parler son envie du moment, c’est faire d’une pierre deux coups. Premièrement, rappeler à votre homme que le temps des femmes d’intérieur, sages, polies et réservées est révolu. Deuxièmement, lui permettre de devenir un partenaire amical autant que sexuel et amoureux, et se présenter tel qu’il est, passions et folies comprises. Au risque de plaire. 


Conseil n°2 : faites le premier pas

Alors ça paraît tout bête comme conseil, mais c’est peut-être le plus difficile à adopter. Faire le premier pas, déclarer sa flamme, se jeter à l’eau, c’est assumer les risques, se dévoiler, risquer le râteau… Mais du coup, aussi, faire preuve d’audace, prouver son intérêt et attiser le désir.
Avec des chances de succès : l’étude n’est pas toute jeune mais le cabinet Harris Interactive publiait un sondage réalisé pour Biba en 2010 dans lequel 88% des hommes disaient apprécier que les femmes fassent le premiers pas. Et l’écrivaine américaine Kate Neuman publiait dans le très sérieux New York Times une tribune intitulée “If You Like a Guy, Tell Him” (Si tu aimes bien un garçon, dis-lui), faisant de la drague au féminin un vrai outil d’égalité, sortant les femmes d’un rôle passif. Et le journal américain de préciser sur Twitter avoir reçu de nombreuses réactions positives à cet article de ses lecteurs (mâles).

Lire aussi : https://shoelifer.com/lifestyle/love-code-nouveau-lexique-amoureux/  


Conseil n°3 : soyez à l’écoute

Le monde masculin n’est pas des plus tendres. L’esprit de compétition y règne en maître, et l’ambiance s’apparente à celle d’un vestiaire, où la camaraderie le cède parfois aux coups bas. Personne ne découvrira ici que les hommes se livrent peu, et ne cherchent pas, ou ne trouvent pas, d’oreille compatissante parmi leurs pairs. Ok, pour les problèmes de fond, il y a le psy. Mais pour les petits tracas et les doutes du quotidien, un interlocuteur empathique et à l’écoute peut suffire à se sentir délesté d’un poids. Sans se transformer en éponge à idées noires, savoir écouter, voire proposer à votre partenaire ou plan drague du moment de se confier, peut le rassurer, lui faire plaisir.  Une étude réalisée en 2022 par le site de rencontres Happn le confirme. La bienveillance et la tendresse sont parmi les qualités les plus recherchées chez les célibataires des deux sexes. Une condition cependant : que l’écoute se fasse dans les deux sens.  


Conseil n°4 : ne chassez pas le naturel

Le look beach babe, le naturel, le style casual, les chemisiers un peu amples et déboutonnés… Ok, n’en jetez plus, on a reçu le message. Au confluent des tendances du moment et des phénomènes qui traversent la société en profondeur, il y a la célébration du naturel. On y trouve son compte : baskets, jean ample, brassière et marinière décontractée, c’est plus cosy que les tenues de soirée. Alors si c’est toléré pour la drague et apprécié… Le naturel, c’est large. Ça va du sportswear, toujours dans la tendance, célébrant la femme active et prête à tout, à la simple robe à fleurs ambiance dominicale et champêtre. Le secret, c’est de ne pas avoir l’air apprêtée et l’un des moyens d’y parvenir, c’est en effet de ne pas trop se prendre la tête.

Lire aussi : https://shoelifer.com/mode/shopping-boots-automne/


Conseil n°5 : pariez sur le style old school 

Oui, les hommes apprécient encore les jeux de séduction à l’ancienne. Disons-le d’entrée : si le old school plaît plus aux mecs qu’aux femmes, c’est qu’ils souffrent moins des injonctions de la société patriarcale. Mais faisons un pas de côté assumé vers la légèreté : la drague obéit à des codes, y compris vieillots et convenus. La drague à l’ancienne, c’est avant tout des gestes de galanterie tout simples avec, certes, une répartition assez stéréotypée des rôles : Monsieur vous tient la porte, vous propose sa veste… Proposez à votre date un rendez-vous romantique et laissez-le endosser son rôle de chevalier servant, vous pouvez être quasi-certaine de lui faire plaisir. Quel charme peut-on trouver aux jeux de séduction à l’ancienne ? Un rendez-vous romantique proscrit par exemple l’usage du téléphone à table. Un bon moyen de se retrouver vraiment en amoureux. Et rien n’interdit de se montrer même plus inventive et audacieuse : pourquoi ne pas remplacer les messageries par des lettres écrites ?
Pratiquée pour ce qu’elle est, comme un jeu de rôles dans lequel chacun se doit d’être prévenant et d’avoir des attentions, la drague à l’ancienne a sans doute ses vertus.

Lire aussi : https://shoelifer.com/lifestyle/humeur/humeur-mon-mec-masculin-feminin-mode-unisexe-et-moi/


Bonus (pour ceux qui ont dépassé le premier date) : laissez-nous être la petite cuillère

Vous connaissez l’expression « dormir en cuillère » ? C’est lorsque les deux partenaires, au coucher, sont l’un contre l’autre comme deux cuillères dans un tiroir. Dans ce cas, on dit qu’il y a « la grande cuillère », celui qui enveloppe l’autre, et la petite cuillère, celui qui est enveloppé. Le plus souvent, les normes sociales voudraient que la femme soit la petite cuillère. Une vision décriée comme relevant d’un ordre patriarcal, faisant des femmes des choses fragiles à protéger. Mais même sans politiser le sujet, beaucoup de mecs adorent être la petite cuillère.
Être enveloppé, tenu dans les bras, entouré, dans une position rassurante et confortable, permettant de sentir toute l’affection de sa prochaine et d’atteindre une forme de quiétude dont le goût n’est pas réservé à un sexe… Les femmes, elles, sauront apprécier ces gestes prouvant une capacité à assumer sa vulnérabilité, sa douceur.

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés