SKI EN FRANCE : IL Y A DU NEUF À COURCHEVEL, MEGÈVE ET VAL D’ISÈRE !

ski en france

Après deux saisons compliquées, la réouverture des frontières nous permet d’envisager de faire du ski en France (ou ailleurs) dans les Alpes enneigées. Courchevel, Megève ou Val d’Isère, on est allés faire un tour du côté de ces trois stations incontournables. Et côté nouveautés, on n’a pas été déçus ! 

Anne-Sophie Pic et Simone Zanoni à Megève, Sylvestre Wahid et Yannick Alléno à Courchevel ou encore Denny Imbroisi à Val d’Isère… Des chefs de renom (pratiquement tous étoilés) ont installé leurs quartiers d’hiver dans les stations de ski en France. Mais ce n’est pas tout. Nouveaux établissements hôteliers prestigieux, bars pour faire la fête et se détendre après le ski ou encore boutiques huppées: ça bouge dans les Alpes ! Et si jamais prendre votre forfait est trop compliqué cette année encore, vous pourrez au moins briller dans les dîners mondains grâce à notre sélection. Restons optimistes.


Station de ski en France : Megève 

Un sommet qui culmine à 2500 mètres, un domaine skiable plutôt petit (“seulement” 450 km de pistes)… Son succès, Megève le doit surtout à l’après-ski. Après tout, elle a été fondée par la baronne Noémie de Rothschild qui avait imaginé une station de ski où l’aristocratie européenne pouvait se retrouver et profiter de la montagne. Boutiques, restaurants, hôtels prestigieux et calèches en font l’une des stations de ski françaises les plus élégantes. 

À noter que cette année, la station a mis en place un nouveau téléski (la Cry) qui permet de relier le hameau du Planay (où se trouve le Four Seasons) au reste du domaine skiable.


Où Dormir ? Le Soleil d’Or

On aurait pu vous parler de la rénovation du M de Megève, adresse bien connue de la station, mais cette pension de famille entièrement restaurée (et célébrant ses 120 ans) nous a tapé dans l’œil. À deux pas de l’église et des boutiques, le lieu propose une décoration douillette. Bois d’époque retravaillé, photos et livres anciens, ainsi que meubles de métier composent une atmosphère doucement surannée. Le plus ? La chocolaterie, signée Jean-Paul Hévin, pour se réchauffer après une journée sur les skis et déguster des desserts régressifs à souhait. Retour en enfance assuré. Mais aussi, un restaurant célébrant les spécialités du terroir, un rooftop pour boire un cocktail face à la montagne et un spa avec piscine pour se prélasser. 

À partir de 300€/nuit
255, rue Charles Feige
Tél. +33 4 50 34 31 06
www.lesoleildor-megeve.fr 


Où Manger ?
En altitude : La Dame de Pic 1920

La cheffe triplement étoilée Anne-Sophie Pic décline son concept gastronomique La Dame de Pic (Londres, Paris, Singapour) au Four Seasons Hotel Megève. Dans un décor pensé par Pierre-Yves Rochon avec vue panoramique sur le village, la cheffe dévoile une carte inspirée par les produits des fermes locales et les herbes des alpages. Chevreuil à la vanille fumée, ail noir et radicchio au lard ou encore le fameux Berlingot Savoyard, renfermant une fondue au beaufort et à l’abondance relevée par l’absinthe. Et si la terrasse déploie une vue spectaculaire sur les pistes de La Côte 2000, à l’intérieur, la cuisine ouverte permet d’avoir un aperçu des coulisses. 

Entrée à partir de 42€, plats à partir de 65€
373, chemin des Follières
Tél. +33 (0)4 50 78 62 65


Au pied des pistes : Indie Mountain

Après Saint-Tropez, Indie Group prend ses quartiers d’hiver dans un chalet au cœur du village de Megève. Le chef Diego Alary (ex “Top Chef” aux 2,5 millions d’abonnés sur TikTok) signe la carte. On y trouve des plats généreux infusés de notes venues des quatre coins du monde : tartiflette en millefeuille, osso buco tagliatelles et œuf de poule confit à la sobrasada ou encore du tako sando à la truffe. Sans oublier bien sûr, le côté festif si cher au groupe, avec un côté bibliothèque pour prendre un verre et une piste de danse animée par un DJ. 

Entrée à partir de 19€ et plats à partir de 28€
170, route Edmond de Rothschild
Tél. +33 4 50 78 44 59


Où Sortir ? Le Piaf 

Le groupe parisien Paris Society a décidé de faire son nid à Megève en ouvrant deux adresses au sein de la station. Avec le restaurant Bambini, d’abord, qui propose de bons petits plats italiens. Et surtout, le Piaf, un restaurant-bar qui a conquis les amoureux de la fête parisienne. Si côté assiette, on y picore une cuisine traditionnelle française, c’est plutôt le côté scène qui séduit. Son bar cocooning et sa programmation artistique conviennent à un apéritif comme à une fin de soirée plus animée.

Domaine de Meztiva, 1306 route nationale
Tél. +33 4 58 77 00 30


Où Shopper ? Blu&Berry

Après plusieurs mois de remise en beauté, la boutique de la famille Kawiak a rouvert ses portes. Dans une ambiance feutrée, on retrouve leur vision avant-gardiste de la mode et leur sélection de marques pointues et prestigieuses. Balenciaga, Celine, Dior, Isabel Marant, Loewe, Valentino ou encore Maison Michel… Les pièces iconiques et les nouveautés des grandes maisons y sont sélectionnées avec soin. Un condensé de la mode d’aujourd’hui. 

9, rue Charles Feige
Tél. +33 4 50 91 80 33


Sans oublier… 

Cette année, les bonnes tables ne vont pas manquer à Megève. Le Four Seasons a également fait appel au chef Simone Zanoni pour signer la carte de son autre restaurant : la Trattoria de la Taverne. Enfin, sur la place centrale piétonne du village, le TIGRR nous propose cocktails signature, DJ sets et karaokés ainsi qu’un restaurant puisant son inspiration de la montagne et de l’Extrême-Orient. Et pour ceux qui ont décidé de louer un appartement ou un chalet et qui préfèrent cuisiner à la maison, direction l’Épicerie des Fermes: on y trouve les meilleurs produits de France, Savoie et d’Italie.

Enfin pour se changer les idées, Megève accueille jusqu’à la mi-avril une exposition en plein air d’une trentaine de clichés d’astrophotographie des années 1910 à nos jours.


Courchevel

Courchevel (“Courch”, pour les intimes) est la station de ski en France la plus huppée, la plus festive et… la plus chère. Son site le plus exclusif, Courchevel 1850, concentre pas moins de vingt palaces et hôtels 5 étoiles, un centre aquatique dernier cri, des boutiques de luxe et des galeries d’art. Mais la station ne se réduit pas à ce côté ultra-luxe et à ses soirées. Ses 600 kilomètres de pistes, en font également un site très apprécié des sportifs. 


Où dormir ? Le grand hôtel 

Après plusieurs mois de réhabilitation, le Rond Point des Pistes, l’un des plus anciens hôtels de la station, a rouvert en décembre 2021, sous le nom “Le Grand Hôtel” (Collection Lavorel Hotels). Situé au cœur de la station des Trois Vallées, cet établissement 4 étoiles bénéficie d’une vue imprenable sur les cimes. L’adresse compte 34 chambres et suites conjuguant une décoration moderne et une ambiance cosy. Le résultat est simple mais chaleureux, à l’image du lobby, lumineux, dans les tons gris clair et beige. Pour compléter l’offre, un restaurant bistronomique, un bar et l’accès au spa du Chabichou (autre établissement du groupe situé à côté) et à son kids club. 

À partir de 380€ /nuit
Rue Park City
Tél. +33 4 79 08 04 33
www.legrandhotelcourchevel.com


Où manger ?
En altitude : Bagatelle

Réputé pour son ambiance joyeuse inspirée des années 60, Bagatelle réinvente sa carte en s’écartant des spécialités alpines traditionnelles et en s’inspirant de l’esprit des montagnes. Côtelettes d’agneau des Pyrénées fumées au sapin et à l’ail noir, turbot cuit à la vapeur avec sauce au beurre de bergamote, rigatoni et confit de bœuf tendre garni de thym. À l’intérieur, les matériaux naturels se fondent dans les couleurs emblématiques de Bagatelle : le bleu et le blanc, clin d’œil à la nature environnante (sur lesquelles donnent les larges baies vitrées). Quant à la terrasse panoramique, elle offre une vue à 360°C dont on profite depuis les fauteuils en osier. 

Entrées à partir de 28€, Plats à partir de 40€
Télécabine des Chenus
Tél. +33 4 86 80 07 60


Au pied des pistes : Le Sylvestre

Neuf ans après avoir quitté le restaurant Strato, avec lequel il avait obtenu 2 étoiles Michelin, le chef Sylvestre Wahid ouvre une nouvelle adresse à Courchevel. Au cœur du Grandes Alpes Hotel, cet écrin confidentiel (8 à 20 places) propose depuis le 10 décembre une expérience exclusive et sur mesure. Avec un menu d’une quinzaine de plats parmi lesquels des nouveautés comme le caneton sauvage au radicchio. Ainsi que les plats signature du chef réinterprétés pour l’occasion, dont le tourteau du port de Roscoff ou le dessert citron et algues. 

Menu à 390€ par personne
Au sein de l’Hôtel Les Grandes Alpes 1850
Rue de l’Église
Entrées à partir de 28€, Plats à partir de 40€
Tél. +33 6 61 34 04 00


Où sortir ? Les caves de Courchevel

La station ne manque pas d’adresses pour sortir et faire la fête. Parmi elles, les caves de Courchevel qui ont remplacé en 2018 le célèbre club L’Arc. Une ambiance nordique entre le restaurant, le cabaret et le club. Gastronomie raffinée, animations artistiques et DJ sets s’enchainent jusqu’au bout de la nuit. 

Rue des Tovets
Tél.+33 4 79 08 12 74


Où shopper ?

Chanel, Moncler, Louis Vuitton, Hermès, Dior, Fendi, Prada, Gucci, Hublot, Valentino… Toutes les grandes maisons ont leur boutique à “Courch” ! On s’offre donc une session shopping de luxe. Et au passage on fait, comme à Megève, un détour par Blu&Berry, pour voir leur sélection et suivre les tendances du moment.


Sans oublier…

Difficile de passer à côté du restaurant Le Cheval Blanc Courchevel, le nouveau concept culinaire signé Yannick Alléno. Il y propose une cuisine contemporaine mettant à l’honneur les produits du terroir twistés avec des touches asiatiques. Et parmi les incontournables, le restaurant Le Chabichou, fondé par Michel Rochedy et son épouse dans les années 60. Last but not least, La Folie Douce et La Mangeoire, pour faire la fête. 


Val d’Isère 

Ce domaine de ski en France, culminant entre 1800 et 3000 mètres d’altitude, compte 300 kilomètres de pistes. Pentu et exigeant, il accueille régulièrement les épreuves les plus ambitieuses des Jeux Olympiques. Mais il fait aussi le bonheur des familles grâce à son nouvel espace (Solaise) réservé aux premières descentes et doté d’un kids park. Et peut s’enorgueillir d’adresses chic et hôtels 5 étoiles mais aussi d’un patrimoine savoyard traditionnel qui donne à la station tout son charme. 


Où Dormir ? Le Refuge de Solaise

Perché à 2550 mètres d’altitude, cette adresse ouverte en 2019 est le deuxième hôtel le plus haut d’Europe (après celui de Gornergrat à Zermatt, à 3100m). L’ancienne gare du téléphérique a été métamorphosée en un établissement comprenant 38 chambres ou appartements et un restaurant, le Gigi, signé Paris Society (qui vaut à lui seul le détour). Sans oublier son spa Exertier (marque alpine qui cultive et transforme uniquement des produits de la région pour créer des formules naturelles) avec piscine. Pierres du pays, bois local, grandes baies vitrées, structures métalliques apparentes, ce gîte 4 étoiles dévoile un intérieur épuré à l’esprit traditionnel alpin et aux tonalités chaudes. 

À partir de 450€/nuit
Téléphérique de Solaise, 73150 Val d’Isère.
lerefuge-valdisere.com


Où Manger ?
En altitude : Cucùcina

La Folie Douce Val d’Isère, connue pour animer les pistes de ses DJs et performeurs, inaugure cet hiver son nouveau restaurant italien. Un espace théâtral à la décoration inspirée de la Renaissance, avec les Alpes et le Mont-Blanc qui trônent derrière les baies vitrées. Et une carte signée Denny Imbroisi (IDA, Epoca et Malro à Paris). Dans l’assiette: pizza à la truffe, carpaccio de gamberoni au jus de corail, risotto alla veneziana au gorgonzola… 

Entrée à partir de 19€, plats à partir de 35€
Télécabine de la Daille, 73150 Val d’Isère
Tél. +33 (0)4 79 06 07 17


Au pied des pistes : Loulou 

L’Italie à la cote cette année à Val d’Isère. Après Paris et Ramatuelle, les restaurateurs Claire et Gilles Malafosse (derrière le succès des restaurants Loulou), ont fait l’audacieux pari de transposer leur concept à la montagne, façon chalet de famille. On y découvre la plus grande terrasse de la station avec des kilims, laines et tissus amérindiens. À l’intérieur, l’éclairage à la lanterne, le bois, les matières chaudes et l’étonnant plafond floral en fond un cocon douillet. À la carte, on retrouve notamment les linguine à la pistache qui ont fait le succès des deux précédentes adresses. Ainsi que de bons petits plats d’hiver réconfortants comme le pot-au-feu transalpin ou le poulet rôti aux morilles. 

Entrée à partir de 20€, plats à partir de 25€
Hôtel Airelles Val d’Isère,
145, rue de la Poste
Tél. +33 4 58 01 74 33


Où sortir ? Le B’Bar

Ouvert il y a quelques mois seulement, le B’Bar est une adresse conviviale. Des planches locales et des rhums arrangés y sont proposés dans un cadre tout de bois vêtu. C’est simple et sans chichi. Et pour ambiancer tout ça, des soirées karaoké et DJ sets sont régulièrement organisés. 

Rue de la Balme
Tél.+33 4 79 0845 42


Où Shopper ? Décalés

Val d’Isère est plus connu pour ses magasins de sport que pour ses boutiques de mode. Mais, à l’entrée du village, Décalés permet de dénicher quelques pièces de grandes marques. Mark Jacobs, Cucinelli, Paul & Joe Paris, Woolrich ou Paul Smith pour les vêtements, Gag and Lou ou Inverni pour les accessoires. 

Val Village
Tél. +33 4 79 06 16 83


Sans oublier… 

La Table de l’Ours et son menu gastronomique imaginé par le chef Antoine Gras. Les pâtisseries de la Maison Chevallot, installée dans la station depuis les années 60. Enfin, pour décompresser après avoir dévaler les pistes, le spa Clarins de l’hôtel Le Blizzard.

Photo (c) Vogue.

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés