Barrie qui?

Afficher La Galerie 6 Photos

En 2012, Chanel décide de racheter Barrie, manufacture écossaise de cachemire au bord de la faillite. Quatre ans après, elle a transformé la citrouille en carrosse : Barrie est devenue un bijou de mode, à qui Chanel a offert – luxe suprême – une boutique à l’angle de la rue Saint Honoré et de la rue Cambon à Paris, puis une autre dans le chicissime quartier Mayfair de Londres.

Barrie y pratique toujours le tissage de cachemire, parfois agrémenté de broderies, parfois entrelacé en relief de motifs et couleurs diverses, hissant certains vêtements au niveau de créations artistiques, entre art du vêtement et art de l’imagerie.

Vallée Village 970×250

Dernier pari de Barrie, donner carte blanche à Evangelia Kranioti, lauréate 2015 du Festival International de Mode et de Photographie, et lui offrir ainsi une belle occasion de porter son regard frais et curieux sur l’espace, la matière, le cliquetis des tisseuses…

Il en résulte « un film qui ne démontre rien, un livre qui ne communique sur rien », juste des images contemplatives laissant chaque histoire se deviner. Coup de cœur pour cette jolie interprétation, qui au passage permet à cette maison encore peu connue de sortir de l’ombre.

Le tissage du cachemire est considéré comme un métier d’art et qui peut nier qu’un beau cachemire soit un compagnon fidèle, en hiver comme durant les soirs d’été en bord de mer ?

Les cachemires Barrie sont disponibles dans une multitude de points de vente, notamment à Paris, Saint-Tropez, Anvers, Saint-Pétersbourg ou Toronto (liste complète des stores sur Barrie.com) ainsi que sur les sites farfetch.com, mytheresa.com et matchesfashion.com 

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.