ADRESSE : LES MONTRES HUBLOT À CASABLANCA

Hublot, ça vous parle ? Les afficionados de montres répondront : “Of course” ! Qui ne reconnaît pas le cadran sous forme de hublot agrémenté de vis avec un bracelet en caoutchouc, à l’origine noir et ultra-souple. Les Marocains en raffolent : le multimarques d’horlogerie et de joaillerie Mystère l’a bien compris et lui offre désormais un écrin exclusif à Casablanca, une boutique Hublot rue Aïn Harrouda. Le 18 juin dernier, en présence Ricardo Guadalupe, CEO de la marque, celle-ci célébrait son ouverture en présentant une montre en édition spéciale pour le Maroc. On vous dit tout.

Pour la petite histoire

Lancé en 1980, Hublot, c’est le premier garde-temps de l’histoire à associer caoutchouc naturel et or. Montre marine par excellence, elle a évolué au fil des décennies en intégrant de nouveaux matériaux comme la fibre de carbone, le tungstène, le magnésium, le Hublonium (alliage d’aluminium et de magnésium) ou encore le King Gold, un or exclusif Hublot avec 5% de platine. La Classic Fusion, modèle petit et sobre à l’origine du succès fulgurant de la marque dans les années 90 a aujourd’hui moins la cote, mais la Big Bang, must-have des années 2000, cartonne toujours. Toujours plus grosse, en or rose, en acier, sertie de diamants et désormais avec des bracelets aux couleurs pop et flashy pour mettre en valeur le poignet de celui ou celle qui la porte. Toujours plus sophistiquée aussi, elle n’est plus considérée comme la montre d’été des voyageurs bling mais comme un bijou –presque– unisexe, à porter toute l’année. Hublot, c’est aussi des collaborations avec des marques aussi sexy que Berlutti ou encore Ferrari. Et des égéries sportives comme Usain Bolt, Pelé ou encore la sexy Bar Rafaeli. Porter une Hublot, en somme, c’est sortir du conventionnel. 

De gauche à droite: Messieurs M.Baggi et R.Guadalupe de Hublot monde, K.Sefrioui de Mystère – Hublot Maroc et D.Tedeschi de Hublot monde.

Et la star est…

Le Maroc est riche en histoire et en culture ; nous avons voulu rendre hommage au pays à travers cette édition spéciale. Nous sommes impatients de voir la montre sur les poignets des Hublotistas qui ont beaucoup soutenu la marque au Maroc”, c’est avec ces mots que David Tedeschi, directeur régional pour l’Amérique Latine, les Caraïbes, le Moyen-Orient et l’Afrique, a inauguré, le 18 juin, la boutique Hublot, rue Aïn Harrouda. Murs gris, belle hauteur sous plafond, salons séparés par un moucharabieh d’acier pour la discrétion, vitrines écrins pour les pièces d’exception, showcases qui exposent la diversité de l’offre Hublot et quelques touches de pop-art colorées… La déco laisse toute la place au seul objet qui doit être apprécié : la montre.

… une limited edition

Et la vraie star de la soirée d’inauguration, c’était elle : la Classic Fusion 42mm Spécial Edition “Morocco”, créée spécialement pour l’occasion et en exclusivité pour le Maroc. Ce garde-temps au boîtier en titane, avec lunette en or King Gold 18K, aussi sport chic que classique, a séduit le parterre d’invités venus le découvrir. Inspiré du drapeau marocain, les couleurs nationales sont subtilement rappelées dans le cadran à travers l’aiguille des secondes teintée de rouge et vert, et la glace de fond décalquée de l’emblématique pentacle. Avis aux amoureux de montres patriotes, c’est une édition limitée à 25 pièces seulement, disponible pour les clients de Hublot et de Mystère au Maroc. Ne soyez pas en retard !
Hublot
12, rue Aïn Harrouda (ex. Jeanne d’Arc), Casablanca.
Tél. : +212 5 22 36 27 05

Farah Nadifi

C’est d’abord à une carrière d’avocate que Farah aspire, après avoir eu son bac à Marrakech. Rapidement, néanmoins, sa passion pour la mode la rattrape. Née à Paris où elle vit jusqu’à ses 14 ans, elle baigne dans ce milieu : sa mère fait carrière dans le retail de luxe. Après être passée chez YSL, Salvatore Ferragamo, Giorgio Armani ou encore Miu Miu, elle est approchée pour diriger le premier flagship de luxe à Casablanca : la boutique Fendi. Elle la dirige quatre ans avant de devenir acheteuse pour Gap et Banana Republic. Mais au bout de 10 ans de carrière dans le retail, elle se lance dans une nouvelle aventure en s’essayant à l’écriture. C’est avec Sofia Benbrahim qu’elle collabore d’abord, pour L’Officiel Maroc, puis Shoelifer, en tant que journaliste mode et lifestyle.

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.