MODE : LES 7 PIÈCES PHARES DE LA TENDANCE PUNK

Punk

Oubliez la douceur et prenez donc une tranche de révolte. À la dernière Fashion Week ou chez les it-girls, le mood est résolument punk, option no future. Shoelifer vous présente les sept éléments incontournables pour raviver votre côté rebelle, outrancier et 100% dark. 


L’imprimé pied-de-poule 

Iconique et intemporel, le pied-de-poule est un incontournable de la tendance punk et no future. D’origine écossaise, ce motif est d’abord le signe distinctif des nobles d’Europe, popularisé par le roi Edouard VIII – très friand de mode – dans les années 1930. Ensuite, on l’a vu chez Dior, Chanel (qui en a fait un tailleur signature) et Balenciaga à partir des années 1950, jusqu’à ce qu’il soit boudé par la génération seventies qui catalogue le pied-de-poule “réac”. Et puis surprise, à partir des années 1990-2000, il est réhabilité par les milieux rock et underground de Londres et s’impose dès lors comme comme un imprimé rebelle. Lors de la Paris Fashion Week automne-hiver 2022/2023, on l’a notamment vu chez Versace. Sur Instagram, c’est la it-girl française Lena Mahfouf qui le porte à merveille.

punk


Le vinyle

Dans l’univers punk et no future, on aime les matières synthétiques, voire carrément kitsch. Il faut que ça crisse, que ça rutile, que ce soit provocant. Et pour ça, il n’y a rien de mieux que le vinyle. Rarement dans la demi-mesure, Balmain et Kylie Jenner l’ont carrément décliné en en combinaison vinyle-denim, et c’est franchement convaincant. Aussi séduisant que soit le vinyle en photo ou sur les podiums (régulièrement mis à l’honneur chez Miu Miu, Nina Ricci, ou encore Lanvin depuis plusieurs années), il est quand même un peu compliqué à porter dans la vraie vie (collant, bruyant, voyant). Au lieu d’un total look, préférez-lui une jupe trapèze, ou un pantalon, qu’on assagit d’un gros pull en laine ou d’un trench BCBG. 


L’association cuir et dentelle 

Le mouvement punk fait rarement dans la dentelle. Mais quand ça lui arrive, elle se décline en robe et s’associe à un manteau oversize en cuir. La mode punk est née au milieu des années 1970 dans le milieu du rock anglais (coucou les Sex Pistols) pour renverser toutes les valeurs du mouvement hippie. Adieu le pacifisme et le flower power, chez les punks on fait l’apologie du laid, de l’excentrique, du pessimisme, voire même de la violence. Il faut dire que ce mouvement à la fois culturel et artistique a émergé à la fin (brutale) des Trente Glorieuses, du coup forcément l’esprit était plutôt au “noir, c’est noir” ! 

Lire aussi : https://shoelifer.com/mode/tendances-printemps-ete-paris-fashion-week/


Les bottes à crampons 

Toujours dans un esprit sans concession, on opte pour les bottes à crampons (avec les crampons les plus gros possibles, sinon ce n’est pas drôle). Dans l’univers punk, on aime les “grolles” qui font se sentir tout-puissant. Mais comme on est aussi espiègle et plein d’humour, on les associe avec des pièces hyper féminines, voire stéréotypées, genre la jupe d’écolière ! La pop-star Doja Cat maîtrise à merveille ce combo. 


L’association du tout et n’importe quoi

Un matin au réveil vous êtes subitement prise d’une irrésistible envie de porter votre bikini néon, assorti d’une combi en dentelle fleurie, d’une canadienne kaki, d’une jupe en cuir, le tout agrémenté d’escarpins à plateforme ? Oui, eh bien il n’y a pas que vous, l’actrice et chanteuse américaine Hayley Kiyoko aussi, ainsi que tous les amateurs de mode punk et no future. Il faudra être particulièrement forte psychologiquement pour affronter les regards des Casablancais, mais après tout why not ? 

Lire aussi : https://shoelifer.com/mode/tendances-printemps-ete-paris-fashion-week/


Le trench coat en cuir 

C’est LA pièce phare du look punk, qui s’est d’ailleurs fait une place remarquée dans les défilés automne-hiver 2022-2023 (Bottega Veneta, Chanel…). En plus d’apporter une touche ultra-sophistiquée à vos outfits, il s’accorde à toutes les tenues (chic, sportswear, casual) et s’adapte à toutes les morphologies. Pour parfaire son look et se la jouer Néo dans Matrix, on n’oublie pas de porter sa paire de solaires futuristes, et c’est le jackpot assuré. Si vous préférez dédramatiser, ajoutez une casquette colorée à l’instar de la it-girl française Chloé Bleinc pour twister votre look. 


Le combo cuissardes et gants 

Chez David Koma, l’association cuissardes et gants aura été la signature de son défilé automne-hiver 202-2023. Une collection farouchement no future. Il faut dire que le styliste géorgien, plutôt connu pour sa griffe minimaliste et athlétique, a travaillé pendant quatre ans aux côtés de Mugler, lui-même très inspiré par la culture rock et punk. 

 

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés