AZALAÏ DESERT LODGE & CAMP : ON A DÉCOUVERT LE SAHARA DES EXPLORATEURS

sahara

Le Sahara, on nous en parle souvent et on croit le connaitre. Mais il faut vivre le désert pour vraiment le comprendre. À la manière des caravanes nomades et des explorateurs d’autrefois, Azalaï Experiences nous fait découvrir le grand sud marocain. Le périple débute dans la palmeraie de Zagora et fait ensuite escale dans les dunes de Chegaga… Toute une aventure !  

Azalaï. Ce mot vous dit quelque chose: nous vous avons déjà parlé de l’Azalaï Beach Cottage situé près de Oualidia. Mais nous ne vous avions pas encore présenté les premières adresses de Bouchaïb Harmouzi. Ce dernier propose une véritable expérience pour vivre (ou découvrir) le Sahara. 

Marqué par un premier voyage dans la région de Zagora, l’entrepreneur franco-marocain y retourne dix ans plus tard, en 2006, avec l’idée d’un projet hôtelier. Quelques jours plus tard, il déniche le terrain de ses rêves. 7000 m2 situés en pleine palmeraie de Zagora. Avec l’aide de son ami artiste peintre Régis Delène-Bartholdi, il imagine un lieu-hommage aux explorateurs, un repaire pour aventuriers. Quant au nom Azalaï,  c’est ainsi que s’appellent les caravanes Touaregs qui transportent le sel gemme extrait dans des mines au nord du Mali. Des voyages qui comportaient de multiples étapes, et qui ont inspiré à Bouchaïb une seconde expérience, elle aussi unique, de rencontre avec le Sahara. Deux étapes et un voyage sur trois jours dans le désert, entre palmeraie luxuriante et dunes de sable, pensé dans la pure tradition nomade. Non, ce n’est pas un mirage. Faites votre sac, on vous emmène. 


Première escale à Zagora, à l’Azalaï Desert Lodge 

Après un périple associant avion et 4×4, on découvre l’immense jardin et sa propriété. La bâtisse est conçue dans le respect de son environnement. Murs en pisé et pierres, gouttières en bois de palmier, panneaux solaires, pergola en palme… Le tout avec de larges baies vitrées pour profiter de la vue sur le jardin et la piscine bordée de figuiers de barbarie. Sans oublier le vieil avion Piper à hélices, posé au beau milieu du terrain. À croire qu’Antoine de Saint-Exupéry est vraiment passé par là. 

L’un des huit bungalows répartis sur le domaine porte d’ailleurs ce nom. Ils portent tous le nom d’un célèbre voyageur : Lawrence d’Arabie, Henri Matisse, Isabelle Eberhardt, Marco Polo, Ibn Battûta… Et leur déco rétro coloniale rend hommage au style et à l’esprit de ces explorateurs. Les lignes sobres, les matériaux bruts et naturels et les couleurs terre mettent en valeur les objets chinés ou ramenés d’expéditions lointaines. Cartes anciennes, bibliothèques bien garnies, gramophone, vieille machine à écrire, fauteuils clubs et tapis berbères… un voyage dans le voyage puisque chaque bungalow nous transporte dans un univers différent.

On y fait quoi ? On chill et se ressource. Après une nuit reposante et un réveil avec le chant des oiseaux, le jardin luxuriant invite à flâner. Ses allées de pierres sont ponctuées de lits suspendus, de hamacs ou encore de baldaquins. Et puisque le départ pour le désert est prévu à 14h, on profite de la matinée pour découvrir la palmeraie en vélo. Passage obligé dans le village d’Amzrou, connu pour ses fabricants de bijoux et son magnifique ksar. Le tout sous une lumière assez incroyable.

sahara


Deuxième étape à Chegaga, à l’Azalaï Desert Camp

Après un déjeuner installé dans les jardins, direction le Sahara et l’Azalaï Desert Camp, à 60 km de piste après Mhamid et la fin du bitume. Une fois arrivés, exit les chaussures, le séjour se fera pieds nus dans le sable de l’erg Chegaga. On se reconnecte aux éléments. Le bivouac chic compte sept tentes, éloignées les unes des autres. Une fois installés, les voisins sont mêmes invisibles. On se croit seuls au monde. Question confort, les tentes sont toutes dotées d’un grand lit, d’une table à manger et d’une salle de bain privative avec douche et WC écologique. On apprécie également le hamac extérieur pour se détendre et profiter des dunes. 

On y fait quoi ? On vit une expérience unique d’immersion dans l’immensité du désert. Passage obligatoire : la balade en dromadaire. Elle permet de profiter d’un coucher de soleil à 360°C comme on en voit qu’une seule fois dans sa vie. Et on profite du temps et du silence (l’essence même de l’expression “un silence assourdissant”). On vous conseille quand même d’apporter une petite enceinte pour mettre un peu de musique durant une partie de cartes ou de pétanque. Le soir venu, chacun dîne (aux chandelles) dans sa tente et profite du ciel étoilé. Magique. Enfin, les plus courageux prendront leur petit-déjeuner au moment du lever du soleil pour voir ce dernier surgir entre les dunes. À couper le souffle. Juste le temps de profiter encore du silence et de cet incroyable décor avant de repartir vers Zagora pour la dernière journée. Au retour, visite du village de Tamegroute pour découvrir ses célèbres poteries ou encore visite de la Zaouia Naciria.


Avec qui on y va ? 

Même si elle est également pensée pour les familles, l’expérience est incroyablement romantique. Des déjeuners organisés dans un coin intime du jardin de Zagora (changeant à chaque repas pour créer la surprise) au petit-déjeuner dans les dunes… Sans oublier la nuit passée à regarder les étoiles ou encore au coucher de soleil sur l’erg. Forcément, on a envie de partager ces moments avec sa moitié. 


Pourquoi on aime ? 

Car le trip est tout simplement magique. Découvrir le grand sud marocain et le désert est plus impressionnant à vivre qu’on ne le pensait (et ce malgré les nombreuses descriptions qui nous ont été faites). La route, le silence, les paysages… Difficile de ne pas être scotchés. Et si le voyage est fort en émotions, il reste très reposant. En effet, tout est pris en charge dès l’arrivée à l’aéroport. Le transport bien évidemment, mais aussi les repas. Allergies et intolérances sont demandées avant l’arrivée. Il ne reste plus qu’à se laisser porter au gré des menus. Des mets traditionnels et généreux, composés avec des produits de qualité et locaux. Un délice. Bref, un voyage où le temps ne demande qu’à être suspendu le temps d’un spectacle extrême et sauvage. Qui a dit qu’il fallait partir au bout du monde pour une déconnexion totale ?


Comment on y va ? 

“L’important ce n’est pas la destination mais le voyage”. Et vous l’aurez compris ici, il se fait par étapes. On commence par le vol interne depuis Marrakech ou Casablanca. Et une fois arrivés à Zagora, tout se fait en 4×4. Il ne reste plus qu’à profiter de l’aventure. Les derniers rayons du soleil se couchant sur les palmiers de Zagora (au son d’une playlist rhythm & blues) ou encore les différents paysages désertiques qui se succèdent jusque dans le  Sahara. Des oasis luxuriantes aux dunes de l’erg en passant par des décors caillouteux et très arides. Chacun invite à la contemplation. Surtout que rapidement, la trace de l’homme disparait. Et bientôt, passé la dernière crête, l’horizon n’est plus que sable. Impressionnant ! 

Vol de la RAM : Une rotation hebdomadaire en provenance de Marrakech ou Casablanca 

  • Départ de Marrakech (9h25) ou Casablanca (16h30) le vendredi. Arrivée à 18h20 à Zagora
  • Départ de Zagora le lundi à 11h50. Arrivée à Casablanca à 13h45 et à Marrakech à 18h05

Azalai Experience

Azalaï Desert Lodge
Douar Tissergate – Commune Rurale de Ternata – Province de Zagora
Chambre double à partir de 1600 DH/nuit en demi-pension 

Azalaï Desert Camp
Erg Chegaga – Commune de Mhamid – Province de Zagora
Tente double à partir de 3500 DH/nuit en demi-pension 

Tél. 06.61.16.43.94

 www.azalailifeexperience.com

 

Photo (c) Intasgram « Jerrypeps »

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés

@shoelifer

Instagram