« OCTOBRE ROSE » : LE VRAI DU FAUX SUR LE CANCER DU SEIN

shoelifer_cancer_du_sein

Savez-vous que le cancer du sein touche aussi les hommes ? Ou qu’on peut en avoir un à 25 ans seulement ? Lutter contre un manque d’information parfois dangereux, c’est aussi l’objectif d’“Octobre rose”, opération de sensibilisation au cancer le plus meurtrier chez la femme. Pour nous, l’occasion de démêler le vrai du faux.


Chaque année dans le monde, la campagne d’information “Octobre rose” est sur toutes les lèvres. Et pour cause, les cas de cancer du sein continuent toujours et encore d’augmenter. Au Maroc, alors que le gouvernement vient tout juste de mettre en place une série de mesures de prévention et de sensibilisation, les chiffres sont alarmants.

Le cancer du sein reste la forme la plus répandue chez la femme : il représente pas moins de 35,8% des cancers avec plus de 10.000 cas en 2019, selon le Registre des Cancers du Grand Casablanca (RCGC). Conclusion, une femme sur 6 en est atteinte. Seul moyen de lutter contre la maladie : le dépistage. Parce que oui, un dépistage précoce permet souvent de changer la donne. Pour en savoir davantage et mettre au placard quelques idées reçues, voici le vrai du faux sur le cancer du sein. Avec en bonus, quelques marques qui apportent aussi un coup de pouce à la cause.


Le vrai du faux sur le cancer du sein

Le cancer du sein ne touche que les femmes : FAUX

C’est faux. Il touche aussi les hommes. Eh oui, comme les femmes, ils ont du tissu mammaire. Tout comme elles, donc, ils sont susceptibles de développer la maladie, avec des cellules cancéreuses ou tumeurs près du mamelon ou juste en-dessous. La seule distinction : les cancers du sein masculins ne représentent qu’1%  des cas diagnostiqués chaque année. Les protocoles de traitements sont les mêmes, en revanche.

Le cancer est héréditaire : VRAI et FAUX

Non ce n’est pas parce que votre maman chérie ou votre grand-mère a eu un cancer du sein que vous allez le développer vous aussi. Selon la Haute Autorité de Santé, seulement 5 à 10% des cancers sont liés à une prédisposition héréditaire. Pareil dans l’autre sens, malheureusement. L’absence de cas chez des membres de votre famille ne signifie pas que vous n’êtes pas porteur de la fameuse mutation génétique. Ainsi, 80% des personnes diagnostiquées n’ont pas d’antécédents familiaux. En revanche, la pollution, le tabac, le surpoids, ou le fait de prendre une pilule contraceptive trop tôt (avant la puberté) sont des facteurs qui augmentent les risques.

Le surpoids est un des facteurs aggravants du cancer du sein : VRAI

C’est vrai , l’obésité est un des facteurs qui favorisent le développement d’un cancer du sein. Un surpoids de 20kg ou plus entrainerait la multiplication par deux des risques de contracter la maladie.

Le cancer du sein ne touche que les femmes de 60 ans et plus : FAUX

C’est éminemment faux. Bien que l’âge moyen de détection d’un cancer du sein soit de 60 ans, des cas apparaissent parfois sur de jeunes patientes de moins de trente ans. Ainsi, selon les chiffres de l’Institut Curie, près de la moitié des 40.000 cas annuels de cancers du sein sont découverts entre 50 et 69 ans, mais presque 10 % des patientes ont moins de 40 ans au moment du diagnostic, et moins de 5% ont moins de 35 ans. Alors certes, à partir de 40 ans la femme est plus exposée, c’est pour cela qu’il est conseillé de faire une mammographie régulièrement. Parce que la bonne nouvelle, c’est que plus tôt le cancer du sein est dépisté, plus on a de chances d’en guérir.

Le cancer du sein se soigne très bien : VRAI ET FAUX

C’est simple : plus on détecte la maladie tôt, plus les chances de rémission et de guérison augmentent. Le problème c’est quand certaines tumeurs  ne sont pas détectées assez tôt, faute de dépistage. C’est pourquoi on ne le répétera jamais assez: allez vous faire dépister. Si la mammographie, c’est tous les ans à partir de 60 ans, la palpation régulière permet déjà de prévenir de l’arrivée de la maladie à partir de 25 ans. On booke donc illico son rendez-vous chez le gynéco.


5 marques solidaires d’“Octobre rose”

On s’en doute, cette année au Maroc comme dans le monde, les opérations et événements pour la lutte contre le cancer du sein ont été freinées par la pandémie mondiale. Cependant, des marques s’investissent malgré tout et reversent certains de leurs bénéfices aux associations qui combattent cette maladie. On dit oui, et surtout on les soutient.

Une édition limitée de vernis LA ROCHE-POSAY  

À l’occasion d’“Octobre rose”, La Roche-Posay réaffirme son engagement en proposant une édition limitée de vernis au silicium, co-créés avec des patientes. Car sous l’effet de la chimiothérapie l’aspect des ongles se modifie. On découvre donc un vernis qui fortifie et renforce l’ongle. Avec 1 euro reversé à la Fondation contre le Cancer pour chaque flacon vendu. Pas bête.

PRIX : 86 DH chez Beautymall.


RALPH LAUREN et la collection Pink Pony 

Cela fait déjà plus de 20 ans que la célèbre marque au cavalier est engagée pour la lutte contre le cancer du sein. À l’occasion de ce vingtième anniversaire, elle dévoile “More Conversations, More Love”, une campagne qui met en avant un panel d’acteurs de la lutte contre le cancer et des survivantes. Pour accompagner cette campagne engagée, Ralph Lauren dévoile la collection Pink Pony : 25% du prix d’achat de chaque article est reversé à la lutte contre le cancer. Enfin, la totalité des bénéfices de la vente du tee-shirt Live Love seront reversés au Pink Pony Fund de Ralph Lauren.

PRIX : 747 DH env. pour l’instant seulment disponible à l’étranger.

View this post on Instagram

“I found out that cancer is an 'us thing.' It’s a chance for us to fight and win together, and to be authentic in each other’s lives," says Sherif Kamal (@SheriKama), an environmental activist while reflecting on his family's reaction to his mother's breast cancer diagnosis. Just one year after being wed to his wife, photographer Ana Maria Arévalo Gosen (@Anitasinfiltro), Phillip Quante (@Quanchez) was diagnosed with testicular cancer. Together, they overcame Quante's diagnosis. “I think that we are not alone in the fight against cancer," reflected Quante. Australian singer/songwriter @DeltaGoodrem, who was diagnosed with Hodgkin’s lymphoma at age 18, agrees that love and support is both powerful and necessary, encouraging everyone to "bring kindness and love to one another, and especially those going through challenging times." Joining this sentiment, @Ai_Tominaga_Official, Japanese model and passionate advocate for cancer care and prevention, adds, “I’m sending my love to everyone." Discover more from our #PinkPony cast members via the link in bio. #RalphLauren

A post shared by Ralph Lauren (@ralphlauren) on


BIODERMA une marque engagée depuis 2015   

Depuis 2015, la marque française de soin est liée via un partenariat à l’Institut Curie pour agir sur la prévention des effets secondaires cutanés. Bioderma fournit ainsi des produits d’hygiène et de soins ainsi que des brochures d’information pour éduquer les patients. Bioderma vient aussi de lancer Medi-sécure : des produits spécialement élaborés pour les patients qui rencontrent des effets secondaires cutanés lors des traitements anti-cancéreux. Au programme, un baume nourrissant apaisant (Atoderm Xereane) et un soin protecteur (Cicabio Restor) pour lutter contre la sécheresse induite par les traitements anti-cancéreux. On approuve.

PRIX : 151 DH env. en livraison depuis l’étranger ici.

View this post on Instagram

Démarche MEDI-SECURE Découvrez nos 2 nouveaux produits spécifiquement conçus pour améliorer la qualité de vie des patients : 👉 Atoderm Xereane : un baume nourrissant pour les peaux asséchées par la chimiothérapie, le diabète ou la dialyse. 👉 Cicabio Restor : un soin apaisant qui protège les peaux fragilisées par la chimiothérapie, la radiothérapie et la post-chirurgie. Ce n’est que le début d'un engagement à long terme pour apporter de vraies solutions à ces problèmes de peau, trop souvent considérés comme secondaires. #AVosCôtés #BIODERMA #MEDISECURE #AtodermXereane #CicabioRestor #TogetherStonger #TousConcernés #SoinsDeLaPeau #Soutien #QualitéDeVie #SafeBeauty #Diabete #Dialyse #Chimiotherapie #Cancer #Radiotherapie #EffetsSecondaires #PeauxFragilisees

A post shared by BIODERMA France (@biodermafrance) on


ISABEL MARANT lance un tee-shirt “Octobre rose”

Si vous êtes –de passage– à Paris, et plus précisément au Bon Marché, Isabel Marant a récemment créé un tee-shirt dont les bénéfices sont directement versés à l’association Ruban Rose qui lutte contre le cancer du sein. Un bonne raison de se faire plaisir tout en aidant la bonne cause.

PRIX : 1030 DH env. vendu exclusivement au Bon Marché.

shoelifer_octobre_rose_cancer_du_sein


WOMEN’SECRET et sa collection Post-Surgery Bras

Depuis deux ans déjà, la marque de lingerie espagnole propose une collection Post-Surgery Bras composée de soutiens-gorge, culottes et maillots de bain destinées aux femmes atteintes d’un cancer du sein. Conçue en collaboration avec des spécialistes de gynécologie et de mastologie oncologiques, elle apporte notamment une solution aux femmes ayant subi une mastectomie, afin de les aider à lutter contre la maladie aussi sur les plans psychologique et social. On dit bravo.

PRIX : 329 DH disponible dans tous les magasins Women’Secret.

 

Photo (c) Andréws Díez.

Charlotte Cortes

Une fois son master de l’ESJ Paris en poche, c’est entre la capitale française et sa ville de cœur, Casablanca, que Charlotte fait ses premières armes. Quotidiens d’informations, radio, post-production télévisuelle… touche-à-tout, cette journaliste mue par le désir d’en apprendre toujours davantage rejoint diverses rédactions (Metro, Atlantic Radio…) avec le désir de se frotter à différents médias. C’est à son retour au Maroc en 2015, que le lifestyle s’impose à elle, tout naturellement. Une évidence qui la pousse à intégrer le lifeguide Madame Maroc, dont elle deviendra rédactrice en chef trois ans plus tard. Depuis, elle écume les belles adresses du royaume à la recherche constante de nouveaux labels et autres hot spots. Aujourd’hui, c’est à Shoelifer qu’elle prête sa plume et son enthousiasme pour gérer la programmation du webzine. Ne vous y trompez pas, sous ses airs affairés cette pétillante brunette ne rêve que de danses endiablées, de plages désertes et… de bons plans mode, évidemment.

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés