CAFTAN 2020 : CONNAISSEZ-VOUS (VRAIMENT) ZHOR RAÏS ?

shoelifer_caftan_zhor_rais

On ne présente plus Zhor Raïs, pionnière de la scène de la couture traditionnelle marocaine depuis 1984. La créatrice, accompagnée aujourd’hui de ses filles, ne cesse de se renouveler. C’est donc parti pour une immersion dans l’univers d’une de nos créatrices favorites. Qui est-elle, quel est son style et quel est son caftan 2020 ? Portrait d’un visage marquant de la Couture au Maroc.


Qui est Zhor Rhaïs ?

Avec un père tailleur d’uniformes militaires et une maman créatrice de caftans, la couture, Zhor Raïs est née dedans ! Après avoir confectionné ses robes de poupée et ses tabliers d’écolière, elle habille ses amies. Et rêve de sa future maison de mode pendant toute son adolescence. À la fin de sa scolarité, elle rejoint d’abord l’École Supérieure des Beaux-Arts de Casablanca mais finit par intégrer les rangs de “Madame Inès”, une petite école de couture réputée dans les années 8O. Puis elle enchaîne avec Esmod Casablanca. Tout cela, en parallèle d’une vie familiale bien remplie !

Ses premiers défilés, Zhor les organise chez elle, avec l’aide de ses amies. Elle en parle d’ailleurs avec beaucoup de reconnaissance et d’émotion dans les yeux : “Ma réelle formation, ma réelle école a été celle que j’ai partagée avec mes amies, les clientes qui m’ont encouragée, qui ont cru en moi. Elles ont mis à ma disposition leurs corps pour les habiller, pour cacher leurs défauts et mettre en valeur leurs atouts ! Je ne devrais d’ailleurs pas parler au passé. Je suis toujours en apprentissage avec mes clientes d’aujourd’hui!”.

Ses plus grandes fiertés ? Peut-être d’avoir créé en 2015, à Fès, l’association “De Fil en Aiguille”, qui promeut les artisans marocains. Mais aussi et surtout que ses filles Houda, Chadia et Aïda perpétuent son art, puisqu’elles évoluent au sein de son atelier pour élargir les collections de la maison.

Voir aussi Caftan 2020 : connaissez-vous Houda Serbouti ?

Son style

L’univers de Zhor Raïs oscille entre liberté et rigueur, son style étant imprégné par les codes parfois très différents, voire même opposés, des métiers de ses parents. Les coupes et les détails sont toujours exécutés à la perfection pour servir un style audacieux certes, mais jamais provocateur. Inspirée par les grandes héroïnes de la littérature, de la mythologie ou du cinéma, la créatrice choisit toujours des matières précieuses et soyeuses. Ses favorites ? Le satin duchesse, la dentelle, la mousseline, le brocard ou encore la guipure pour une allure qui évoque Scarlett O’Hara dans Autant en emporte le vent.

Ce qui prime toutefois dans le caftan de Zhor, c’est sans équivoque le savoir-faire artisanal, un exercice qu’elle aime et soutient depuis ses débuts. Elle travaille d’ailleurs main dans la main avec ses artisans pour renouveler sans cesse ses propositions. L’objectif étant de toujours pousser plus loin les techniques de broderies ou de maâlem. En résultent des caftans d’apparat et des tenues makhzenniennes, souvent proposées en mansouria (donc composées de deux pièces), très imprégnés des traditions. Ses créations sont ornées de sfifa makhzania mais aussi de broderies novatrices, notamment avec des fleurs en volume travaillées au fil de soie et d’applications de dentelle pour un esprit romantique et précieux.


Sa marque de fabrique

Originalité et élégance sont au cœur du travail de Zhor. Et pour cause, les idées ne se recyclent pas dans cette maison de couture. Ici, on imagine à la demande, en fonction des désirs de chacun. La créatrice nous confie d’ailleurs avoir besoin de passer du temps avec sa cliente, pour comprendre ses envies. Ce n’est qu’à cette condition que la tenue va prendre vie. “Mon but est de mettre en valeur celle qui le porte ! Qu’elle se sente unique”, nous confie-t-elle.

Malgré cela, les créations de Zhor sont très reconnaissables. Des coupes sensuelles et des épaules ajustées pour mettre en valeur les formes, des fentes latérales et des matières fluides pour une silhouette toute en légèreté. Ou au contraire de riches brocards et du satin duchesse pour les tenues plus habillées. On retrouve également dans les ornements des applications de dentelles audacieuses et romantiques ou des broderies fines et en volume, dont seule la maison Raïs a le secret.


Son caftan 2020

Les caftans 2020 de Zhor ? Des pièces de prêt-à-porter qui peuvent être portés facilement, à divers moments de la journée et en différentes occasions. Une manière de faire vivre notre artisanat au quotidien mais aussi hors de nos frontières. Avec des caftans une pièce, des sarouels ou encore des chemisiers, à arborer avec ou sans leur petite veste. Ou sur un caftan ouvert, par exemple. Une collection “marine” rehaussée de rouge, de pois et de rayures ou carrément bucolique avec des imprimés floraux aux accents baroques. Bref, une alliance réussie de lignes modernes et d’artisanat, et une maison définitivement au service d’un vêtement traditionnel qui évolue au rythme des femmes d’aujourd’hui.

 

Pour découvrir sa collection caftan 2020 on clique ici.

 

Par Widad Anoua.

Photo(c) Lamia Lahbabi.

 

Shoelifer Team

Professionnels de la mode et du luxe, ils sont journalistes, stylistes ou photographes et surtout aguerris de longue date à l’exercice du style et de la création. Ils ont participé à la genèse de ce site et collaborent au quotidien, avec fraîcheur et non sans esprit critique, à forger son caractère. Découvrez la petite famille de Shoelifer.

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés