DÉCORATION MAROC : 7 DESIGNERS ÉTRANGERS QUI MARIENT L’ARTISANAT MAROCAIN ET LE DESIGN

décoration maroc

Tapis, céramique, carreaux de ciment… Le “label” décoration Maroc a le vent en poupe à l’étranger. Et contrairement aux idées reçues, les ambassadeurs de notre artisanat ne sont pas forcément marocains. La preuve par 5 avec ces designers américains, colombiens ou européens qui représentent nos savoir-faire ancestraux aux quatre coins de la planète. Découverte. 

Riche, séculaire, intemporel, l’artisanat marocain est surtout un domaine économique clé pour le pays puisqu’il est le second secteur créateur d’emplois avec 2,4 millions d’artisans. Et depuis une dizaine d’années, on ne vous apprend rien, il s’affiche, dans tous les magazines de déco du monde. Pourquoi un tel engouement ? Parce que de nouveaux créateurs ont pris le parti de détourner et sublimer les techniques millénaires des mâalems (maîtres artisans) en les alliant au design contemporain. Et après avoir passé au crible les nouvelles pépites marocaines, la rédac vous présente ces designers qui revisitent notre artisanat et nous représentent si bien à l’international. 


Martyn Lawrence-Bullard : l’intérieur marocain rencontre le glam hollywoodien

Personnage désormais connu de la télévision anglo-saxonne (“Millions Dollar Decorators”, “Hollywood Me”), Martyn Lawrence-Bullard est avant tout un architecte d’intérieur et designer. Selon Architectural Digest Magazine, il fait même partie des 100 meilleurs au monde. Son style ? Il fait se rencontrer le glamour d’Hollywood (où il réside) et l’exotisme ethnique. Et s’il aime aussi le mobilier indien, il affectionne tout particulièrement le savoir-faire marocain. Venu au Maroc pour la première fois à 18 ans, il multiplie ensuite les allers-retours, fasciné par le potentiel décoratif et l’évolution de son artisanat. Motifs géométriques et ondulants, plafonds sculptés, zelliges et moucharabiehs sont autant d’éléments qu’il s’amuse à moderniser. Il avoue même s’être inspiré du Royal Mansour Marrakech pour plusieurs de ses projets commerciaux. Adresses hôtelières, restaurants mais aussi célébrités américaines (Cher, Kylie Jenner, Eva Mendes) font appel à lui, séduits par sa “Moroccan touch”.

martynlawrencebullard.com


Dayan Candemil : House of Candamil célèbre la poterie de Fès

Bijoux, sacs ou encore vêtements… Cette Colombienne diplômée du London College of Fashion (Royaume-Uni) s’est fait connaitre grâce à ses créations mode inspirées de ses expériences de vie et voyages aux quatre coins du monde. Entre art, histoire et artisanat, sa marque éponyme créée en 2012 est ancrée dans la richesse des différentes cultures qu’elle a découvertes. Des célébrités américaines et européennes, mais aussi de grandes familles du Moyen-Orient, craquent pour ses accessoires luxueux (ornés d’émeraudes ou de diamants) ainsi que ses bijoux fins et vêtements. Pour mettre davantage encore en valeur le travail des artisans, Dayan créé en 2020 House of Candamil. Une plateforme lifestyle sur laquelle elle sélectionne et vend du mobilier, des articles de décoration et d’art de la table créés par des designers ou artisans de différents pays. On y trouve de la broderie italienne, du crochet colombien, des couverts en bois tanzanien et de la céramique marocaine. Son péché mignon : les poteries traditionnelles de Fès. Dorénavant installée à Dubaï, elle vient de créer une collection aux Émirats arabes unis et compte bien développer sa marque dans toute la région Moyen-Orient-Afrique du Nord. On devrait donc entendre parler d’elle dans les prochains mois.

houseofcandamil.com

VOIR AUSSI : TAPISSERIE : ON CRAQUE POUR LES CRÉATIONS TEXTILES DE LOUIS BARTHÉLEMY


Robert Wright et Tiberio Lobo-Navia : Béni Rugs, tissages tradi, motifs contemporains

Après avoir découvert le travail des artisans dans les montagnes de l’Atlas, ces deux New-Yorkais ont fondé en 2018 leur marque de tapis. Leur objectif est de mettre à l’honneur les techniques de tissage et les processus de création ancestraux via un outil moderne : une boutique virtuelle. Couleurs, motifs et dimensions, chacun peut personnaliser son tapis en ligne, parmi 100 combinaisons. Chaque pièce est ensuite fabriquée à la main. Et ça cartonne. Quatre ans après, les commandes affluent du monde entier. Et leur atelier compte désormais 390 artisans et 215 métiers à tisser (contre 12 et 6 au départ). Si bien que le couple s’est décidé à franchir l’Atlantique pour s’installer à Marrakech et se consacrer à plein temps à sa marque. Une petite révolution pour le duo qui vient même d’ouvrir un showroom à quelques kilomètres de la ville ocre (où, en plus des tapis, on peut découvrir en direct le processus de tissage). Et un second à New York, conçu par le styliste d’intérieur Colin King. Mais l’autre actualité dont toute la presse déco parle c’est leur nouvelle collection de tapis “Broken Symmetry” en collaboration avec Athena Calderone, célèbre architecte d’intérieur, auteur, et influenceuse (grâce à son blog lifestyle EyeSwood). Béni Rugs rocks ! 

www.benirugs.com


Caitlin et Samuel Sowe-Sandes : Popham Design, le carreau de ciment dans tous ses états

Vogue Arabia, Elle Decor USA, House & Garden, Marie Claire Maison… Les carreaux de ciment Popham Design, conçus et produits à Marrakech, ont rapidement été adoubés par les plus grands magazines de décoration. Pourtant, l’artisanat marocain, Caitlin Sowe-Sandes et son mari Samuel n’y connaissaient pas grand-chose. Responsable relations publiques dans le design et cinéaste, ils s’installent à Marrakech en 2006 et découvrent les carreaux de ciment en rénovant leur maison. Captivés par cette technique traditionnelle et les possibilités qu’elle offre, ils lancent un an après Popham Design, leur société de conception et de fabrication de carreaux de ciment. Du moule au carreau, tout est fait à la main, dans leur atelier situé à Marrakech, par des maîtres artisans (dont certains ont plus de 20 ans d’expérience). Aujourd’hui, 15 ans après sa création, Popham Design produit environ 1 million de carreaux par an, exportés dans le monde entier. De Sydney à San Francisco, leurs créations artisanales ornent les hôtels de luxe, les restaurants et les résidences prestigieuses. 

Popham Design
Km7, route de l’Ourika
Tél. 05 24 37 80 22


Salima Filali : Salima Filali Design, le zellige plus contemporain que nature

Née en France, étudiante en Belgique puis installée en Suisse, l’architecte et créatrice d’origine marocaine Salima Filali a découvert l’artisanat marocain, et plus particulièrement le zellige, alors qu’elle suit les travaux de rénovation de la maison familiale à Asilah, il y a un peu plus d’une dizaine d’années. D’abord architecte dans un grand cabinet en Suisse, elle ne tarde pas à prendre des projets à son compte au Maroc. Puis, en 2020, elle lance son entreprise de décoration dédiée aux petits carreaux de terre cuite, façonnés à la main. Dans la foulée, elle remporte l’appel à candidature Light Up de la Fondation WRP (un programme entre la France, la Suisse et le Maroc, accompagnant le développement de jeunes entrepreneurs dans les domaines de l’urbanisme, l’architecture et le design). Elle expose alors ses décors et créations à la Fondation WRP à Genève puis à Paris, au Palais d’Iéna (dans le cadre de l’exposition du magazine AD célébrant l’artisanat et les créateurs) et à la dernière Paris Design Week. Maisons de particulier, réceptions d’hôtel ou restaurants, les projets affluent pour la jeune créatrice. 

www.salimafilali.com

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés