MAWAZINE 2018 : COMMENT TOMBER (PAR HASARD) SUR UNE STAR À RABAT ?

La 17ème édition du Festival de Mawazine débute ce vendredi 22 juin à Rabat, et comme chaque année, les têtes d’affiche s’imprègnent de l’ambiance de la ville avant de monter sur scène. De Ne Yo qui négocie des souvenirs dans la médina, Rod Stewart qui fait un tour aux Oudayas, Lenny Kravitz qui ne peut s’empêcher de tester le son de nos darboukates, Mariah Carey qui balade Moroccan et Monroe à la piscine du Sofitel en passant par Riri qui improvise un shoot avec sa meilleure amie devant une porte de riad rbati : vous avez toutes vos chances de tomber (en cherchant un peu tout de même), sur les invités stars de Mawazine 2018.

The Weeknd à The View

On le voit bien au Cedar Club, bar de l’Hôtel The View. Que l’on devrait d’ailleurs écrire THE View, tellement c’est LA vue la plus imprenable sur la capitale du Royaume. Abel appréciera certainement les cocktails originaux, plus inventifs les uns que les autres, pendant un coucher de soleil sans pareil (une spécialité marocaine, on le dit en toute objectivité.).

Jamiroquai au Riad L’Alcazar

Si l’expression « l’habit ne fait pas le moine » devait s’incarner, ce serait en Jay Kay aka le leader du groupe british Jamiroquai. Derrière sa funk, son acid jazz, sa dégaine un poil négligée et son extravagance, l’interprète de When You Gonna Learn est aussi un grand amateur de belles choses, de luxe et de moments d’exception (ah, les Anglais !). Outre sa collection de Ferrari et Lamborghini, il apprécierait particulièrement un verre de millésimé dans un cadre cossu. L’adresse est toute trouvée : l’un des 3 salons cosy du Riad l’Alcazar. On parie sur le Zyriab, avec ses fauteuils club et son ambiance chaleureuse.

French Montana dans l’ancienne Médina

De son vrai nom Karim Kharbouch, French Montana est le plus marocain des artistes successful du moment, notamment grâce à des collaborations mémorables avec Jay-Z, Rick Ross ou encore DJ Khaled. Il a par ailleurs signé la bande originale du film Deadpool 2, production Marvel sortie il y a à peine quelques semaines et qui pulvérise tous les records. Alors qu’il vient d’être naturalisé américain, on se dit que peut-être il aura envie de faire un bon gros plein de Maroc : parler avec ses concitoyens, rire, entendre la musique, sentir les odeurs de cuisine qui passent par les fenêtres ; et où mieux que dans la medina pourra t-il avoir tout cela ?

Texas aux Oudayas

Le groupe écossais aux mille hits nous ravira de sa présence sur la scène de l’OLM Souissi le 28 juin prochain, et on a plus que hâte d’entendre résonner Say What You Want dans l’air rbati. Où pourrait-on les croiser ? On verrait bien la douce Sharleen Spiteri arpenter les petites ruelles des Oudayas et prendre en photo les chats qui y servent –presque– de guide. Ou encore immortaliser le moment devant l’une de ses portes bleues aux petites poignées en forme de ciseaux (un peu d’histoire: les petits pour les coiffeurs, les grands pour ceux qui savaient circoncire), avant d’aller profiter de la vue sur le Bouregreg du Café Maure en dégustant un thé.

Souad Massi à Dar Mayshad

Une discrétion telle qu’il est des moments où l’on oublierait presque –on a bien dit “presque”‑ Souad Massi. La douce voix interprète de Ghir Enta, qui n’a pas sorti d’album depuis 2015 (on l’a plutôt vue au cinéma), enchaine les scènes en cette saison de festivals : peut-être faut-il y deviner une annonce ? En tout cas, si nous devions attendre Souad Massi quelque part, ce serait sans nul doute dans le patio du Riad Dar Mayshad, attablés devant l’un des plats du chef, dans une ambiance rbatie traditionnelle: calme et apaisante.
3, Impasse Derb el Bacha
Tél: +212 5 37 72 08 11

Bruno Mars au Sofitel Jardin Des Roses

Génie de la danse, de la funk moderne et de la “feel good” music version 2018, Bruno Mars a certainement choisi ce nom de scène parce qu’il estime venir d’une autre planète. Cela expliquerait beaucoup de choses. Ce chanteur hawaïen de 32 ans est un réel mystère, tout comme deviner où il pourrait se trouver pendant Mawazine. Alors Bruno si tu nous lis, voilà ce dont on rêve : se balader dans les couloirs du Sofitel et tomber par hasard sur toi qui avance en moonwalk avant de débarquer dans le lobby et improviser une « choré » devant des fans ébahis. On a le droit de rêver un peu, non ?

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.