LIEUX INTIMES À CASABLANCA : 3 SPOTS UN PEU SECRETS POUR DRAGUER EN TOUTE TRANQUILITÉ

shoelifer_lieu_intime_casablanca_terrasse_drague

 

On le sait, organiser un date est souvent synonyme de parcours du combattant. Qui demande des trésors d’inventivité pour rester discret. Car oui, on ne sait pas pour vous, mais on préfère un premier rendez-vous à l’abri des regards. Du coup, on a sélectionné plusieurs lieux intimes à Casablanca, chic et un peu secrets, pour faire connaissance en toute tranquillité. Ensuite, tout est une question de feeling…


Avouons-le, organiser un date demande souvent une bonne dose de self-control et de créativité. Car oui, sous nos cieux, flirter entre célibataires n’est (hélas?) jamais bon pour son pedigree. Après tout, ne dit-on pas, “pour vivre mieux, vivons cachés?”. Après avoir ferré le profil “sympa”, il a bien fallu passer à l’action. Mais pas n’importe où. Pas question d’explorer les hot spots les plus fréquentés de la ville pour y croiser sa voisine ou son ex boss. Ça leur ferait trop plaisir. Et il n’y a rien de plus embarrassant que de se faire kidnapper par un date raté à quelques tables de ses ennemis du lycée… Pour éviter le pire des scénarios, on a déniché 3 spots un peu secrets, histoire de passer un premier rendez-vous sans le tberguig qui va généralement avec. Il ne vous reste plus qu’à assurer ou fuir, c’est au choix.

MA_FR_600x250_ST_PUJE10378
MA_FR_600x250_ST_PUWA10723
MA_FR_600x250_ST_PUWA10723

Le plus discret : le Caprice du Radisson Blu

L’adresse la plus confidentielle de notre top. Grâce à son emplacement déjà, dans le centre-ville, loin de la Corniche ou de Gauthier. Mais aussi parce que l’établissement accueille en fin de journée d’avantage d’hommes d’affaires fatigués que de mauvaises langues manucurées. Et si les hôtels, ce n’est pas trop votre truc, on vous assure que, sur place, l’ambiance est plutôt smart avec une décoration à l’inspiration Art déco savamment mixée aux tableaux pop de Melehi. Deux choix s’offrent alors aux futurs mariés (oui, on est optimistes) : le restaurant le Yuzu avec son bar design et sa carte fusion péruvienne, mais aussi le bar à cocktail / rooftop le Caprice, au 14e étage. Une terrasse ouverte assez hype avec piscine à débordement, tables basses et DJ. Pas mal pour jouer la carte de la sophistication, mais avec une bonne dose de décontraction. Surtout, on profite d’une vue à tomber sur tout le port et la médina de Casablanca. Et puisqu’il faut bien faire semblant de manger, côté carte, on découvre des assortiments de tapas revisités autour de la cuisine fusion. Ceviche de poisson, tepanyaki de bœuf ou encore briouates : on picore selon son appétit et on se laisse tenter par les cocktails, plutôt aboutis, du barman. Conclusion, si votre rendez-vous est raté, vous aurez au moins la chance d’admirer… la vue.

Hôtel Radisson Blu
Ouvert de 14h à 21h.
2, Bd Mohamed Diouri, Casablanca.
Tél. +212 620 381 369

shoelifer_lieu_drague_casablanca


Le plus chic : la terrasse du Doge

Le Doge Café, on vous en a déjà parlé. Et pour cause, c’est un peu notre spot préféré à la rédac’. Perché au dernier étage d’un ancien hôtel particulier des années 30, à deux pas du quartier Gauthier et de l’église du Sacré-Cœur, le lieu, chic & chill, permet de faire un break en échappant au brouhaha de la ville. Terrasse intimiste et raffinée, vue sur le parc de la Ligue arabe et banquettes cosy : si on aime s’y arrêter pour un déjeuner entre amis, c’est également le bon réflexe à avoir pour un rendez-vous galant en fin de journée. Sur place, on profite des menus méditerranéens élaborés chaque jour selon l’inspiration du chef, mais aussi d’une carte à tapas reprenant tous les incontournables du genre, de l’Espagne en passant par la France et l’Asie. Pour agrémenter le tout, une belle sélection de vins, français et marocains, des cocktails et un service aux petits soins. Alors certes, on doit l’admettre, la terrasse, très appréciée en ce moment, attire plus de people qu’à l ‘accoutumée. Mais si l’on prend le risque d’y croiser quelques têtes, cela reste le meilleur moyen de “marquer des points” tout en profitant d’un cadre (presque) caché.

Hôtel Le Doge
Ouvert de 12h à 21h.
9, rue du Docteur Veyre, Casablanca.
Tél. +212 522 46 78 00

shoelifer_terrasse_drague_casablanca


Le plus vintage : Rick’s Café

Play it again, Sam”. Qui ne se souvient pas de cette fameuse scène ou Ingrid Bergman demande au pianiste de lui rejouer As time goes by pour clôturer sa magnifique et impossible histoire d’amour ? Si le mythique film Casablanca a inspiré bon nombre d’amoureux au cours de son existence, on s’est dit que c’était peut-être le point de départ de la vôtre, d’histoire. Car finalement, le Rick’s Café est le spot casaoui par excellence auquel on ne pense pas forcément. Trop touristique, trop éloigné, pas assez festif… Pourtant, avec son piano-bar vintage et son ambiance jazzy, l’établissement est idéal pour engager un premier rendez-vous avec petit supplément de charme. Car même si on sait que le restaurant n’est qu’une reproduction du film, on y voit que du feu. Cadre suranné, piano à queue et fauteuils d’époque, à table, on profite d’une cuisine internationale mais aussi d’une sélection de plats marocains. Surtout, on se détend et on profite de la soirée sans épater la galerie, grâce aux nombreuses alcôves qui permettent de flirter tout en discrétion.

Rick’s Café
Ouvert de 18h à 21h.
248, Bd Sour Jdid, Place du Jardin, Casablanca
Tél. +212 522 274 207

shoelifer_terrasse_drague_casablanca

 

Photo (c) Sex and The City.

Charlotte Cortes

Une fois son master de l’ESJ Paris en poche, c’est entre la capitale française et sa ville de cœur, Casablanca, que Charlotte fait ses premières armes. Quotidiens d’informations, radio, post-production télévisuelle… touche-à-tout, cette journaliste mue par le désir d’en apprendre toujours davantage rejoint diverses rédactions (Metro, Atlantic Radio…) avec le désir de se frotter à différents médias. C’est à son retour au Maroc en 2015, que le lifestyle s’impose à elle, tout naturellement. Une évidence qui la pousse à intégrer le lifeguide Madame Maroc, dont elle deviendra rédactrice en chef trois ans plus tard. Depuis, elle écume les belles adresses du royaume à la recherche constante de nouveaux labels et autres hot spots. Aujourd’hui, c’est à Shoelifer qu’elle prête sa plume et son enthousiasme pour gérer la programmation du webzine. Ne vous y trompez pas, sous ses airs affairés cette pétillante brunette ne rêve que de danses endiablées, de plages désertes et… de bons plans mode, évidemment.

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

@shoelifer

Instagram