ANTIDOT.MA, DES PHOTOS D’ART POUR LUTTER CONTRE LE COVID-19

antidot

Antidot.ma, kezako ? Il s’agit d’un projet “flashmob”, comprenez à durée déterminée, qui rassemble des photographes marocains autour d’une et même double cause. Comment? En créant une chaîne de solidarité : en achetant des photos d’art à prix attractifs. Vous soutenez des artistes en cette période de chômage forcé ET venez en aide à ceux qui sont le plus touchés par la crise du coronavirus. Parole de Shoelifer, vous allez aimer ce projet.


Qu’est-ce qu’Antidot.ma ?

Un antidote, selon “le Larousse, c’est un remède à ce que l’on veut combattre” nous répond Ghita Lahbabi, co-initiatrice de ce projet avec son mari le photographe Anas Benjelloun. Le remède en question ? Proposer aux internautes d’acheter des photos de 12 artistes marocains plus ou moins cotés à des prix attractifs, pour deux tailles de tirages au choix. Ce collectif de photographes est constitué de Deborah Benzaquen, Deniss Jai, Idries Karnashi, Khalil Nemmaoui, Lamia Lahbabi, Maria Kabbaj, Lamia Naji, Mohamed El Baz, Saad Tazi, Yasmine Hatimi, Youssef Boudlal et Zineb Andress Arraki. Chaque artiste propose 2 à 6 images inédites à la vente, en 20 exemplaires, à 1500 dirhams le petit format (20 x 30 cm) ou 3000 dirhams le moyen format (40 x 60 cm). Pour chaque œuvre vendue, le photographe reverse respectivement 500 et 1000 dirhams (selon la taille des tirages) à une association ou initiative de son choix. Elles sont toutes indiquées dans le site.


Comment est né Antidot.ma?

Le couple, propriétaire du studio photo casablancais Arrêt sur Image, voit son activité dégringoler dès l’interdiction des événements de plus de 50 personnes. De nombreux métiers se retrouvent alors sur la paille, et parmi les premiers, celui de photographe. Plus de soirées de lancement, ni d’expositions artistiques, ni de mariage en vue : arrêt quasi total des tirages photos. L’idée est donc née de la volonté du couple de se montrer solidaire avec ses confrères. Mais aussi de donner du sens à son action bénévole. Anas, geek dans une autre vie, se met à l’œuvre et développe le site en deux semaines. Lancé le 30 avril 2020, Antidot.ma a vendu en moins de 48 h près de 120 oeuvres. Comptabilisant plus de 100 000 dirhams pour les associations, bravo les artistes !


Vous voulez participer ?

Découvrez l’ensemble des œuvres (et des associations ou initiatives) sur le site, créez un compte puis faites votre choix. Payez en ligne ou, pour les Casablancais, à la livraison. Comptez une petite semaine pour être livrés dans la ville blanche et un peu plus à travers le monde. L’encadrement n’est bien évidemment pas compris dans ces prix.

View this post on Instagram

By @idriesk Baigner Chaud Pour l’association JOOD

A post shared by antidot (@antidot.ma) on

©Photo : Antidot.ma

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

@shoelifer

Instagram

This error message is only visible to WordPress admins

Error: API requests are being delayed. New posts will not be retrieved.

There may be an issue with the Instagram access token that you are using. Your server might also be unable to connect to Instagram at this time.

Error: API requests are being delayed for this account. New posts will not be retrieved.

There may be an issue with the Instagram Access Token that you are using. Your server might also be unable to connect to Instagram at this time.

Error: No posts found.

Make sure this account has posts available on instagram.com.

s’abonner

Abonnez-vous dès maintenant pour recevoir des nouveautés !