Habillage Cartier 2022

AUTOMNE 2020 : LES EXPOSITIONS À NE PAS MANQUER

shoelifer_expositions_2020

Rétrospective ou nouvelle génération d’artistes ? Réouverture attendue ou première exposition personnelle ? La programmation éclectique des expositions de l’automne 2020 nous donne envie de retrouver le chemin des musées et galeries d’art. Exit les visites virtuelles, on s’engouffre dans les white cubes pour profiter des derniers (ou des premiers) jours des expositions qui nous ont tapé dans l’œil. Suivez le guide.


Depuis la rentrée, musées, galeries et autres espaces d’art ont peu à peu rouvert leurs portes. Mais vous, les avez-vous poussées ? Après de longs mois de disette culturelle, à regretter concerts, expositions et séances de ciné, une bonne session de rattrapage s’impose. Afin de vous aider à vous reconnecter à l’actualité artistique, on a sélectionné les expos du moment, à voir absolument. Et à voir vite pour certaines, car ce serait vraiment dommage de les louper. Comme on ne sait pas de quoi demain sera fait, chez Shoelifer, on préfère ne pas avoir de regrets. De Rabat à Marrakech en passant par Casa, on s’invite dans un musée de collectionneurs comme si on était à la maison, on découvre les potentialités du textile contemporain, on explore deux décennies de création d’un des pères fondateurs de la modernité et on se laisse emporter par la fougue de la nouvelle génération d’artistes marocains. Le tout, dans le respect des règles sanitaires, of course.


À Casablanca

 Le Jardin en soi : Loft Art Gallery

Première exposition marocaine consacrée au textile contemporain, Le Jardin en soi nous invite à découvrir le travail de trois plasticiennes : celui des Marocaines Amina Agueznay et Ghizlane Sahli, et de l’Ivoirienne Joanna Choumali. Broderies de coton sur toile, fils de soie sur plastique, tissages de laine et de métal entremêlés… Les expressions plastiques diffèrent mais ont toutes pour point de départ commun, le fil. Dans une scénographie épurée, le visiteur est convié à pénétrer dans un jardin intérieur, sorte d’espace intime où des compositions sculpturales rythment le parcours de visite. Une invitation à se reconnecter avec la joie et la puissance au sein d’un espace bienveillant. Et pour ceux qui ne peuvent se rendre sur place, une visite virtuelle est disponible en ligne.

MA_FR_970x250_PUWA10624
MA_FR_970x250_PUWA10452
MA_FR_970x250_PUJE10151
MA_FR_970x250_PUJE10274

Le Jardin en soi, du 7 octobre au 14 novembre 2020.
Loft Art Gallery, 13, rue El Kaïssi, Triangle d’or, Bourgogne, Casablanca.


La Vague Blanche : Galerie 38

Une vague puissante, déferlante, qui emporte tout sur son passage, c’est en quelque sorte l’impression que nous laisse la toute dernière manifestation collective de la Galerie 38. Cette dernière met à l’honneur 19 artistes. Ils forment, selon le commissaire de l’exposition Mohamed Thara, la nouvelle génération bouillonnante d’artistes contemporains marocains qui a émergé au début des années 2000. Parmi eux ? Amina Benbouchta, Mounir Fatmi, Mustapha Azeroual, Omar Mahfoudi, Randa Maroufi, Hicham Berrada, Sanae Arraqas… pour n’en citer que quelques-uns. Souvent issus de l’Institut National des Beaux-Arts de Tétouan puis des meilleures écoles d’art en Occident, cette communauté artistique consomme la rupture avec les pratiques du modernisme en opérant une “transformation dans les manières de penser et de voir”. Pour accompagner cette réflexion, un catalogue regroupant les contributions de plusieurs critiques et chercheurs esquisse les contours de cette “génération DABA”. Un must see à découvrir sur réservation.

La Vague blanche, du 8 octobre au 8 novembre 2020.
Galerie 38, 38, bd Abdelhadi Boutaleb (ex route d’Azemmour), Ain Diab, Casablanca.


Voyage Intérieur : Mine d’Art

Rescapé d’un accident de la route qui lui vaut un mois de coma et l’oubli d’une grande partie de sa vie passée, Mustapha Mezian a fait de la peinture sa thérapie. À travers elle, l’autodidacte questionne son traumatisme et ses conséquences et pose le cadre de son retour à la vie. C’est ce récit, ce cheminement, cette renaissance que Selma Naguib, la commissaire d’exposition, a souhaité donner à voir. Pour ce faire, elle a invité la poétesse Sara Belghiti à écrire onze poèmes en regard des onze toiles exposées. C’est à travers ce double prisme, cet écho, que le visiteur se plonge dans les thèmes chers à Mustapha Mezian : spiritualité, réconciliation avec soi, origine du monde, instinct maternel… Un voyage intime mais aussi une célébration de la vie, à travers des toiles multichromatiques dont les formes géométriques et ondulatoires ne sont pas sans rappeler le travail de Melehi ou de Joan Miro.

Voyage intérieur de Mustapha Mezian, du 7 octobre au 7 novembre 2020.
Mine d’art Art Gallery, 5, rue Annaba, quartier Racine, Casablanca.

expositions_2020


À Rabat

 Colors of silence : Kulte Gallery

Ce n’est pas une, mais bien trois expositions qui mettent le travail de Fouad Bellamine à l’honneur cet automne : une rétrospective au Musée Mohammed VI, une carte blanche chez la galeriste Abla Ababou et –notre chouchou– un solo show à la galerie Kulte. Dans l’espace intimiste du centre-ville rbati on découvre trois diptyques et trois toiles, conçus tout récemment par le peintre. Des monochromes qui sortent de la gamme habituelle de l’artiste et signent la disparition du marabout – motif récurrent de son œuvre. Bref, un accrochage aux tons joyeux qui marque un renouveau dans le travail de Bellamine.

Colors of silence, du 13 novembre au 25 décembre 2020.
Kulte Gallery, 7, rue Benzerte, Rabat centre-ville.

expositions _rabat


L’Envol des racines : Musée MVI d’Art Moderne et Contemporain

Exposition-hommage et évènement, L’envol des racines célèbre le précurseur marocain de l’abstraction lyrique et gestuelle, Jilali Gharbaoui, à l’occasion du cinquantenaire de sa disparition. L’exposition, dont la commissaire est Ghita Trikki, suit un déroulé chronologique, allant de ses premières peintures abstraites en 1953 à ses dernières toiles, rageuses, réalisées en 1971. Une occasion unique de s’immerger dans l’œuvre prolifique du peintre, avec plus de 70 pièces exposées. Et de (re)découvrir le parcours d’un des fondateurs de la modernité artistique au Maroc, qui n’eut de cesse de chercher la lumière, toute sa vie durant.

 L’envol des racines, du 23 septembre 2020 au 8 février 2021.
Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain, Rabat.


Marrakech

 Welcome Home Vol.II : MACAAL

Le MACAAL vient de rouvrir son espace avec la deuxième édition de Welcome Home, qui met en scène la collection du musée. L’idée ? Présenter une collection familiale tout en invitant le public à se l’approprier. Mais aussi, désacraliser l’institution. C’est donc une sélection des quelques 2000 œuvres – tous médiums, formats et provenances confondus – de la collection Lazraq que l’on peut découvrir au cœur d’Al Maaden, à travers un accrochage dynamique qui fait la part belle à la surprise. C’est le cas, par exemple, de la galerie de portraits de 6 mètres de haut qui détourne les codes de l’exposition classique en conjuguant accrochage à l’anglaise (traditionnellement utilisé pour les petits formats) et monumentalité. Parmi les œuvres présentées, on découvre les dernières acquisitions du musée (M’barek Bouhchichi, Sofia Slaoui, Soufiane Ababri…), réalisées en 2020, et on redécouvre celles qui ont participé au succès des précédentes manifestations (Ayana V. Jackson, Mosengo Shula et Dominique Zinkpè…). Une salle est spécifiquement dédiée au LCC Program (concours photo de la Fondation Alliances, en soutien à la création africaine émergente) et met en valeur le travail des 7 lauréats et des mentions spéciales. Résultat, on repart avec un bon shoot d’optimisme et même, comble du chic, avec un masque estampillé MACAAL.

Welcome Home vol.II, du 24 octobre 2020 au 10 janvier 2021.
MACAAL, Al Maaden, Sidi Youssef Ben Ali, 40000 Marrakech.

Par Anaïs FA.

Photo (c) Samantha Frayes

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés

@shoelifer

Instagram

This error message is only visible to WordPress admins

Error: API requests are being delayed. New posts will not be retrieved for at least 5 minutes.