PROTECTION SOLAIRE : AVEZ-VOUS DÉJÀ ENTENDU PARLER DES UVA ULTRA LONGS ?

UVA, UVB, infrarouges, lumière visible… Tout ça, vous connaissez. Ou vous en avez déjà entendu parler. Dès que le soleil pointe le bout de son nez, les discours sur les dangers d’une mauvaise protection solaire ressurgissent. Pourtant, certains rayonnements, moins connus, sont présents toute l’année : indolores, ils sont d’autant plus nocifs pour la santé (et notre peau). On parle ici des UVA ultra longs. Comment agissent-ils et quels sont leurs effets ? Comment s’en prémunir ? On vous dit tout.

Au moment des vacances d’été, vous avez pris l’habitude d’appliquer quotidiennement une protection solaire. Car si le soleil dope le moral et favorise la production de vitamine D, vous savez quune exposition non protégée est risquée et peut savérer dangereuse pour la santé. La faute aux ultra-violets (UV) et aux infrarouges qui pénètrent plus ou moins profondément dans la peau. Certaines ondes provoquent ainsi des coups de soleil et des brûlures (UVB), quand dautres agissent en profondeur, causant le vieillissement prématuré de la peau (UVA). Mais si les dangers liés aux UV sont connus depuis longtemps, ceux causés par les UVA ultra longs le sont depuis peu. Pourtant, ces derniers sont  tenaces et dangereux : ils peuvent pénétrer la peau très profondément, jusqu’aux cellules du derme. Et ils sont d’autant plus nocifs qu’ils sont présents toute l’année, même en hiver. Heureusement, pour lutter contre les méfaits des méchants UV, la recherche ne cesse davancer, et les laboratoires, de mettre au point des protections solaires toujours plus efficaces. Cest le cas de La Roche-Posay dont la nouvelle crème UVMUNE 400 protège la peau des UVA ultra longs.

VOIR AUSSI : PRODUITS DE BEAUTÉ : 12 INDISPENSABLES À PRENDRE EN VOYAGE


UVA et UVB, les ennemis publics n°1

Reprenons. Le soleil émet différents types de rayonnements : les ultraviolets (UV), la lumière visible (VL) et les infrarouges (IR). Les UV se composent des UVC, des UVB et UVA. Les UVC sont les plus nocifs, mais sont (heureusement) totalement filtrés par la couche d’ozone. Les UVB, eux, n’atteignent que les couches superficielles de la peau : ils sont donc responsables du bronzage, des coups de soleil et des inflammations. Enfin, avec une longueur d’onde 315 à 400 nanomètres, les UVA sont plus pénétrants, mais aussi plus nombreux. Ils représentent l’une des causes principales du photovieillissement (perte d’élasticité, relâchement de la peau, apparition des rides) et des troubles de la pigmentation (masque de grossesse, taches brunes). Un phénomène exacerbé par les UVA ultra longs (qui vont de 370 à 400 nm environ) dont les dommages cutanés sont parfois irréversibles. Dans les cas les plus graves, les UV peuvent engendrer des cancers de la peau. Pendant longtemps, les UVB ont été considérés comme plus dangereux, car à long terme, ils peuvent modifier les molécules de l’ADN. Mais les indolores UVA, et en particulier les UVA ultra longs, sont plus nombreux : 95% des UV qui irradient la surface de la Terre sont des UVA et 5% des UVB. 

protection solaire


Les bons gestes à adopter

Vous laurez compris, chaque exposition au soleil, que ce soit en bord de mer, en balade ou même en voiture, comporte des risques. Même en hiver. Certes, les UVB sont en partie filtrés par les nuages et sont donc moins présents quand il fait gris, mais les UVA, eux, ne sont pas arrêtés par les fenêtres ou les nuages. Donc, que vous ne sentiez pas les rayons du soleil chauffer votre peau ne veut pas dire que vous n’êtes pas exposés aux dangers des UVA ultra longs. Bien au contraire. C’est pour cela qu’il faut absolument appliquer une protection solaire quotidiennement, même lorsqu’il ne fait pas beau, et ce, sur toutes les parties du corps dénudées (visage, mains, bras…). Alors que la plupart des crèmes solaires offrent une protection adéquate contre les UVA et les UVB (on vous présentait d’ailleurs il y a quelques semaines nos tubes fétiches du moment), elles n’agissent généralement pas sur les UVA ultra longs. Les filtres UV organiques peuvent en effet protéger contre les longueurs d’onde UVA jusqu’à 380 nm, mais pas celles qui vont au-delà. La bonne nouvelle, c’est que La Roche-Posay a dévoilé récemment une toute nouvelle formulation, capable de protéger la peau contre les effets néfastes des UVA ultra longs. 

VOIR AUSSI : HUILE DE BRONZAGE : NOS 8 CHOUCHOUS DE L’ÉTÉ


UVMUNE 400, la nouvelle protection solaire contre les UVA ultra longs

Après 10 ans de recherche, La Roche-Posay a ainsi réussi à mettre au point le premier filtre capable de protéger contre les rayons UVA ultra longs, oscillants entre 380 et 400 nm. Son nom ? Mexoryl 400. Cette innovation est aujourdhui intégrée aux formules de deux protections solaires : Anthelios UVMUNE 400 Fluide invisible SPF50+ et UVMUNE 400 Crème hydratante SPF50+.

Après de nombreux tests, les laboratoires La Roche-Posay sont en mesure de prouver cliniquement que ces deux produits offrent une protection plus élargie grâce à une filtration UVA ultra longue. Résultat ? La peau est protégée des dommages cellulaires profonds, à savoir le stress oxydatif, la pigmentation, les lésions de lADN, les dommages causés par la photo pollution et les signes du photovieillissement (rides, perte d’élasticité et taches). 

À condition bien sûr de respecter les règles de base, à savoir éviter les expositions entre 12h et 16h, et renouveler l’application de la protection solaire toutes les deux heures ainsi qu’après chaque baignade. Si la technologie est bien évidemment la même dans les deux produits, leur texture diffère. La crème est plus adaptée aux personnes à peaux sèches qui recherchent de l’hydratation tandis que le fluide disparaît instantanément pour une sensation de peau nue. Last but not least, fidèle à son engagement d’offrir des soins haute protection respectueux de l’environnement, les nouvelles formulations UVMUNE 400 ont été testées sur 7 espèces aquatiques afin de montrer qu’elles n’ont aucun effet néfaste sur la vie marine. Louable.

protection solaire la roche posay

Crème fondante SPF50+ Anthelios UVMUNE 400 à 228 DH. Fluide invisible SPF50+ Anthelios UVMUNE 400 à 237 DH, La Roche-Posay. Disponibles en pharmacies et parapharmacies.

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés