VACHERIES CHIC : LOÏC PRIGENT DÉBALLE LE MEILLEUR ET LE PIRE DE LA MODE

Et voilà ! Il fallait bien que Loïc Prigent finisse par partager ses meilleures pépites, 100% parisiennes. Passer de longues années à fréquenter les ateliers et les backstages des shows a du bon, du délicieux même… Depuis 2013, le journaliste égrène sur Twitter petites phrases surréalistes et remarques inavouables à un rythme aussi saccadé que celui des défilés auxquels il assiste. Et le recueil de tweets J’adore la mode mais c’est tout ce que je déteste du réalisateur le plus connecté de la mode a tout d’une honteuse, mais hilarante et très émouvante, orgie de vacheries.

« Il cavallise tout. Sur lui, du Hermès a l’air tape à l’œil. »

Une orgie chic tout de même, faisant d’ores et déjà l’objet d’une émission en plusieurs épisodes de 2 minutes qui seront diffusés sur Arte du 26 septembre au 4 octobre à 18h40 GMT. Dans Catherine Deneuve lit la mode, l’actrice, elle-même une habituée des défilés, se délecte des pépiements truculents du réalisateur –et parfois même ne peut étouffer un rire. À lire et à voir assurément. En attendant, voici quelques gourmandises glanées au fil des pages. On surkiffe.

Vallée Village 970×250

« Grosse c’est génial, t’as le visage qui gonfle et tu n’as plus de rides ».

« Elles vont encore toutes être en Valentino noir. C’est le retour des clonasses. »

« On est une maison de très grand luxe, ce qui veut dire que les animaux pour nos fourrures sont très bien tués. »

« La lumière de la boutique Fendi est dorée et change selon la météo, c’est là que tu fais les meilleurs selfies de Paris. »

« Il a pas du tout la drogue baudelairienne, il a la drogue coiffeuse… »

« Il cavallise tout. Sur lui, du Hermès a l’air tape à l’œil. »

« Elle est majoritairement gentille mais c’est son corps qui est inouï ».

« Franchement, je vais lui repayer des rides, on lui a enlevé la réalité de son visage la malheureuse… »

« Comprendre ma boss, c’est comme essayer de reconnaître une odeur dans un Sephora. »

« C’est too much ?
– Tu sais, la frontière du too much tu l’as déjà franchie, t’as envahi le pays, renversé le gouvernement et tué le peuple. »

J’adore la mode mais c’est tout ce que je déteste est disponible sur www.livremoi.ma au prix de 230 dhs.

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.