Habillage Cartier 2022

COMMUNICATION SEXUELLE : COMMENT MIEUX SEX’PRIMER

communication sexuelle

Exprimer ses désirs, ses besoins, ses fantasmes… facile à dire, mais lorsqu’il est question de passer à l’acte, ça coince. Parce que bien communiquer, ce n’est pas forcément inné, cela s’apprend. Et la communication sexuelle n’échappe pas à la règle. Alors comment faire pour ne pas commettre d’impair ? Petit guide des bases à maîtriser pour enfin oser sex’primer.

En matière de sexualité, les langues semblent se délier sur les réseaux sociaux ces dernières années. Notamment avec les nombreux comptes Instagram féministes qui fleurissent sur la toile – parmi lesquels les très bons T’as joui? de Dora Moutot ou encore Jouissance Club de Jûne Pla, dont on vous recommande vivement la lecture du manuel Une Cartographie du plaisir  si ce n’est pas déjà fait. Mais force est de constater que, dans nombre de couples, le sujet reste bien souvent tabou. Difficile de quantifier ceux qui font de la communication un outil au service de leur vie érotique, mais il suffit simplement d’interroger son entourage pour réaliser que bien souvent, la communication sexuelle fait défaut ou tout du moins, tend à s’éroder avec le temps. Pourtant, on nous le rabâche sans cesse : la clé d’une sexualité épanouie serait… une communication fluide entre les partenaires. Une conclusion à laquelle le sociologue français Dominique Wolton était déjà arrivé dans son ouvrage Le nouvel ordre sexuel, publié en 1974. Oui, le débat ne date pas d’hier… À l’occasion de cette semaine sexo, Shoelifer a voulu savoir comment passer à l’acte. Petit guide des bases à maîtriser sous la houlette de Selma Belghiti, psychologue clinicienne et psychothérapeute de couple.


1/ ÉVITER LES REPROCHES 

Pour se faire entendre, encore faut-il créer un cadre propice à la bonne réception de nos messages. Ainsi, confirme Selma Belghiti, les reproches sont un des freins fondamentaux à une communication sexuelle ouverte et apaisée au sein du couple. “Il faut apprendre à exprimer son ressenti, son émotion ou ses besoins sans mettre l’autre en accusation. Souvent les gens ont l’impression que tout le monde fonctionne de la même manière et que leur partenaire devrait donc savoir ou deviner certaines choses. Alors qu’en réalité, lorsqu’on se met en couple, on se met avec quelqu’un qui fonctionne le plus souvent dans la polarité inverse.” Arrêtez donc de penser que l’autre est dans votre tête (spoiler alert : ce n’est pas le cas !) et manifestez vos désirs posément, en utilisant des tournures de phrases positives qui ne vont pas heurter l’autre. 

MA_FR_970x250_PUWA10452
MA_FR_970x250_PUJE10151
MA_FR_970x250_PUJE10274
MA_FR_970x250_PUWA10624

Notre conseil : on dit “je veux/j’aimerais” et pas “tu ne fais pas/ tu devrais…”. 


2/ IDENTIFIER SON ÉMOTION & APPRENDRE À L’EXPRIMER

Avant de se lancer dans de grands discours, encore faut-il savoir ce que l’on veut dire. Pour éviter la confusion et créer les conditions propices au dialogue, il faut avant tout apprendre à identifier son émotion. Frustration, manque, désir, fantasme… qu’est-ce qui nous anime vraiment ? Une fois ce travail accompli, il est temps d’exprimer son ressenti. On privilégie un moment intime, calme et on ne fait pas ça entre deux rendez-vous, of course

Notre conseil : on peut recourir à la méditation ou à l’écriture pour identifier ce que l’on ressent et préparer son discours.

Voir aussi : SEXO: 4 CHOSES À SAVOIR ABSOLUMENT SUR LA MASTURBATION


3/ RESPECTER LES LIMITES DE L’AUTRE 

La communication est un art subtil, et la rendre fluide ne signifie pas qu’il faille absolument tout dire ou partager avec son partenaire. Comme dans toute relation, il faut avancer à tâtons, au cas par cas, car chaque individu n’est pas prêt à entendre les mêmes choses. “Des sujets restent sensibles voire tabous pour certains d’entre nous, et pour ne pas heurter l’autre, il faut apprendre à respecter ses limites” explique Selma Belghiti. Cela suppose évidemment une importante capacité d’écoute, car lorsqu’on s’exprime, on doit aussi accepter d’écouter ce que l’autre a à dire. 

Notre conseil : ne pas hésiter à poser des questions à son partenaire, pour prendre conscience de sa tolérance à nos fantasmes et autres désirs.

Voir aussi : JEU COQUIN : LE DÉGUISEMENT OU COMMENT DÉVELOPPER SON IMAGINAIRE ÉROTIQUE


4/ CULTIVER DES MOMENTS À DEUX

La communication reste donc fondamentale dans la vie sexuelle du couple, mais elle suppose de trouver le temps, ainsi que le moment opportun. Comme le note Selma Belghiti, “les couples qui ont une sexualité vivace et épanouie, même après plusieurs années au compteur, sont ceux qui arrivent à maintenir leurs capacités de séduction en préservant le couple de l’usure du quotidien, notamment de la famille ou du travail… Ce sont ceux qui arrivent à maintenir un espace privé pour leur couple”. Précisément cet espace dans lequel les conditions du dialogue sont réunies. 

Notre conseil : mettre en place un rituel pour passer un vrai moment à deux, par exemple un week-end en amoureux une fois par mois. Loin des enfants, bien sûr !

Merci à Selma Belghiti, psychologue clinicienne et psychothérapeute de couple basée à Casablanca. 

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés

@shoelifer

Instagram

This error message is only visible to WordPress admins

Error: API requests are being delayed. New posts will not be retrieved for at least 5 minutes.