AUTOMOBILE : 5 RAISONS DE CRAQUER POUR LA NOUVELLE MERCEDES-BENZ GLA

shoelifer_automobile_mercedes_GLA_2020

Fan de bolides ? Nous aussi. Et ça tombe bien, la marque à l’étoile a dévoilé son dernier modèle compact : le Mercedes-Benz GLA. Une nouvelle version de la classe GLA revue et corrigée. Le constructeur automobile allemand assume cette-fois pleinement son statut de SUV citadin familial. On a voulu savoir ce qui se tramait sous son capot et on en profite pour faire les présentations avant son arrivée prochaine sous nos cieux.


Souvenez-vous. Dans la (grande) famille automobile Mercedes-Benz, la première génération de la classe GLA sortie en 2013 a été un grand succès, avec plus d’un million d’exemplaires écoulés dans le monde. En 2020, le GLA passe à la vitesse supérieure avec un nouveau modèle qui surfe pleinement sur la vague du SUV compact. Bye bye le look de berline surélevée : dimensions revues à la hausse, look plus affirmé, habitabilité renforcée avec des espaces modulables… Les changements apportés tant au niveau du design que de la performance soulignent la volonté de la marque d’apporter de nouvelles réponses aux amateurs de voitures SUV. Assez spacieuses pour convenir aux familles certes, mais aussi assez sportives pour se mettre en mode tout terrain. Et ça, ça nous plait bien.

Voir aussi : test-drive on a conduit le nouveau Mercedes CLA

Vallée Village 970×250

1.Une allure plus affirmée

Côté silhouette, le nouveau modèle de la classe GLA fait sa petite révolution avec une carrure plus affirmée, aux dimensions retravaillées. Un peu plus court que son prédécesseur (-1,5cm), mais aussi plus large de quelques centimètres, et surtout plus haut, en culminant désormais à 1,61 mètre de hauteur et affichant 10 cm de plus que son ancienne version. Résultat, un style plus “musclé”, notamment grâce à la présence d’épaulements plus puissants au niveau de la carrosserie. Mais ne vous attendez pas à un mastodonte : jantes mises en relief, lignes des vitres latérales dignes d’un coupé… Le graphisme, bien que compact, reste dynamique avec des courbes élancées. Pour le côté sporty, on peut toutefois compter sur les revêtements de protection tout autour de la voiture, qui soulignent le caractère tout-terrain du véhicule. En bref, des formes assumées oui, mais une allure résolument élégante et dans l’ère du temps.


2.Du confort, de l’espace et une planche de bord digitalisée

Qu’on se le dise, si le nouveau modèle GLA a été conçu pour combler les baroudeurs citadins, il a également été pensé pour accueillir les familles. Oui, les deux sont compatibles ! Pour ce faire, il se dote d’un habitable plus grand qui apporte plus d’espace aux jambes à l’arrière mais aussi d’un coffre aux sièges rabattables. Tout indiqué, pour caser les (nombreuses) valises de sa smala. À l’avant, la position d’assise a été également surélevée pour apporter davantage de visibilité à la conduite : un bon point.

Sinon, la planche de bord entièrement digitalisée (dérivée de la classe A de 2018) abrite en plus des outils “classiques” un double écran tactile boosté au système MBUX d’info-divertissement. Késako? Un programme intuitif qui comprend une navigation à réalité augmentée mais aussi la fameuse commande vocale “Hey Mercedes!”. Pour changer d’une simple demande la température de la voiture, la station de radio ou encore les éclairages d’ambiance. Magique, non ? Quant à la sellerie, on a le choix entre un mix de simili cuir et de tissu ou un revêtement 100% cuir bicolore, selon les options. Cerise sur le pot d’échappement, un volant sport multifonction en cuir avec système Touch-Control. Classy.

mercedes GLA 2020


3.Y’en a sous le capot

On ne va pas vous embrouiller avec des termes trop techniques. Ce qu’on peut simplement vous dire, c’est que les nouveaux modèles GLA sont dotés de moteurs essence et diesel 4 cylindres dernière génération de 150 chevaux, couplés à une boite à double embrayage. Côté consommation, on tourne pour l’entrée de gamme en cycle mixte autour de 5,9-5,6 l/100 km et surtout on apprécie la belle spontanéité aux sollicitations de l’accélérateur, ainsi que les excellentes montées en régime. Et puisque conduire une voiture d’exception, passe aussi souvent par son “vroum vroum”, on profite surtout de la sonorité riche en émotions de la bête.


4.Plus de sécurité

Une sécurité renforcée avec un système de freinage d’urgence actif jusqu’à 60 km/h couplé à un système d’aide à la conduite pour éviter toutes les mauvaises surprises sur la route. Autre nouveauté plutôt bien pensée : la fonction lavage automatique qui entraîne la fermeture des rétroviseurs extérieurs, des vitres latérales et du toit ouvrant, ainsi que le déclenchement de l’image frontale de la caméra panoramique d’une seule pression sur un bouton. Pour se refaire une beauté en un clic au garage. Nous, on n’y aurait pas pensé.

nouvelle mercedes GLA


5.Un modèle qui va à tout le monde

Le GLA nouvelle génération vise qui ? Les femmes, les hommes, les familles urbaines et connectées qui aiment apporter une bonne dose de confort à leurs déplacements, tout en ne lésinant pas sur la sécurité. Mais également les baroudeurs du week-end qui aiment partir à l’aventure avec style.


La gamme

Au Maroc, plusieurs modèles vont être dévoilés au début de l’année 2021. Les versions “style” et “progressive” pour les entrées de gamme, mais aussi des SUV plus sophistiqués, comme l’AMG Line, sportive, avec toit ouvrant et insert carbone ou vitres arrières surteintées. Tout en haut du podium, on retrouve le must du must : l’AMG Line +, avec ses sièges en cuir bicolore et ses finitions haut de gamme présentes sur l’ensemble de la voiture.

voiture mercedes GLA


Son prix ?

À partir de 399.000 DH et jusqu’à 560.000 DH selon les modèles et options choisies.

 

Mercedes-Benz Maroc – Auto Nejma
Km 10, Route d’El Jadida, Casablanca.
Tél. : +212 5 22 650 990

Photo © Mercedes

Charlotte Cortes

Une fois son master de l’ESJ Paris en poche, c’est entre la capitale française et sa ville de cœur, Casablanca, que Charlotte fait ses premières armes. Quotidiens d’informations, radio, post-production télévisuelle… touche-à-tout, cette journaliste mue par le désir d’en apprendre toujours davantage rejoint diverses rédactions (Metro, Atlantic Radio…) avec le désir de se frotter à différents médias. C’est à son retour au Maroc en 2015, que le lifestyle s’impose à elle, tout naturellement. Une évidence qui la pousse à intégrer le lifeguide Madame Maroc, dont elle deviendra rédactrice en chef trois ans plus tard. Depuis, elle écume les belles adresses du royaume à la recherche constante de nouveaux labels et autres hot spots. Aujourd’hui, c’est à Shoelifer qu’elle prête sa plume et son enthousiasme pour gérer la programmation du webzine. Ne vous y trompez pas, sous ses airs affairés cette pétillante brunette ne rêve que de danses endiablées, de plages désertes et… de bons plans mode, évidemment.

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés