BON PLAN MODE : 5 ADRESSES OÙ DÉNICHER UN CAFTAN À PETIT PRIX

shoelifer_caftan_petit_prix_2020

Si ces derniers mois n’ont pas été aussi festifs que d’habitude, nous continuons pourtant de célébrer des occasions spéciales, en famille, en comité restreint. Impossible de nous empêcher de fêter la vie ! Mais qui dit évènement, même petit, dit caftan. Idéalement à petit prix. Du coup, on a sélectionné 5 adresses pour se faire belle en beldi et surtout à prix raisonnable, entre 1000 et 5000 DH.  On met de côté les luxueuses créations traditionnelles des grands soirs pour arborer des interprétations moins chères, plus épurées, mais qui savent tirer l’essence du vêtement de fête marocain. Avec, il va de soi, toujours ce twist chic pour briller en société.


L’incontournable : Moroccan Touch

On ne présente plus Moroccan Touch. La marque est le précurseur d’un mouvement de créateurs justement appelé ‘Maroccan Touch’ pour sa réappropriation des savoir-faire de notre pays. Proposant depuis des années des collections modernes, inspirées de l’univers de la couture marocaine, le label présente aussi des pièces du soir qui répondent -évidemment- aux codes du caftan. Vous retrouverez parmi nos favoris les tlija ou la johara, tissus traditionnels travaillés en badiya et rehaussés d’une fine sfifa pour une silhouette fine et romantique. Ou encore les caftans une pièce en satin avec sfifa perlée, pour un look plus classique. Notre coup de cœur absolu ? Les tenues deux pièces composées d’une badiya en lurex portée sous un kimono de lin et sublimées par une sfifa épaisse en skalli. Celles-là, c’est sûr, on n’hésitera pas à les ressortir en soirée, jouant les Athéna à Tulum.

Prix : à partir de 1500 DH.
Pour découvrir la collection cliquez ici


Esprit bohème : Kaftan Queen

La marque marrakchie installée dans le quartier du Mellah n’en finit pas de nous séduire. Chez Kaftan Queen, le caftan est résolument bohème. Il se décline dans des matières fluides, souvent satinées ou avec du lurex, dans des coupes larges et voluptueuses. On aime les larges encolures brodées de motifs en fil de soie ton sur ton, classiques et chic à la fois. Autre coup de cœur : les caftans kimonos aux ceintures rebrodées et perlées. Des jolis classiques agrémentés d’une selta sur le devant, toujours finement brodés de perles, et surtout imaginés avec une belle maitrise de la palette de couleurs.

Prix : à partir de 1000 DH.
Pour découvrir la collection cliquez ici


Voir aussi : Caftan, connaissez-vous Ghizlaine Ammor ? 


Prêt-à-shopper : Mautassin

Spécialisée dans le caftan prêt-à-porter, Mautassin renferme moult trésors dans ses tiroirs. Une foultitude de caftans prêt-à-shopper allant du classique au plus contemporain. Matières, broderies, coupes… On retrouve au sein des collections les incontournables satin et crêpe de soie ainsi que des dentelles et des brocards, que l’on affectionne tout particulièrement pour nos caftans beldis. On aime avoir le choix entre différents styles, avec des caftans toujours rehaussés de fine sfifa (ou de maâlam) et de broderies et cristaux sur le devant. Enfin, on retrouve au sein de ces différentes lignes des pièces plus élaborées, pour les (futures) grandes occasions.

Prix : à partir de 4000 DH.
Pour découvrir la collection, cliquez ici


Slow fashion :  Sacha Officiel

La marque de slow fashion de Salima Chaieb, Sasha Officiel, utilise des matières qui nous sont plutôt familières, mais qu’on n’a pas l’habitude de voir sur des caftans. On découvre sur ses portants une ligne de vêtements fluides et élégants, fabriqués exclusivement dans des matières et des tissages marocains. Soussdi, mlifa ou encore bzioui (habituellement utilisé pour les djellabas) y investissent le territoire du caftan. Et on doit bien l’avouer, on craque. On adore l’allure longiligne que nous confèrent les tissages traditionnels à rayures autant que le rendu chic et romantique des matières masculines à texture. Pour un événement, on choisira peut-être la wrap dress, un modèle phare, avec un cache-cœur, ajusté à la taille et à longue traine. Le plus ? La créatrice le propose aussi à la demande en crêpe et broché de soie, entièrement fabriqué au Maroc, of course.

Prix : à partir de 1200 DH en mlifa et 3000 DH en bzioui, couleur à la demande.
Pour découvrir la collection, cliquez ici.


Voir aussi : Le Caftan bobo façon Rumi Atelier


L’embarras du choix : Fine Zine

Ingénieure de formation, Amal Benkirane Pinto est la créatrice de la marque Fine Zine. Cette jeune femme à l’âme d’entrepreneur, formée dans les rangs de le prestigieuse école Telecom Paris, a décidé de se lancer dans la démocratisation du caftan. Elle propose de larges collections de vêtements traditionnels de très bonne facture à travers des modèles et gammes de prix différents. Sur le site web de Fine Zine, on repère facilement la rubrique takchita marocaine qui n’est autre qu’une large gamme… de caftans. On y trouve des modèles épurés en mousseline, crêpe, satin ou lamé, légèrement brodés sur le devant et finis de fine sfifa, mais aussi des pièces plus élaborées, en brocard, satin duchesse ou encore crêpe satiné, avec des finitions skalli et des broderies riches et variées. Voilà qui devrait satisfaire tout le monde.

Prix à partir de 5000DH.
Pour découvrir la collection, cliquez ici

Par Widad Anoua.

Photo (c) British Vogue

Charlotte Cortes

Une fois son master de l’ESJ Paris en poche, c’est entre la capitale française et sa ville de cœur, Casablanca, que Charlotte fait ses premières armes. Quotidiens d’informations, radio, post-production télévisuelle… touche-à-tout, cette journaliste mue par le désir d’en apprendre toujours davantage rejoint diverses rédactions (Metro, Atlantic Radio…) avec le désir de se frotter à différents médias. C’est à son retour au Maroc en 2015, que le lifestyle s’impose à elle, tout naturellement. Une évidence qui la pousse à intégrer le lifeguide Madame Maroc, dont elle deviendra rédactrice en chef trois ans plus tard. Depuis, elle écume les belles adresses du royaume à la recherche constante de nouveaux labels et autres hot spots. Aujourd’hui, c’est à Shoelifer qu’elle prête sa plume et son enthousiasme pour gérer la programmation du webzine. Ne vous y trompez pas, sous ses airs affairés cette pétillante brunette ne rêve que de danses endiablées, de plages désertes et… de bons plans mode, évidemment.

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés