LES PETITES MARQUES MAROCAINES, ÉPISODE 1 : YINÈSS

La jeune création marocaine contemporaine a le vent en poupe. Shoelifer passe à la loupe les marques qui valent le détour. Et commence avec le prêt-à-porter très féminin, aux coupes étudiées, de Yinèss.

L’été dernier on avait repéré sur les réseaux sociaux Yinèss, petite griffe alors naissante qui proposait une première collection de beachwear aboutie, loin des sempiternelles gandouras transparentes. Cet hiver on a donc été attentif lorsque la créatrice derrière la marque marocaine s’est essayée au prêt-à-porter. Avec un père maroquinier et une maman qui coud ses vêtements, Yasmine El Alami a commencé dès son plus jeune âge à concevoir ses propres tenues, aux coupes en harmonie avec sa morphologie. Après des études de commerce, toujours aussi passionnée de mode, elle se lance naturellement dans la création en 2016.

Ultra féminine, aux coupes précises, des combi-pantalons au manteau droit et autres jupes asymétriques, sa proposition stylistique se distingue. Peu de modèles, fabriqués dans des ateliers marocains en édition limitée, mais des lignes travaillées et un ADN qui se révèle au fur et à mesure des pièces. Pour la saison printemps-été 2017, Yinèss attrape un joli coup de soleil, passant du velours hivernal à des motifs floraux. La jeune marque continue de cultiver la différence avec un esprit romantique, vintage, désuet parfois, pour une collection estivale pleine de fraîcheur et empreinte d’une certaine poésie. Du moutarde sur une robe blouse fifties, un imprimé tropical sur une combinaison jupe-culotte, du lamé sur une combinaison pantalon du soir à la coupe étudiée, une longue tunique parsemée de fleurs, la jeune créatrice file un bon coton. Fil rouge apparent de sa collection, des ceintures à l’allure rétro déclinées sur toutes ses créations, preuve d’un travail cohérent en amont. Et, fait assez rare pour être souligné, un site web incluant un e-shop joliment conçu, en harmonie avec le compte Instagram un brin bucolique. Assez pour que Shoelifer lui jette des fleurs !

Shoelifer x Anfaplace – Megabanner

http://yiness.com/

Soraya Tadlaoui

Amoureuse de mode et d’(entre)chats, Soraya Tadlaoui a étudié à Paris la conception rédaction et la danse. Après une première expérience auprès du service de presse de Burberry, elle fait ses armes à la rédaction d’ABCLuxe, au Glamour, en tant que styliste photo auprès du Bureau de Victor agence de photographe, puis à L’Express.fr/Styles. En 2009, elle s’envole pour New York à la poursuite de ses deux passions, avant de tenter l’aventure casablancaise en 2011. Elle intègre alors la rédaction de L’Officiel Maroc. Depuis, professeur de danse, styliste, rédactrice freelance pour différents supports de presse, éditrice de contenus en communication éditoriale et rédactrice web pour le webzine nssnss.ma, elle surfe sur la tendance et sur les petites vagues de Dar Bouazza.

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.