STRESS, INSOMNIE : AVEZ-VOUS TESTÉ l’ASMR ?

Vous êtes stressé, le marchand de sable vous zappe de plus en plus souvent et vous n’arrivez plus à trouver le sommeil ? Avant de dégainer l’artillerie lourde, pourquoi ne pas tester l’ASMR, cette méthode de relaxation – douce – qui affole le net et compte déjà des millions d’adeptes sur YouTube.

Si vous n’en avez jamais entendu parler, rassurez-vous, c’est normal. L’ASMR, qui signifie « Autonomous Sensory Meridian Response » ou « Réponse automatique des méridiens sensoriels », cartonne auprès des internautes mais reste encore méconnue du grand public. Apparue aux Etats-Unis en 2008, cette méthode de relaxation également surnommée « braingasm » (orgasme cérébral), est basée sur le bien-être sensoriel.

Le concept ?
En clair, pour se détendre, on visionne des vidéos sur lesquelles sont enregistrés des actes et des bruits du quotidien qui se répètent en boucle : bruits de pinceaux, gens qui chuchotent, pages de livres qui se tournent, eau qui coule, doigts qui pianotent sur le clavier d’un MacBook Air, ou -moins glam – bruits de mastication. Il y en a vraiment pour tous les goûts.

Vous trouvez ça dingue ?
On vous comprend, surtout que certaines vidéos sont tellement étranges qu’elles en deviennent flippantes. Mais des neurologues s’accordent à dire que l’ASMR stimule certaines zones du cerveau qui sécrètent des hormones du bien-être, l’endorphine et la dopamine. D’ailleurs, ceux pour qui ça marche disent ressentir de furtives sensations de picotements ou de frissons au niveau de la nuque, des oreilles et du dos.

Pour qui ?
Les amateurs de méthodes douces de relaxation (type yoga, méditation, etc.), ceux qui ont tout essayé pour dormir (et se sont enfilé une boîte d’Euphytose en vain) ou encore ceux qui ont juste envie de faire le vide et de se détendre.

Notre conseil ?
Avant de vous lancer et de vous perdre dans la jungle des vidéos d’ASMR, tentez d’identifier quel bruit vous apaise en règle générale (nous c’est la ronron thérapie ou le crépitement du feu). Car si certains sons peuvent vous détendre, d’autres vidéos peuvent produire l’effet inverse et vous donner des envies de meurtre.

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.