PARFUM DE NICHE : CONNAISSEZ-VOUS JULIETTE HAS A GUN ?

parfum de niche

Confidentiel et rare, le parfum de niche attire de plus en plus les personnes en quête de singularité. Fondée par Romano Ricci (oui oui, l’arrière-petit-fils de Nina Ricci), la marque française Juliette has a gun se distingue justement par une approche moderne et un peu provoc’ de la parfumerie. On vous dit pourquoi elle mérite d’être connue et testée.


Longtemps réservés à une élite fortunée, les parfums sont aujourd’hui calibrés pour plaire au plus grand nombre. La faute à l’industrialisation qui pousse les grandes maisons à s’assurer du succès de leur prochain sillage, à grands renforts d’études et d’opérations marketing. Résultat, le côté unique, presque mystique de la parfumerie se perd de plus en plus. Comment faire alors pour se distinguer ? C’est là que le parfum de niche entre en jeu. Destiné à un public d’initiés, il permet aux parfumeurs de laisser libre cours à leur créativité. Certaines maisons n’hésitent pas à faire preuve d’audace et de nouveauté. C’est le cas de Juliette has a gun dont les jus s’affranchissent des habitudes du marché pour proposer une parfumerie haut de gamme, décomplexée et spontanée, qui donne le pouvoir aux femmes. Un esprit que l’on retrouve dans Magnolia Bliss, la dernière création de cette maison dont on a eu envie de connaître l’histoire.

Lire aussi : https://shoelifer.com/beaute/parfum-nouveautes-automnales/


Le talent en héritage

Derrière Juliette has a gun se cache Romano Ricci, qui n’est autre que l’arrière-petit-fils de la célèbre couturière Nina Ricci. Son grand-père, le styliste Robert Ricci, est connu pour avoir créé en 1946 les premiers parfums de la marque Nina Ricci, notamment L’air du temps. Véritable best-seller mondial, ce parfum à l’accent floral épicé reste, plus de 70 ans après sa naissance, l’un des plus vendus dans le monde et concentre 1% des parts de marché en France pour les féminins. Ainsi initié dès son plus jeune âge à la mode et à la parfumerie, Romano semble avoir un avenir tout tracé. Mais il veut prouver qu’il peut réussir par ses propres moyens. Notamment dans le domaine du parfum de niche, où il rêve de créer un univers bien à lui. Le jeune homme fait pourtant le choix de ne pas intégrer d’école de parfumerie, préférant se former auprès des plus grands nez. Durant sept ans, il multiplie les expériences aux côtés de Pierre Bourdon (Cool Water de Davidoff), Isabelle Maillebiau (Bigarade de Parfums 137), Philippe Romano (Pacific Paradise d’Escada) ou encore chez France fragrance. Il a 28 ans quand il crée en 2006 Juliette has a gun, aidé par le célèbre parfumeur Francis Kurkidjian (aujourd’hui directeur de la création des parfums Dior).


Qui est Juliette ?

Pour Romano Ricci, le parfum est étroitement lié à la séduction. Pour parler de romantisme sans être trop cheesy, il s’inspire de Juliette, l’héroïne de Shakespeare, qu’il se plaît à réinterpréter avec une pointe d’humour. Exclusivement féminines, les créations Juliette has a gun sont conçues comme différentes facettes d’une forte personnalité. Tantôt féminine, boyish, autoritaire, charmeuse ou affranchie, la Juliette naïve de Shakespeare prend le pouvoir à l’aide de son « gun » (comprenez son parfum). Romano est intimement lié à chacun de ses jus, qu’il développe lui-même. Il aime leur donner un caractère plutôt qu’une simple identité olfactive. Pour cela, il n’hésite pas à transgresser les règles de base du parfum de niche traditionnel en osant des associations inédites. La qualité n’est pas en reste puisque chaque fragrance met à l’honneur des matières premières d’exception, fortement concentrées.

Lire aussi : https://shoelifer.com/beaute/beauty-success-nouvelle-boutique-casablanca/


Une collection diversifiée

Juliette has a gun se décline en deux collections. La première, appelée « Classique », se compose de 19 fragrances dont certaines sont devenues cultes. On pense notamment à Lady Vengeance, un floral musqué, première création de la marque. Ou encore à Not a Perfume qui, dès son lancement en 2010, a beaucoup fait parler de lui. Et pour cause, ce parfum de niche bouscule les règles de la parfumerie moderne puisque l’ensemble de son harmonie olfactive repose sur un seul ingrédient : le cétalox (ou ambroxan). Habituellement relégué au second plan dans les formules, cet ingrédient moléculaire est l’un des principaux constituants responsables de l’odeur de l’ambre gris. Il est aussi souvent utilisé comme fixateur. Au-delà de son sillage novateur, ce parfum a l’avantage de présenter une composition clean, exempte de toutes sortes d’allergènes.

La « Luxury Collection », quant à elle, se compose de six fragrances, véritables hommages aux matières premières de qualité. Pour cette collection, Romano Ricci ne se fixe aucune limite et n’hésite pas à travailler avec des ingrédients nobles et rares, parfois coûteux, à l’instar de l’orchidée noire, du bois de oud ou du safran.

Cet automne, la collection classique se dote d’une nouvelle référence, Magnolia Bliss, un sillage bohème chic influencé par le courant flower power des seventies. Comme son nom l’indique, ce parfum de niche met à l’honneur l’essence de magnolia, illuminée par la fraîcheur zestée de l’essence de bergamote en notes de tête, adoucie par la sucrosité de la prune reine-claude en notes de cœur. L’ensemble se fond dans la chaleur de l’ambre et des muscs. Le sillage, à la fois doux et rond, est résolument solaire et romantique. S’agit-il de votre trait de caractère principal ? Ou préférez-vous mettre en avant votre optimisme avec Pear Inc., voire votre sensualité avec Mmmm… ? À vous de faire votre choix.

Magnolia Bliss
Prix : 1 483 DH les 100 ml
Disponible chez Beauty Success ou sur beautysuccess.co

Photo© Juliette has a gun

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés