LES EXPERTS CAFTAN, TENDANCES 2018-2019 : EPISODE 2, C’EST LE BOUQUET !

Repérée sur les podiums des défilés prêt-à-porter automne-hiver 2018-2019 et lors des présentations couture, la tendance florale n’est pas prête à faner. Couleurs affirmées, références latines, comment faire fleurir nos caftans ? Shoelifer vous livre le mode d’emploi.

Par Widad Anoua

Vous faire porter un caftan à fleurs ? Mais pourquoi ?

Cette saison, ce sont des bouquets qui fleurissent tous azimuts. Loin d’être cantonnées à l’été, on arbore volontiers des robes à fleurs en plein automne, comme chez Gucci ou chez Balenciaga. Palette de teintes très large, variations d’intensité, mélangé à d’autres imprimés ou encore abstrait, l’imprimé floral peut être décliné sous toutes les coutures. Sur un caftan, il incarne un choix à la fois audacieux et dans l’air du temps, pour une création ultra-mode.

Un caftan à fleurs, mais de quelles fleurs parlez-vous ?

Exit le romantisme et la candeur de fleurettes et du pastel. Pour l’automne-hiver, on ne jure que par des bouquets étincelants de couleur. On s’inspire de l’univers de Frida Kahlo avec des rouges sanglants mariés à des tons francs comme les verts gazon, les jaunes tournesol et autres noirs profonds. L’idée ? Des fleurs à l’aura latine, façon danseuse de flamenco, pour une silhouette remarquable et remarquée.

Bouchra Filali

Un caftan à fleurs, mais à quoi ressemble-t-il ?

Pour réaliser le caftan à fleurs de rigueur cette saison, deux choix sont possibles. Le brief ? Éviter la création baroque, lourde, à l’opposé de la modernité voulue.
La première option, destinée aux puristes, impose de miser sur le travail. On optera ainsi pour des tissus unis ou lamés. Satin duchesse porté sous une mousseline est une piste créative pour imiter le volume de jupes mexicaines, travaillées de motifs floraux en maâlem ou de broderies florales en volume, ornées de cristaux ou perles de couleurs. Notre conseil ? Favorisez les motifs ethniques sud-américains ou tziganes, et bannissez les broderies trop volumineuses. Pensez pictural !
La seconde implique de superposer les matières précieuses. Osez les mariages de tissus floraux signés Jacob Shleifer en assemblant deux motifs différents ou le même motif appliqué sur deux matières différentes portées l’une par dessus l’autre. La finition ? Privilégiez la passementerie délicate, sfifa, kitane ou dfira, avec, pour encore plus d’effet mode, des boutons Couture.

Rafinity by Laila & Mariem Hajjouji

Widad Anoua

Diplômée en 2009 en design de mode à Esmod Paris, Widad travaille ensuite dans des studios de création de la capitale française. Mais quand elle rentre au Maroc, c’est en tant que journaliste –mode, of course– et styliste pour des magazines féminins : L’Officiel Maroc, Illi Magazine, Femmes du Maroc et Shoelifer. En parallèle, elle est sollicitée par des enseignes de luxe et de joaillerie dans le cadre du développement de leur image de marque. En 2019, elle réalise son rêve et lance enfin sa propre marque de prêt-à-porter unisexe et écoresponsable, WA_thebrand.

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.