CULTURE POUR LES NULS: 5 COMPTES INSTAGRAM À SUIVRE

Les stories du plat du jour de certains, la rentrée des enfants d’autres ou même leurs coups de gueule, parfois Instagram devient lassant. Instructifs, ludiques et même souvent très drôles, ces 5 comptes nous permettent de dormir moins bêtes qu’on ne s’est levés. C’est déjà ça de pris.

Art et humour

Le compte : La Minute Culture

Ça raconte quoi ? Ici, on suit des stories dédiées à un artiste. Elles retracent son histoire, expliquent son courant artistique et à la fin de la série de stories, un petit quizz ludique, juge votre attention au récit. Avant de démarrer les posts éphémères, une photo d’une œuvre de l’artiste, sur le compte, annonce la nouvelle histoire. Sur cette œuvre est souvent apposée une conversation assez drôle entre personnages. On voit par exemple, la Vénus de Milo qui répond « Les bras m’en tombent ! » à la phrase « C’est l’heure de la minute culture ! ».

Vous retrouverez en highlights, la totalité des artistes déjà traités avec à chaque fois, en titre, un petit indice. Pour Turner par exemple, spécialiste de la luminosité, le nom de sa story est « Aziz, LIGHT !! », en référence à une réplique du film le Cinquième Élément.

La guerre aux fake news 

Le compte : Le Courrier International

Ça raconte quoi ? Le fameux journal, papier et digital, est certainement le support qui négocie le mieux le virage des réseaux sociaux et en particulier celui d’Instagram. On ne penserait pas chercher Le Courrier International sur ce réseau social en particulier et pourtant … Plusieurs fois par jour, le compte est fourni d’infos sur le monde. Cela peut être une photo choc, un dessin satirique, ou juste un mot dans une langue choisie. Par exemple : « pestañita », qui est la jolie expression sud américaine (Mexique et Pérou plus précisément) qui indique l’heure de la sieste. Cela veut dire littéralement : « un petit cil ».

Le saviez-vous ?

Le compte : 8Fact

Ça raconte quoi ? Vous connaissez certainement le compte de memes 9GAG, 8Fact est son petit frère, version informations diverses. On y apprend que si Morgan Freeman porte des boucles d’oreilles onéreuses, c’est pour qu’elles puissent être vendues pour couvrir les frais d’un enterrement, s’il venait à décéder dans un lieu incongru. Cette idée ne lui est pas tombée du ciel, c’est en fait une vieille tradition de marins. On y apprend aussi par exemple que sur 200 nations existantes, seulement 22 n’ont pas subi d’invasion de feu l’Empire Britannique.

Vers l’infini et au delà !

Le compte : La NASA

Ça raconte quoi ? Vous y trouverez les dernières nouvelles de l’espace, des explications très claires sur des phénomènes qui peuvent sembler un peu compliqués. En story, la NASA propose aussi des images de Mars ou bien encore les infos sur les astronautes prévus pour les prochaines missions spatiales. Le tout est illustré par des images à couper le souffle. On a la sensation de retourner en enfance et de rêver à nouveau de voyager dans l’espace.

La plus verte

Le compte : En vert et contre tout

Ça raconte quoi ? On l’entend à longueur de journée, l’heure est plus que jamais à l’écologie. Cependant, quand on est un néo-écolo, que l’on veut bien faire, il est quand même un peu difficile de faire le tri entre le bon et le mauvais. En vert et contre tout déblaie le terrain avec des infos pratiques, simples à réaliser et surtout efficaces pour que chacun puisse apporter sa pierre à l’édifice.

Farah Nadifi

C’est d’abord à une carrière d’avocate que Farah aspire, après avoir eu son bac à Marrakech. Rapidement, néanmoins, sa passion pour la mode la rattrape. Née à Paris où elle vit jusqu’à ses 14 ans, elle baigne dans ce milieu : sa mère fait carrière dans le retail de luxe. Après être passée chez YSL, Salvatore Ferragamo, Giorgio Armani ou encore Miu Miu, elle est approchée pour diriger le premier flagship de luxe à Casablanca : la boutique Fendi. Elle la dirige quatre ans avant de devenir acheteuse pour Gap et Banana Republic. Mais au bout de 10 ans de carrière dans le retail, elle se lance dans une nouvelle aventure en s’essayant à l’écriture. C’est avec Sofia Benbrahim qu’elle collabore d’abord, pour L’Officiel Maroc, puis Shoelifer, en tant que journaliste mode et lifestyle.

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.