RESTAURANTS AU MAROC : 3 NOUVELLES TABLES DÉPAYSANTES À CASABLANCA

restaurants au Maroc

Du côté des nouveaux restaurants au Maroc, un vent de fraîcheur souffle sur les tables casablancaises. La preuve par trois avec ces concepts bien ficelés – et un brin ébouriffants – qui nous mettent l’eau à la bouche rien qu’à vous en parler.

Les jours passent mais les restaurants au Maroc ne se ressemblent pas. Alors que les nouveaux concepts n’ont de cesse d’éclore aux quatre coins du royaume, peu d’entre eux parviennent à se distinguer. Si bien qu’avec cette frénésie de nouveautés à Casablanca, on ne sait parfois plus bien où réserver pour dîner. Ce mois-ci, des pépites sortent pourtant du lot : cuisine d’auteur, gastronomie japonaise ou spécialités galiciennes… voici trois établissements qui insufflent un peu de fraîcheur dans le paysage culinaire casablancais. Et qu’on vous recommande les yeux fermés.

À lire aussi : LES DISCIPLES D’ESCOFFIER : LA LÉGENDE CONTINUE À MARRAKECH


Enso

C’est le coup de cœur absolu de la rédac’ ! Ouvert il y a tout juste deux mois, Enso est un restaurant japonais qui propose une expérience gastronomique de haute volée. “Il y a beaucoup de restaurants au Maroc proposant de la cuisine japonaise, mais seuls quelques uns atteignent un véritable niveau de perfection – comme Iloli, par exemple”, explique Reda Sedrati, un des cofondateurs de l’établissement. “Nous sommes donc partis à la recherche d’un chef qui soit prêt à relever le défi, et c’est par l’intermédiaire d’un restaurant à Lisbonne que nous avons recruté un chef brésilien.” Pourquoi un chef brésilien pour cuisiner japonais, nous direz-vous ? Car il s’avère que la plus grande diaspora japonaise se trouve au Brésil ! Et que bon nombre de grands restaurants japonais y sont donc implantés. Mais revenons à nos poissons. Chez Enso, on peut déguster des plats à la carte ou bien opter pour la formule Omakase (comprendre le menu « dégustation » du chef) qui se déploie en 10 à 15 services. Alors oui, il faut avoir du temps devant soi : compter entre 2h30 et 3h, mais on vous l’assure, l’expérience vaut vraiment le détour ! Sashimi, nigiri, hosomakis, fritures, viandes et poissons au grill… ici les produits sont frais, les poissons maturés, souvent importés et travaillés dans les règles de l’art (japonais). La cuisine est ouverte sur la petite salle (24 couverts max.) dont la capacité est rarement atteinte afin de garantir une qualité de service optimale. Les plus privilégiés peuvent s’accouder au bar, pendant que le chef prépare les sushis et les déguster avec les doigts directement (à la vraie mode japonaise). On aime la décoration aux accents de brasserie parisienne avec ses grands miroirs, qui vient faire un pied de nez aux décors japonisants vus et revus. Ainsi que la playlist très cool qui égrène de nombreux hits des années 90. Un décalage assumé qui permet aussi de se concentrer véritablement sur ce qu’il y a dans l’assiette (et on vous le dit, c’est une tuerie).

1 rue du commissaire Le Deuil, Casablanca
Du mardi au samedi de 12h30 à 14h30 et 19h30 à 22h30
Uniquement sur réservation : 06 66 01 43 19


Gare aux Gorilles

De retour au Maroc depuis peu, le chef Amine Chraïbi et sa femme Marion décident de se jeter à l’eau et de créer leur propre établissement. En lieu et place de l’ancien Bacco e Venere, ils ont ouvert Gare aux Gorilles, il y a tout juste trois semaines. Le concept ? Une carte courte, évolutive (puisque tout est travaillé à partir de produits de saison) qui met à l’honneur la cuisine d’auteur. En ce moment, on peut par exemple y déguster en guise de tapas, une araignée de mer en rémoulade ou de la volaille en croquettes et sa sauce au yaourt. Du côté des plats de résistance, on opte pour des gambas juste snackées accompagnées de courge butternut et de bisque thaïe. Ou pour l’agneau confit accompagné de petits pois et épinards avec harissa maison.
En dessert, on craque pour le Dulcey au lait de coco, crème glacée champignon et noix de pécan caramélisées (à tomber). Les inspirations du chef (sorti major de promo chez Paul Bocuse) sont à la fois issues de la gastronomie française mais aussi japonaise (du fait de son passage chez William Le Deuil à Paris, où il a rencontré sa femme). On y va aussi bien pour le déjeuner que pour le dîner et on en profite pour déguster les cocktails signés Moroccan Mixology (un bar à cocktails basé à Essaouira, qui fait ses propres sirops et clarifications). On aime la décoration chaleureuse signée Fabrice Morel, et le fait de pouvoir choisir entre espace fumeur et non-fumeur.

 50 bis, avenue Hassan Souktani, Casablanca
Tél. : 05 20 50 11 60

À lire aussi : MARCHÉ DE NOËL : LES CRÉATEURS NOUS DONNENT RENDEZ-VOUS CHEZ DS AUTOMOBILES


Casa Galicia

Parmi les nouveaux restaurants au Maroc, le dernier-né du quartier Palmier met les spécialités de la Galice à l’honneur. La carte y est riche et variée, puisqu’on peut aussi bien y déguster des produits de la mer tout droit sortis du vivier du restaurant (homard, langouste…) que du poisson (merlu à la sauce verte, steak de thon rouge grillé au four à charbon…) ou des fritures. Mais aussi une bonne entrecôte ou une épaule d’agneau aux herbes cuite au four, pour ceux qui préfèrent les saveurs de la terre.
On confesse n’avoir pas encore testé le restaurant à la rédac’, mais connaissant les personnages qui sont aux manettes – Rachid Tahiri et son frère – on en pense déjà du bien. Ce qu’on a envie de tester ? La paëlla à la viande (oui, oui, ça existe) et la cecina (viande de bœuf séchée hallal) : deux nouveautés dans le paysage culinaire casablancais. Pour les petites faims, les moins aventureux pourront quant à eux se rabattre sur des tapas plus classiques : patatas bravas, crevettes pil pil, pulpo à la gallega…
On aime particulièrement l’espace, avec sa hauteur de 5 mètres sous plafond, entièrement ouvert sur l’extérieur. À noter, le restaurant ne dispose pas de la licence d’alcool, et c’est un choix. Très prochainement, un corner épicerie fine devrait voir le jour. On pourra y shopper “las recetas de las buenas” – comprendre les recettes de grand-mère – comme des citrons confits, olives ou piments marinés… élaborés sur place. Histoire de retrouver le goût de la Galice à la maison.  

3 rue Chajarat Eddor, Quartier Palmier, Casablanca
Service en continu de 12h à 23h, tous les jours et le week-end
Tél. : +212 522 25 58 58

Photo (c) : The Plantation Grill

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés