ÉVASION : 5 VILLAS INSOLITES À DÉCOUVRIR ABSOLUMENT

En attendant de savoir ce qu’on aura le droit de faire (ou pas) cet été, on a tous besoin de se changer un peu les idées. Comme nous, vous êtes à la recherche d’évasion ? On vous emmène découvrir 5 villas insolites dans des endroits exotiques. Des Maldives au Mexique en passant par les États-Unis, préparez-vous à vous en prendre plein la vue.


 

A défaut de pouvoir réellement voyager, on s’offre une escapade à l’autre bout du monde, dans une villa insolite mais luxueuse, sans bouger de son canapé. D’un simple scroll sur notre feed Instagram, nous voilà partis.

Vallée Village 970×250

Fallingwater (Mill Run, Etats-Unis) 

On commence notre périple au cœur de la Pennsylvanie avec Fallingwater, une maison nichée dans une cascade. Ce bijou d’architecture est signé par l’illustre Frank Lloyd Wright, à qui l’on doit, entre autres, l’emblématique musée Guggenheim de New-York ou l’Imperial Hotel à Tokyo. Inaugurée en 1939, elle a été ouverte au public en 1946 et inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2008. Si vous êtes de passage dans le pays de l’oncle Sam, vous pourrez donc la visiter et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle vaut le détour.

Située à une petite heure de route de Pittsburgh, cette villa insolite s’intègre à la perfection dans son environnement, et c’est ce qui la rend si fascinante. Le propriétaire, Edgar Kaufmann, avait à l’origine commandé à Lloyd Wright une maison en face de la cascade, mais l’architecte s’est lancé le défi de l’intégrer à cette dernière. Avec ses incroyables terrasses en porte-à-faux, cette villa est considérée comme l’un des plus grands chefs d’œuvre de Lloyd Wright. Et alors qu’elle a désormais plus de 80 ans, la bâtisse est toujours aussi époustouflante !


La Casa Caracol (Isla Mujeres, Mexique)

Petite escale dans les Caraïbes pour visiter la Casa Caraol (“Maison coquille de conque”) sur la Isla Mujeres. Cette villa insolite qui ressemble donc à un coquillage est l’œuvre du peintre et sculpteur surréaliste mexicain Octavo Ocampo qui a entamé sa construction au début du millénaire. Vous pensez ne pas connaitre son travail ? Détrompez-vous. C’est lui qui a signé la couverture de l’album Heart of Stone de la chanteuse Cher.

Pour réaliser cette maison, Ocampo s’est complètement imprégné de l’univers du coquillage, jusque dans les moindres détails. Non seulement à l’extérieur mais aussi à l’intérieur. Vous trouverez des lavabos en forme de coquillage, des robinets qui rappellent des coraux ou encore des lampes qui évoquent des coquilles de conque. Si vous cherchiez une maison à l’inspiration thème marin, ne cherchez donc pas plus loin. Et si l’envie vous prend un jour (lorsqu’on pourra à nouveau utiliser nos passeports) de vivre quelques jours dans un coquillage et profiter du temps sublime qu’offre la péninsule du Yucatan, c’est par ici.


The Private Reserve (Gili Lankanfushi, Maldives)

 Cap sur les Maldives avec leurs plages de sable blanc et leurs eaux turquoises. Cliché vous dites ? Peut-être bien mais chez Shoelifer on a craqué pour cette villa insolite au cœur du resort de Gili Lankanfushi. Dès l’arrivée, le ton est donné : un yacht vous dépose sur l’île privée où se trouve la maison (et seulement celle-ci). Néanmoins, exit les stéréotypes des séjours “honeymoon” ! On embarque ici pour une véritable aventure sur pilotis! Envie de piquer une tête ? Passez par la fenêtre, un toboggan vous emmènera directement dans l’océan.

Le petit plus ? Vous séjournez dans une villa extraordinaire mais disposez de tous les services du resort comme la conciergerie ou la restauration. Vous pouvez également rejoindre l’île principale et vous laisser tenter par un cours de tennis ou même un dîner sur la plage.


Azulik (Tulum, Mexique)

Dans ce monde ultra connecté, on vous propose de vous arrêter un instant et de vous couper du monde, littéralement. Pour cela, direction Tulum et une des villas Azulik. Notamment notre coup de cœur, les villas Mayan, nichées en plein cœur de la végétation et dont l’architecture nous permet d’embrasser la nature et de nous sentir en parfaite harmonie avec elle.

Car Eduardo Neira, architecte autodidacte, a voulu préserver, avec ce resort, les traditions Maya. Toutes les maisons ont été construites à la main avec des matériaux locaux, à l’instar des lianes et autres arbres que l’on retrouve dans les intérieurs.

Attention, elles ne disposent pas du wifi, d’air conditionné ou de télévision. Car Azulik, c’est plus qu’un resort de villas insolites à l’architecture extraordinaire. C’est une véritable expérience qui vise à nous reconnecter avec la nature. N’est-ce pas cela, finalement, la quintessence du luxe ? Être en symbiose totale avec l’environnement qui nous entoure ?


Amangiri (Canyon Point, Etats-Unis)

On ne présente plus le groupe Aman et ses hôtels époustouflants. L’Amanjena, à Marrakech, en est la parfaite illustration. Alors, pour clore cette sélection de villas insolites on vous emmène dans les grands espaces de l’Utah, aux Etats-Unis pour visiter une des villas de l’Amangiri. Vous imaginez des cowboys et des westerns ? L’Amangiri va vite mettre à mal toutes vos idées préconçues (sauf pour la poussière).

Situé dans le sud de l’Etat, à 15 minutes à peine du Lake Powell, sur un domaine de 320 hectares, l’Amangiri – qui signifie “montagne paisible” en sanskrit- vous invite à mettre sur pause vos rythmes de vie effrénés.

Ce resort est composé de villas à l’architecture unique, dont les couleurs naturelles se fondent dans le paysage. Vous pourrez apprécier la vue sur le Grand Staircase Escalante, classé monument national, et profiter des nuits étoilées dans la vallée. Un chef d’œuvre architectural dans un décor à couper le souffle : un combo gagnant, non ?

 

Photo: © @alexinwonderland

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.