COMMENT MAIGRIR GRÂCE AUX MÉDECINES ALTERNATIVES ?

Shoelifer_comment maigrir

Vous vous demandez comment maigrir efficacement et de façon durable ? La solution réside peut-être dans les médecines alternatives. Acupuncture, palper-rouler ou encore hypnose ericksonienne, zoom sur ces nouvelles mesures d’accompagnement qui ont fait leurs preuves.

À l’ère du body positive, les régimes ont encore la dent dure. Si l’intention est bonne -se débarrasser d’un complexe ou répondre à un réel besoin de santé-, on ne fait néanmoins pas toujours ce qu’il faut. Tout régime doit normalement être encadré par un professionnel et surtout, adapté à nos besoins. Rééquilibrer seul son alimentation peut être risqué, car on a souvent tendance à se priver du jour au lendemain de beaucoup de choses pour obtenir des résultats rapides. Grossière erreur :  plus le régime alimentaire est drastique, plus on reprendra du poids rapidement dès que l’on remange normalement. D’autant que certains apports nutritifs sont essentiels pour la santé. Mais alors, comment maigrir ? Tout d’abord, il est important de commencer par une consultation avec votre médecin traitant ou un diététicien qui pourra déterminer dans quelle mesure, médicalement parlant, vous avez besoin d’une diète. Lui seul sera en mesure de vous conseiller un régime adapté à vos besoins et de vous offrir un suivi personnalisé. En parallèle de votre rééquilibrage alimentaire et d’une pratique sportive régulière, vous pouvez aussi vous tourner vers la médecine alternative. Qu’il s’agisse de séances d’acupuncture, de palper-rouler ou même d’hypnose, ces différentes mesures d’accompagnement, dont l’efficacité est désormais reconnue, peuvent vous aider à vous délester des kilos superflus en toute sécurité.


1 – Lacupuncture : une aide individualisée

Lacupuncture est lune des cinq branches de la médecine traditionnelle chinoise. Elle se base sur une approche énergétique et holistique : des aiguilles insérées à la surface de la peau stimulent des points précis pour rétablir la santé et l’équilibre du patient. Lacupuncture peut agir sur la perte de poids suivant plusieurs mécanismes. Le praticien travaille d’abord sur des points liés à la sensation de satiété. Ensuite, comme on ne grossit pas toutes et tous de la même manière ni pour les mêmes raisons, lacupuncteur adapte ses gestes en fonction de lhistorique du patient et des causes de son surpoids (problème métabolique, émotionnel, etc.). Lacupuncture est souvent couplée à une autre technique : lauriculothérapie. “Sous-spécialité” de lacupuncture, elle a été développée en France dans les années 1960. Cette discipline repose sur lhypothèse quil existe une correspondance entre loreille externe et les différents organes du corps. Il sagit donc de soigner différents organes en piquant le pavillon de loreille.

Efficacité ? En 2013, une étude menée par des chercheurs de luniversité Kyung Hee à Séoul en Corée du Sud a démontré que lauriculothérapie peut apporter une aide significative à la perte de poids. 91 personnes en surpoids, divisées en trois groupes, ont reçu un traitement différencié : associé à un régime approprié, sans exercices physiques particuliers, le premier groupe recevait un traitement placebo, le deuxième était traité chaque semaine par un seul point dacupuncture sur loreille externe, le troisième par cinq points. Après quatre semaines, des différences significatives ont été constatées : le premier groupe a connu un grand nombre dabandons, les membres du deuxième groupe ont en moyenne perdu 5,7% de leur indice de masse corporelle (IMC), et ceux du troisième groupe, 6% de leur IMC.

VOIR AUSSI : REMISE EN FORME : 3 PROTOCOLES EXPRESS POUR AFFINER SA SILHOUETTE


2 – Le palper-rouler : le fat killer

Cest le massage star des instituts. Chasser les graisses au niveau des fascias (minces membranes fibreuses et malléables qui enveloppent toutes les structures du corps : muscles, os, artères, organes, glandes, etc.), éliminer la cellulite, améliorer l’élimination des toxines ou encore lutter contre le stress : les indications du palper-rouler sont nombreuses. Mais comment maigrir grâce à un massage ? Tout simplement parce que cette technique agit à la fois au niveau de lhypoderme et du fascia. Elle consiste à dissocier les enveloppes de la peau avec un malaxage vigoureux en effectuant un pincement continu avec les doigts. Ce massage peut se faire manuellement ou à laide dun appareil spécifique.

Efficacité ? Cest douloureux, mais le jeu en vaut la chandelle. Une étude menée au CHU de Toulouse a montré que le massage à laide de la technologie Lipomassage Cellu M6 (un palper-rouler sophistiqué pratiqué à laide dun appareil) permet daugmenter la lipolyse naturelle (déstockage des graisses) au niveau des graisses fémorales (fesses, cuisses et culotte de cheval) de plus de 70 % après 12 séances.


3 – Lhypnose ericksonienne : pour modifier son comportement alimentaire

Pendant la séance dhypnose ericksonienne (les spécialistes parlent dhypnose, tout court, ou “d’hypnose médicale”), le thérapeute guide le patient vers un état de conscience modifiée et de relaxation profonde. Lobjectif étant de communiquer avec la partie subconsciente du cerveau de la personne hypnotisée. En sadressant à cette partie subconsciente, le thérapeute installe progressivement, avec le consentement du patient, de nouveaux automatismes. Ainsi, en état dhypnose, le thérapeute peut changer la perception que la personne a de certains aliments. On commence par cinq à six séances le premier mois avant de descendre à deux séances les mois suivants. Lhypnose nest pas à prendre à la légère : cette technique est formellement déconseillée chez les personnes souffrant d’épilepsie ou de maladies mentales. Enfin, on peut aussi sautohypnotiser. Un livre peut y aider : Autohypnose et Hypnose, Le Grand Livre, Jean-Jacques Garet, Éditions Leduc.s. 260 DH, www.livremoi.ma.

Efficacité ? L’étude scientifique la plus citée démontrant lefficacité de lhypnose remonte à 1985. Publiée dans la revue Journal of Clinical Psychology, elle a été menée sur 109 candidats à la perte de poids. Ils ont été divisés en deux groupes. Le premier a suivi un régime et pratiqué de lexercice physique pendant neuf semaines. Le deuxième groupe en a fait autant tout en suivant, en plus, des séances dhypnose.

Les personnes des deux groupes ont perdu du poids au terme des neuf semaines. Mais l’étude sest aussi intéressée aux variations de poids ultérieures. Les auteurs ont ainsi constaté que 8 à 24 mois après la fin de la diète, presque toutes les personnes appartenant au premier groupe avaient repris du poids. À linverse, les personnes du second groupe ont continué à perdre du poids et à appliquer les consignes qui leur ont été données au début de l’étude (habitudes alimentaires, exercice physique, etc.).

Une autre étude largement citée, parue dans le Journal of Consulting and Clinical Psychology en 1996, montre que les personnes combinant régime alimentaire, exercice physique et séances dhypnose perdent 2 à 16,5 fois plus de poids que celles qui se contentent de suivre une diète et de pratiquer une activité sportive.

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés