ÉDUCATION : 5 PODCASTS POUR DÉCULPABILISER

shoelifer-éducation

Ah, l’éducation… Vous connaissez l’adage : avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants ! La fatigue et le stress liés à l’arrivée d’un enfant creusent souvent un gap entre la théorie et la pratique. Est-on un mauvais parent pour autant ? Absolutely not ! Voici 5 feel-good podcasts pour cheminer sur la voie d’une parentalité apaisée.

Être parent, c’est un (dur) métier. C’est de loin le plus répandu et le plus accaparant, et pourtant il ne fait l’objet d’aucune formation. Mis à part les conseils de nos propres parents, mais généralement on préfère s’en passer! Les podcasts consacrés à la parentalité ont ceci de précieux qu’ils forment autour de nous une communauté. Un contingent d’adultes bienveillants qui témoigne avec sincérité de ses doutes et de ses peines. De ses réussites aussi. Ces récits de parents et de professionnels de l’éducation nous informent, nous rassurent et nous déculpabilisent. Surtout, ils nous font nous sentir moins seul(e)s. En les écoutant, on comprend que les parents parfaits sont ceux qui n’ont pas d’enfants. Et ça, ça fait sacrément du bien.


Papatriarcat

“Tout le monde sait comment on fait les bébés mais personne ne sait comment on fait les papas”, chante Stromae. C’est à cette question, et bien d’autres, que répond Cédric Rostein, l’une des rares voix masculines de la parentalité positive en France. C’est-à-dire une parentalité basée sur le respect des besoins de l’enfant, sans cris ni violence. Comme son nom l’indique, ce podcast pointe les conséquences du patriarcat sur notre conception de l’éducation. Mais pas seulement. La centaine d’épisodes évoque tous les aspects de la parentalité, assortis de nombreux bonus où Cédric Rostein partage son expérience, explique ses choix éducatifs, apporte son point de vue sur certains éléments d’actualité… Messieurs, on aimerait bien vous voir en prendre de la graine !

À écouter ici


Et ta mère ?

Devenir parent, ce n’est pas seulement avoir un enfant, c’est aussi se retrouver confronté à celui qu’on a été. Encore confidentiel, le podcast “Et ta mère ?” explore l’un des plus grands mystères de la création : le lien mère-fille. Il a été pensé par la réalisatrice Elodie Bastat, à partir de son histoire personnelle. Sans jugement ni aucune fausse pudeur, ce podcast explore la question de la transmission dans l’éducation, entre traumas et souvenirs apaisés. Avec, en toile de fond, toujours la même question : saurai-je ne pas répéter les mêmes schémas ? Trigger alert : préparez les mouchoirs, les témoignages sont particulièrement poignants. Mais on en ressort grandie, avec cette conviction que le lien, quel qu’il soit, peut toujours se réparer. Y compris quand notre mère n’est plus là. Puissant.

À écouter ici 

Lire aussi : DÉVELOPPEMENT PERSONNEL : ON A INTERVIEWÉ JACQUES TENCÉ, LE PONTE DES CONSTELLATIONS FAMILIALES


Maman bosse

Taillé sur mesure pour les working mums, ce podcast a été créé par Marie Pommier, maman de deux enfants. Son mantra : “Le quotidien est plus facile à supporter quand il est fait d’espoir et de projets.”  “Maman bosse” raconte le quotidien (extra)ordinaire de ces femmes qui poursuivent leur trajectoire professionnelle tout en jonglant avec l’éducation de leurs enfants. On y écoute Stéphanie expliquer comment l’autisme de sa fille a transformé sa carrière. Ou encore Tiphaine qui raconte comment elle a écourté son congé maternité pour préserver sa santé mentale. Grâce à une équipe de bénévoles qui a rejoint l’aventure, Maman bosse est désormais un collectif qui déconstruit les clichés pour conjuguer carrière et maternité. Déculpabilisant à souhait.

À écouter ici


La Matrescence

La matrescence, chnou ? Contraction des mots maternité et adolescence, l’expression renvoie à la période qui suit l’accouchement. Celle où la femme qui met au monde apprend véritablement à devenir “mère”. Sommes-nous suffisamment préparées à le devenir ? Que se passe-t-il dans notre corps et dans notre esprit lorsque nous donnons naissance ? Ce podcast invite à explorer les changements à l’œuvre quand on devient parents. La journaliste Clémentine Sarlat aborde ces difficultés – encore taboues – en interviewant des femmes et des hommes de tous horizons. Vivre après la perte de son enfant, conséquences psychologiques de la PMA, charge mentale, sexualité, regret maternel, éducation non genrée… autant de sujets nécessaires et abordés sans censure. On aime ce podcast pour la mine d’infos qu’il représente et les témoignages sans fard de sa créatrice, elle-même mère de trois enfants.

À écouter ici

Lire aussi : CONNAISSEZ-VOUS OPEN SKY INTERNATIONAL, LA NOUVELLE ÉCOLE PRIVÉE TRILINGUE DE CASABLANCA ?


BLISS stories

Bonheur, béatitude, félicité… c’est ce qui signifie “bliss” en anglais. À travers ses 80 épisodes, ce podcast se présente comme celui qui aborde la grossesse et la maternité de manière décomplexée, en offrant aux femmes un espace de parole et de partage. Avec patience et bienveillance, Clémentine Galey, sa créatrice, invite mères et futures mères, inconnues ou célèbres, à raconter leurs expériences personnelles de ce moment de vie intime et pour le moins déconcertant.

Pourquoi on l’aime ? Pour le choix de ses contributrices, et de leurs histoires, véritablement singulières. Il faut dire que sa fondatrice sait y faire, en matière de sélection : c’est une ancienne directrice de casting pour la chaîne de télévision française TF1. L’influenceuse française Coline aborde la naissance de son deuxième enfant, 10 ans après le premier ; la marocaine Kenza Sadoun El Glaoui, aka Kenza SMG sur Instagram, raconte comment elle a donné la vie juste après avoir perdu sa propre mère ; la suédoise Cristina parle de son expérience de famille nombreuse… Loin des clichés, Bliss explore les différents aspects de la maternité, qu’ils soient joyeux ou douloureux.

À écouter ici

Photo (c) : Madame Le Figaro

Shoelifer Team

Professionnels de la mode et du luxe, ils sont journalistes, stylistes ou photographes et surtout aguerris de longue date à l’exercice du style et de la création. Ils ont participé à la genèse de ce site et collaborent au quotidien, avec fraîcheur et non sans esprit critique, à forger son caractère. Découvrez la petite famille de Shoelifer.

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés