Habillage Cartier 2022

BEST-OF 2021 : NOS 5 MARQUES MAROCAINES COUP DE CŒUR

marques marocaines

Pour clôturer (en beauté) cette semaine dédiée à nos coups de cœur de 2021, il nous fallait bien évidemment aborder nos chouchous : les marques de créateurs made in Morocco. Que ce soit côté mode, déco, design, ou encore bijouterie… l’année passée a défié les pronostics, faisant la part belle à la créativité. La preuve par 5 avec ces marques marocaines qu’on a aimées (voire adorées) et qu’on compte suivre de (très) près en 2022.


Kasha Bali : des bijoux en guise d’armure

Partie à Bali pour échapper à un destin qui semblait tracé d’avance, Kenza Barrada y fait une rencontre fortuite qui la pousse à dessiner ses premiers bijoux, un peu par hasard. Mais la chance n’est pour rien dans son succès, qui s’est construit petit à petit, grâce à sa seule volonté. Aujourd’hui installée à Miami, Kenza Barrada n’a pas fini de faire parler d’elle : Vanity Fair, Vogue ou, plus près de nous, We Love Buzz… Ses créations originales sont plébiscitées par les plus grands. De l’évidence aux difficultés qu’elle a dû surmonter en passant par ses sources  d’inspirations, la jeune casablancaise a livré avec humilité et simplicité l’histoire de Kasha Bali à Shoelifer.

Lire notre interview avec la créatrice ici : L’INTERVIEW SUCCESS STORY DE KENZA BARRADA, CRÉATRICE DE LA MARQUE DE BIJOUX KASHA BALI

MA_FR_970x250_PUWA10624
MA_FR_970x250_PUJE10151
MA_FR_970x250_PUJE10274
MA_FR_970x250_PUWA10452


Ana.K : la marque de déco d’intérieur aux accents exotiques 

Née au Maroc, Alixanne fait ses premiers pas de journaliste à Casablanca (et collabore longtemps avec Shoelifer) avant de changer de voie (et de pays) en se lançant à Paris dans une formation en décoration d’intérieur, sa passion de la première heure. Quelques années plus tard, de retour à Marrakech, cette férue d’artisanat se lance par plaisir et surtout, sans objectif commercial, dans ses premières créations. Au départ, quelques vêtements puis des objets pour décorer son intérieur. Mais ce qui était un projet personnel prend finalement de l’ampleur. En quelques mois, les lampes Ana.K se font une place à Marrakech. La marque gagne désormais le reste du territoire et reçoit même des commandes de l’étranger. Rencontre avec Alixanne Chapon qui nous présente Ana.K, une marque de décoration d’intérieur 100% artisanale.

Lire notre interview avec la créatrice ici : DÉCORATION D’INTÉRIEUR : ANA.K, LA NOUVELLE MARQUE MARRAKCHI-EXOTIQUE

Ana.K Marrakech
Disponible

  • À Casablanca : au marché des créateurs DS Store jusqu’au 18 décembre
  • À Marrakech : Chez K. Lin à La Mamounia et au Moro
  • À Essaouira : le concept store Histoire de filles

Ou via le compte Instagram d’Ana.K. Livraison possible.


Who is Naj : le pyjama chic et choc 

Bonne question, qui est Naj? À 24 ans et après une formation en design d’intérieur en Italie, Najwa El Wali rentre au Maroc, juste avant la crise sanitaire. Problème : elle et sa maman cherchent partout de beaux vêtements d’intérieur. En vain. Seule solution pour Najwa: créer une marque de mode marocaine de sleep wear. Inspirée par ses quatre années passées entre Rome, Florence et Milan, elle lance Who is Naj ? en décembre 2020 avec un produit phare, le pyjama. En coton ou en satin de soie, uni et imprimé, à passepoil ou rehaussé de strass, la fantaisie est permise ! On peut les porter à la maison en version cocooning, ou carrément en ville, comme on le voit sur les podiums depuis plusieurs saisons (Dolce & Gabbana, Gucci…). Najwa propose différentes coupes : esprit masculin, tailleur croisé à 4 boutons ou encore manches courtes pour la saison estivale. Afin de compléter la collection, Najwa propose également des nuisettes, des shorts, des kimonos, des combinaisons ainsi que des robes de plage en coton et en lin. Et si Bae est jaloux de votre tenue d’intérieur, nous avons une exclu pour lui : une toute première collection homme débarque en juin.

Pour qui ? Celles (et bientôt ceux) qui aiment flâner avec élégance, à la maison ou à l’extérieur.

Lire notre article ici : 3 MARQUES DE MODE MAROCAINES À DÉCOUVRIR D’URGENCE

Who is Naj ?
À partir de 450 DH le pyjama
Disponible sur Instagram et dans la boutique, 45 résidence Yasmine, boulevard Gandhi à Casablanca.


Epikur : des chemises masculines dans le vent 

Lancée début juillet par 4 jeunes entrepreneurs marocains, amis d’enfance, Epikur est une marque de chemises 100% made in Morocco. L’idée ? Proposer des chemises, tuniques et gandouras pour homme, alliant simplicité et élégance, sans tomber dans l’écueil d’un design trop classique. Omar Harraj, Omar Bajeddoub, Ahmed Lemseffer et Hamza El Khaier ont ainsi mis en commun leurs différentes compétences : entrepreneuriat, finance, communication digitale, sens créatif. Ils ont utilisé l’usine de textile du père de l’un d’entre eux pour produire la première collection d’Epikur : des chemises 100% lin ou 100% voile de coton pour l’été, avec col classique ou col Mao, dans une large palette de coloris (blanc, beige, rose, rose pale, mandarine, parme, bleu ciel ou électrique…). On aime les logos aux inspirations méditerranéennes et orientales sur les vêtements : khmissa, nazar, tarbouche… et on a hâte de découvrir leur prochaine collection !

Lire notre article ici : TENDANCES 2021 : MUST HAVE & NOUVEAUX SPOTS MODE

Prix : 750 DH la chemise, 850 DH la tunique
Disponibles au concept-store La Maison Jaune jusqu’au 1er octobre 2021, ou en commandes via DM sur le compte Instagram de la marque


Meem : la belle vaisselle artisanale

Avant de se tourner vers l’architecture et de cofonder l’agence de global design Cactus, Mehdi Khessouane a d’abord fait les Beaux-Arts. Il en a gardé un goût certain pour la matière et les objets faits main. En 2020, grâce à la période propice à l’introspection du confinement, il redécouvre la poterie. Il commence à dessiner chez lui, puis se rend à Safi pour se former auprès des maitres potiers. Là, il rencontre Rachid, un artisan avec qui il travaille de concert à créer sa marque de céramiques marocaines, Meem. Pourquoi ce nom ? Car pour le créateur, le son de la lettre “M” a quelque chose d’enveloppant, de maternel, qui lui fait penser à la terre. Précisément celle qu’il utilise pour façonner verres, vases, carafes et assiettes. Mehdi crée chez lui ses prototypes, sur son propre tour de potier, puis les amène à Rachid pour qu’il les réplique. Ensuite Mehdi conçoit le dessin qui les ornera, et leur émaillage. Résultat ? Une collection de vaisselle faite main, dont chaque pièce est unique. Lancée fin 2020, Meem compte aujourd’hui 2 collections principales : Anzar, en hommage à sa grand-mère berbère et à ses tatouages, et Amal, qui présente des éclaboussures de couleur bleue qui évoquent les formes spontanées que prend l’eau sur une surface dure. Deux collections capsules ont également été lancées : Nokat avec des pointillés, et Atar qui intègre des images de l’architecture locale réalisées par un peintre rencontré dans la rue. Ce qu’on aime ? La dimension expérimentale de son travail, le minimalisme de ses créations et aussi, leurs prix doux.

Lire notre article ici : VAISSELLE, BABOUCHES, MODE, DÉCO : LES 4 CRÉATEURS MAROCAINS DE CE RAMADAN 2021

Prix : 180 DH les 3 verres, entre 300 et 430 DH le vase
Commandes via Instagram, livraison dans tout le Maroc 

 

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés

@shoelifer

Instagram

This error message is only visible to WordPress admins

Error: API requests are being delayed. New posts will not be retrieved for at least 5 minutes.