MARRAKECH : LE KILIM, LA NOUVELLE ADRESSE AU CŒUR DE GUÉLIZ

En plein centre de Marrakech, à Guéliz, le Kilim vient d’ouvrir ses portes. Non, on n’y vend pas de tapis ! Nous n’avons pas encore eu le temps de le tester, mais ce nouveau restaurant a séduit nos sources marrakchies par sa cuisine comme par son atmosphère. Compte-rendu.

C’est Kamal Laftimi, à qui l’on doit déjà le Café des épices, le Jardin et le Nomad (tous en médina), qui est derrière le Kilim, sa première infidélité à la vieille ville de Marrakech. Il a imaginé l’atmosphère de ce nouveau resto avec Anne Emmanuelle Favier, qui a déjà signé la décoration de quelques-unes de ses adresses – mais aussi du Dada Marrakech, espace artistique révélé lors de la dernière Art Fair de la ville rouge.

Des kilims ?

Shoelifer x Anfaplace – Megabanner

Oui, le Kilim, c’est pour rendre hommage aux célèbres tapis, que la décoration du lieu met également largement en valeur. Ici, on ne les retrouve pas sur le sol, mais on les retrouve sur les assises, ou en coussins. L’esprit de la médina de Marrakech est aussi bien présent : béton ciré incrusté de zellige dans des camaïeux de rouges et d’ocre au sol, luminaires en osier ou cuivre et tables en bois écarlates. L’ambiance est résolument chaleureuse. Au centre de la salle, un îlot central tout en zellige accueille les grandes tablées et fait office, le week-end, de buffet pour le brunch.

 

Dans l’assiette

Le chef Thomas Roger privilégie une cuisine méditerranéenne et marocaine revisitée. A la carte, une large sélection de plats avec l’annotation “V” pour vegan. On retrouve, pour le petit déjeuner, des propositions healthy comme le granola maison avec du yaourt et des fruits, des pancakes au yaourt maison et à la pêche caramélisée ou encore du pain perdu à la vanille et aux fruits. On en a l’eau à la bouche ! Pour déjeuner ou dîner, on commencerait bien par le houmous libanais à l’huile d’olive ou les briouates au fromage et tomates confites. On peut continuer ensuite avec un toast à l’avocat au beurre de tournesol et vinaigrette au paprika fumé ou un demi poulet grillé au curcuma, persil et aïoli. Enfin, le meilleur pour la faim : les desserts. En arrivant, sur la carte, au pudding aux dates et aux noix avec sauce caramel, nougatine et glace vanille, on a eu une soudaine envie de prendre la route pour Marrakech !

Niveau prix, pas de mauvaise surprise, le Kilim peut aisément devenir votre spot de prédilection pour organiser vos meetings professionnels, ou bien encore l’adresse de vos débriefings avec les copines, un lieu pour travailler en toute tranquillité ou même pour vos rendez-vous amoureux.

Ouvert de 7h à minuit (Les formules petit déjeuner ne sont servies qu’à partir de 8h)
3, angle rue la Liberté et rue Tarik Ben Ziad, Marrakech
Tél. : +212 5 24 44 69 99
Réservations en ligne : https://lekilim.com/fr/reservation/

Farah Nadifi

C’est d’abord à une carrière d’avocate que Farah aspire, après avoir eu son bac à Marrakech. Rapidement, néanmoins, sa passion pour la mode la rattrape. Née à Paris où elle vit jusqu’à ses 14 ans, elle baigne dans ce milieu : sa mère fait carrière dans le retail de luxe. Après être passée chez YSL, Salvatore Ferragamo, Giorgio Armani ou encore Miu Miu, elle est approchée pour diriger le premier flagship de luxe à Casablanca : la boutique Fendi. Elle la dirige quatre ans avant de devenir acheteuse pour Gap et Banana Republic. Mais au bout de 10 ans de carrière dans le retail, elle se lance dans une nouvelle aventure en s’essayant à l’écriture. C’est avec Sofia Benbrahim qu’elle collabore d’abord, pour L’Officiel Maroc, puis Shoelifer, en tant que journaliste mode et lifestyle.

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.