FOODING : 3 RESTAURANTS D’HÔTEL À MARRAKECH À GARDER EN TÊTE

Les tables de la ville ocre fermées ? Pas toutes ! Rien n’empêche les établissements hôteliers de proposer de nouvelles assiettes à leurs clients. Mandarin Oriental, La Mamounia ou Es Saadi : voici 3 restaurants à Marrakech à découvrir ou redécouvrir si vous passez par ces hôtels, en cette fin d’année 2020. La plupart d’entre nous les garderont dans un coin de leur tête pour la fin des restrictions… en 2021.

Voir aussi : 3 adresses branchées à Marrakech

La plus voyageuse : SHIRVAN X MANDARIN ORIENTAL

Le Shirvan est une ancienne province d’Azerbaïdjan, et c’est ce qui a inspiré Akrame Benallal lors de l’ouverture de son “café métisse” au cœur de Paris, place de l’Alma. Mais cette fin d’année, c’est au Mandarin Oriental de Marrakech que se téléporte le chef étoilé (une étoile Michelin obtenue en 2012 pour son premier restaurant) d’origine algérienne et toute son équipe. Ils dévoilent une table pop-up éphémère aux accents forcément méditerranéens dans l’ancienne cuisine du Mes’Lalla. Le restaurant, repensé pour l’occasion par le duo d’architecte Gilles et Boissier, propose une cuisine imaginée entre Europe, Orient et Asie, mixant des saveurs à fortes connotations marocaines et orientales. Petit tartare de thon rouge de l’extrême orient, huîtres façon chermoullah, pastilla de homard ou encore épaule d’agneau fondante à partager confite en croute de lait… On se laisse aussi tenter par les plats végétariens, à commencer par le chou-fleur rôti au tahini et à la fleur d’oranger… On ne vous en dit pas plus, l’essentiel est de goûter ! Enfin, pour les becs sucrés, c’est le sorbet grenade, gingembre ou menthe que l’on déguste du bout des lèvres ou le baklava glacé, plutôt inédit. Les cocktails concoctés à base d’alcools infusés, de sirops maison et de jus frais épicés, font également partie du voyage.

Vallée Village 970×250

Shirvan café métisse au Mandarin Oriental.
Route du Golf, Marrakech.
Tél. +212 524 298 888.


La plus chic : L’ITALIEN PAR JEAN GEORGES À LA MAMOUNIA

Après avoir fermé plusieurs mois pour se refaire une beauté, La Mamounia a (enfin) rouvert ses portes et dévoile un nouveau restaurant : L’Italien par Jean Georges. Le chef français aux 3 étoiles Michelin, qui est passé par Londres, Paris, New York et Tokyo, pose donc ses bagages à Marrakech. Pour le palace, qui célèbre bientôt ses 100 ans, il réinvente la “trattoria de luxe”. Résultat, un lieu raffiné, où les espaces de préparation sont intégrés au restaurant. Pour s’installer, on hésite entre la terrasse fleurie et le petit salon aux tons pastel verts, roses et orangés. Une fois bien assis, reste à choisir ce que l’on veut manger pour commencer: burrata aux tomates du potager, carpaccio de bœuf accompagné d’un beignet de truffe noire et sel de citron vert, ou poulpe grillé? Du côté des plats de résistance, on se laisse tenter par une variété de pâtes fraiches maison, une généreuse pizza au feu de bois, ou des plats plus traditionnels (veau milanaise au parmesan, saumon en croûte de cèpes, langouste rôtie au feu de bois…). Attention toutefois à préciser si vous êtes fans de saveurs piquantes, Jean Georges est un amoureux des épices et les asperges ont bien réveillé nos palais ! Sans oublier de garder un peu de place pour les desserts signés… Pierre Hermé, of course !

La Mamounia
Avenue Bab Jdid.
Tél. +212 524 388 600.


La plus incontournable : ES SAADI 

Autre spot, autre ambiance. Pour ceux qui préfèrent déjeuner au calme, direction le restaurant gastronomique Le Saadi, situé au sein du Es Saadi. Nappes immaculées, luminaires art Déco et miroirs géométriques en laiton… On découvre un établissement aux allures de brasserie à la française, resté dans son jus, qui nous plonge dans un film d’époque. D’ailleurs, la carte n’a pas changé depuis… 1959 ! Le Saadi propose des spécialités qu’on ne trouve pas ailleurs : showcooking de filet de bœuf au poivre vert flambé, Chateaubriand grillé béarnaise, côte de bœuf grillée sauce bordelaise, mais aussi briouates de foie gras aux pommes caramélisées au miel et vinaigre de cidre. Sous la houlette du chef Moulay Hafid Srijaoui, l’équipe du restaurant, aux petits soins, exécute devant vous les différents plats en sauce avec des gestes transmis par les “anciens”. Bref, une adresse old school pour vivre encore aujourd’hui le charme du Marrakech “d’avant”.

Es Saadi Marrakech
Rue Ibrahim El Mazini.
Tél.  +212 524 337 400.

 

Photo(c) Alan Koehane pour La Mamounia.

Charlotte Cortes

Une fois son master de l’ESJ Paris en poche, c’est entre la capitale française et sa ville de cœur, Casablanca, que Charlotte fait ses premières armes. Quotidiens d’informations, radio, post-production télévisuelle… touche-à-tout, cette journaliste mue par le désir d’en apprendre toujours davantage rejoint diverses rédactions (Metro, Atlantic Radio…) avec le désir de se frotter à différents médias. C’est à son retour au Maroc en 2015, que le lifestyle s’impose à elle, tout naturellement. Une évidence qui la pousse à intégrer le lifeguide Madame Maroc, dont elle deviendra rédactrice en chef trois ans plus tard. Depuis, elle écume les belles adresses du royaume à la recherche constante de nouveaux labels et autres hot spots. Aujourd’hui, c’est à Shoelifer qu’elle prête sa plume et son enthousiasme pour gérer la programmation du webzine. Ne vous y trompez pas, sous ses airs affairés cette pétillante brunette ne rêve que de danses endiablées, de plages désertes et… de bons plans mode, évidemment.

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés