LE CADEAU LANCÔME POUR LES FÊTES 2020

shoelifer_lancome_cadeaux_fetes_2020

Lancôme, c’est la marque qui parle forcément aux femmes, toutes générations confondues. Ses fragrances iconiques, ses égéries (ah, le sourire de Julia…) mais aussi et surtout ses valeurs, qui incarnent une certaine idée de la beauté, joyeuse et optimiste. Pour illuminer (plus que jamais) les fêtes de fin d’année, la marque s’associe à Shoelifer et met en lumière l’influenceuse Douja Belkhayat et sa tribu. Un moment d’émotion pure que nous partageons avec vous dans cette vidéo, et, au passage, quelques belles idées cadeaux. 


Des trésors de souvenirs

Au-delà d’une marque de parfums et de cosmétiques, Lancôme, c’est avant tout des souvenirs partagés par toutes les femmes. Oui, toutes. Ultra coquettes ou plus discrètes, dans la fleur de l’âge ou petites filles. D’ailleurs, lorsqu’on a entendu parler du concept “every moment togheter is a gift” pour les fêtes (chaque moment passé ensemble est un cadeau), à la rédac aussi, on a eu quelques flashbacks. Pour Amanda, il s’agit d’un tube de rouge à lèvres marqué d’une rose, un peu mystérieux, dont elle demandait à sa maman de lui en mettre “un petit peu”. “C’est surtout l’odeur du parfum de ma grand-mère, Trésor, dont je me souviens. À l’époque, elle était toujours super bien apprêtée”, se remémore Yasmine. Quant à Loubna, “rien à faire, quand je pense à Lancôme, c’est immédiatement le sourire de Julia Roberts que j’ai en tête”. Bref, des fragments de mémoire qui se transmettent sous le fameux Ô circonflexe et que chacune s’approprie à sa façon. L’idée que la beauté est un cadeau qui se partage ? Forcément, c’est un sujet qui nous parle à Shoelifer.


Pour la grande histoire

Ces réminiscences ont bien évidemment ramené à la surface les instants précieux qui ont fait l’histoire de Lancôme, depuis son lancement en 1935. On pense évidemment au parfum Trésor, incarné en 1983 par sa toute première égérie, Isabella Rossellini, mais aussi aux nouvelles icônes. De la sexy et farouche Pénélope Cruz à Julia Roberts et sa joie communicative en passant par le naturel de Kate Winslet ou le dynamisme de Zendaya… Toutes ont réussi le pari d’interpréter les valeurs de cette idée de la beauté au féminin. Naturelle et forte à la fois.

Lancôme, c’est aussi des incontournables devenus des must-have de notre vanity case. Le mascara Hypnôse, le démaquillant Bi-Facil, le fond de teint Idole Ultra Wear ou encore l’indétrônable sérum anti-âge Génifique. Oui, celui que l’on commençait déjà à piquer en cachette à notre maman, craignant l’apparition de nos premières rides…


De grand-mère à petites filles

Pour célébrer tout en glam’ et pep’s cette philosophie de la transmission, nous avons fait appel à l’influenceuse Douja Belkhayat et sa petite tribu. Au casting, sa belle-mère Ghyzlane et ses deux petites filles, Leyna, 5 ans, malicieuse et très joueuse, et la douce et rayonnante Ambre, 9 ans. Résultat, devant la caméra, ce sont 3 générations de femmes qui se retrouvent au pied du sapin, dans la magie des fêtes.

Idôle, La Vie Est Belle, Génifique… De la jeune fille à la jeune femme, la maman, la belle-mère et mamie, les iconiques de Lancôme s’offrent comme des symboles. Car vous l’aurez compris, la beauté c’est aussi souvent une histoire de famille. “Ma mère a toujours été une sorte de gourou de la beauté et je garde en mémoire la fameuse rose Lancôme que l’on retrouve sur les produits … C’est vrai que j’ai un rapport particulier avec cette marque. C’est celle qui me caractérise le mieux. Jeune, j’aimais les tons clairs et plutôt naturels de ses palettes tout comme ses parfums légers et joyeux. Plus tard, c’est le fond de teint Idole Ultra Wear qui est devenu un de mes outils make-up préférés. C’est le coup de cœur dont je ne peux plus me passer. Sans oublier la Vie Est Belle que je porte depuis des années et que me piquent aussi les filles de temps en temps!” s’amuse Douja.

Bref, derrière les parfums, les soins et le make-up, Lancôme met en valeur –et à l’honneur– des femmes fortes et indépendantes. Et nous aussi, en cette période où l’on retrouve ses proches, où l’on se rassemble pour remplir nos albums de souvenirs, on adopte le mantra “every moment together is a gift”. Sûrement, même, le cadeau le plus précieux.

 

Photo (c) Arrêt Sur Image.

Charlotte Cortes

Une fois son master de l’ESJ Paris en poche, c’est entre la capitale française et sa ville de cœur, Casablanca, que Charlotte fait ses premières armes. Quotidiens d’informations, radio, post-production télévisuelle… touche-à-tout, cette journaliste mue par le désir d’en apprendre toujours davantage rejoint diverses rédactions (Metro, Atlantic Radio…) avec le désir de se frotter à différents médias. C’est à son retour au Maroc en 2015, que le lifestyle s’impose à elle, tout naturellement. Une évidence qui la pousse à intégrer le lifeguide Madame Maroc, dont elle deviendra rédactrice en chef trois ans plus tard. Depuis, elle écume les belles adresses du royaume à la recherche constante de nouveaux labels et autres hot spots. Aujourd’hui, c’est à Shoelifer qu’elle prête sa plume et son enthousiasme pour gérer la programmation du webzine. Ne vous y trompez pas, sous ses airs affairés cette pétillante brunette ne rêve que de danses endiablées, de plages désertes et… de bons plans mode, évidemment.

Pas Encore De Commentaires

Les commentaires sont fermés