OÙ DÉJEUNER À CASA ? LES NOUVEAUX RESTAURANTS VALIDÉS PAR LA RÉDAC’

Parce que chez Shoelifer on sait ce que c’est de se creuser les méninges tous les jours pour trouver où déjeuner, on se met régulièrement en chasse pour trouver de nouveaux restos. Et nos découvertes, nous les partageons évidemment avec vous. Alors voici trois adresses à Casablanca où l’on mange bien, dans un cadre sympa et, cerise sur le gâteau, sans se ruiner.

Elle est où la poulette ?

Quoi : Poulette, French rôtisserie.
 : Quartier Gauthier.
Pourquoi y aller ? Qui peut résister à un poulet qui a rôti des heures, avec des herbes aromatiques et/ou une sauce bien parfumée ? Personne. Même sans avoir faim, on est pris d’une soudaine envie de s’attabler, ou de prendre son poulet rôti à emporter dès qu’on est à proximité du restaurant : les effluves qui s’en échappent sont irrésistibles. À l’aïoli safrané, à la moutarde de miel, sauce tartare ou spécial Poulette, vous pouvez choisir entre un quart, un demi ou un poulet entier. En garniture, on a le choix entre des pommes grenailles rissolées en persillade, une poêlée de légumes de saison ou une purée de pommes de terre maison. Vous en avez déjà l’eau à la bouche ? On vous comprend.
39, avenue Hassan Souktani, Quartier Gauthier, Casablanca.
Tél. : +212 5 20 20 67 49

Photo de Fabrice Coiffard.

Se faire un p’tit italien

Quoi : Au Petit Italien
 : Quartier Gauthier.
Pourquoi y aller ? Parce que jamais on ne se lassera de la cuisine italienne. Rien ne remplace l’odeur de l’origan sur une pizza toute chaude sortie du four, la blancheur d’une boule de mozzarella di Buffala sur de la roquette fraîche ou la texture al dente de tagliatelles à la crème de truffe. Au Petit Italien, la cuisine est ouverte, vous pouvez donc voir le chef faire voler sa pâte à pizza et jeter les dernières herbes sur vos pâtes façon Salt Bae. En plus d’être central (quartier Gauthier), bon et chaleureux, ce restaurant propose des plats à prix très raisonnables malgré les produits importés, à l’instar du gorgonzola, de la sauce mutti, de la crème de truffe et même des penne.
41, avenue Hassan Souktani, Casablanca.
Tél. : +212 5 22 22 20 44

L’or ocre

Quoi : Chez Safran.
 : Quartier Racine
Pourquoi y aller ? Pour leur fumet de poisson infusé au safran et poulpe grillé, par exemple. Comme son nom l’indique, cette toute nouvelle adresse casablancaise –ouverte depuis quelques semaines à peine- tourne ses recettes autour de l’épice que le monde entier nous convoite. Si vous aimez la cuisine raffinée mais copieuse, vous allez être ravies par Safran. Un conseil, gardez de la place après l’entrée et le plat : impossible de passer à côté du mille-feuille et de sa pâte feuilletée maison accompagnée de crème à la vanille de Tahiti.
Angle rue Assilm & Ibnou Malik, quartier Racine, Casablanca
Tél. : +212 808 515 805

 

 

Farah Nadifi

C’est d’abord à une carrière d’avocate que Farah aspire, après avoir eu son bac à Marrakech. Rapidement, néanmoins, sa passion pour la mode la rattrape. Née à Paris où elle vit jusqu’à ses 14 ans, elle baigne dans ce milieu : sa mère fait carrière dans le retail de luxe. Après être passée chez YSL, Salvatore Ferragamo, Giorgio Armani ou encore Miu Miu, elle est approchée pour diriger le premier flagship de luxe à Casablanca : la boutique Fendi. Elle la dirige quatre ans avant de devenir acheteuse pour Gap et Banana Republic. Mais au bout de 10 ans de carrière dans le retail, elle se lance dans une nouvelle aventure en s’essayant à l’écriture. C’est avec Sofia Benbrahim qu’elle collabore d’abord, pour L’Officiel Maroc, puis Shoelifer, en tant que journaliste mode et lifestyle.

Pas Encore De Commentaires

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.